Coefficient de conversion du gaz : qu'est-ce que c'est ?

Si vous consommez du gaz naturel, sans doute avez-vous constaté que votre compteur de gaz comptabilise des m³ alors que votre fournisseur vous facture des kWh… Gaz tarif Réglementé vous détaille le fonctionnement du coefficient de conversion du gaz naturel, qui permet de faire le lien entre les valeurs !

 

Qu’est-ce que le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion du gaz naturel est la valeur par laquelle on multiplie la consommation enregistrée par le compteur de gaz en mètres cubes, pour la convertir en kilowattheures, qui est l’unité utilisée pour la facturation. Ce coefficient est indiqué au dos de votre facture et varie régulièrement.
La formule suivante permet ensuite de déterminer votre consommation en kWh : Index début – Index fin = Volume en m3 x coefficient de conversion = Consommation en kWh

Comprendre ma facture de gaz

Coefficient de conversion du gaz : qu'est-ce que c'est ?

 

Pourquoi transformer les m³ en kWh avec un coefficient de conversion du gaz ?

Pour vous facturer au plus juste, tout simplement ! La facturation du gaz naturel dépend de la quantité d’énergie consommée, exprimée en kilowattheures (kWh). Les compteurs de gaz, eux, indiquent le volume de gaz consommé chez vous en mètres cubes (m³). Votre fournisseur a besoin de convertir le volume en énergie : le coefficient permet ainsi de connaître la quantité d’énergie contenue dans 1 m³ du gaz qui vous est livré.

 

De quoi dépend le coefficient de conversion du gaz naturel ? 

Le coefficient de conversion du gaz dépend de la nature de celui-ci et notamment de sa provenance (Russie, Algérie, Pays-Bas, Norvège…) et de la pression et de la hauteur à laquelle il est livré au client. En général, la pression et la hauteur sont fixées dès le départ et ne varient plus mais les sources d’approvisionnement, oui. Ce sont elles qui font varier régulièrement le coefficient ! 

L'altitude du logement

Lorsque l’altitude augmente, la pression atmosphérique diminue. Le gaz naturel devient plus léger et 1 m³ contient donc moins d’énergie qu’à basse altitude. À 1 000 m d’altitude, le coefficient de conversion du gaz est en moyenne inférieur de 10 % à celui du niveau de la mer.

La composition du gaz naturel

Selon les sites depuis lesquels il est acheminé, le gaz naturel possède une composition et donc un pouvoir calorifique différent. En France, le gaz naturel B alimente le nord du territoire ; le gaz naturel H, le reste de la France. Le pouvoir calorifique du gaz H étant plus élevé que celui du gaz B, le coefficient de conversion est lui aussi supérieur en zone H !

La pression de livraison

La pression nécessaire à la livraison du gaz naturel est plus importante pour un chauffage collectif ou un usage professionnel intensif. Le coefficient de conversion suit la même progression : plus la pression est élevée, plus le coefficient l’est.

Qui calcule le coefficient de conversion du gaz naturel ?

Il s’agit du gestionnaire de réseau, GRDF. Si l’altitude et la pression sont fixes, la composition du gaz peut varier selon l’approvisionnement : GRDF effectue donc des analyses quotidiennes afin d’établir une moyenne, et transmettre à votre fournisseur de gaz au tarif réglementé un nouveau coefficient de conversion à chaque relevé.