Raccordement de cuisinière : les points à connaître

Le raccordement d'une cuisinière au gaz naturel demande des connaissances relativement pointues sur le sujet. Au-delà des différentes étapes à suivre pour effectuer les raccords au gaz naturel, il s'agit de connaître la réglementation et s'assurer d'utiliser un équipement conforme aux normes afin d'assurer la sécurité de tous.

 

Comment brancher une gazinière ?

Les éléments à vérifier avant le raccordement

Avant le raccordement de votre gazinière, vérifiez (ou faites vérifier) les différents injecteurs ainsi que tous les éléments fournis avec votre appareil. Prenez connaissance de la configuration de votre gazinière, notamment en ce qui concerne le robinet d'arrêt.

  • Si le robinet est inexistant, votre appareil n'est pas aux normes ; vous devrez alors vous équiper d'un robinet d'arrêt.
  • Si le robinet fourni comprend un embout soudé et aucun pas de vis, votre équipement n'est pas aux normes ; vous ne pourrez pas faire raccorder votre cuisinière car le risque d'arrachage ou de déboîtement est trop élevé. Équipez-vous d'un robinet de sécurité à obturation automatique intégré (robinet ROAI) afin de répondre aux normes et d'assurer la sécurité de votre équipement.

Toujours avant de raccorder votre gazinière, repérez le type de tuyau fourni. Les gestes à effectuer par le professionnel pour le raccordement de la cuisinière dépendront de celui-ci.

  • Si le tuyau fourni est un tube souple, il faudra alors l'accompagner d'un embout de type tétine pour le branchement à un robinet d'arrêt normalisé. Attention cependant à la date indiquée sur le tube ; sa durée de vie étant limitée, il sera impératif de le changer afin d'éviter tout risque de fuite de gaz.
  • Vous pouvez également opter pour un raccordement rigide. Ce type de raccordement est à privilégier dans le cadre d'une cuisine intégrée. Dans ce cas, il vous faudra impérativement faire appel à votre conseiller Gaz Tarif Réglementé afin de vous faire accompagner d'un professionnel.
  • Le raccordement peut également se faire via un tuyau flexible vissable. Ce dernier se branche rapidement au robinet d'arrêt normalisé et au raccord de la gazinière. Sa durée de vie est très longue, voire illimitée.

 

Les étapes à suivre pour le raccordement

Raccorder une gazinière est une installation délicate qui demande une attention toute particulière. Si ce branchement est faisable par soi-même, rien ne vaut les gestes d'un professionnel qui gérera chaque opération en respectant les règles de sécurité.

Le matériel nécessaire : pince multiprise, tournevis, kit NF (incluant flexible, connexion, adaptateur tétine, raccords) et robinet RAI si besoin.

 

  1. Sécurisez l'installation de la gazinière en fermant l'arrivée de gaz de votre maison.
  2. Raccordez le tuyau au robinet d'arrêt.
  3. Le collier de serrage doit venir maintenir le tuyau sur le robinet. 
  4. Du côté de la cuisinière, la tétine doit être fixée sur le raccord afin de permettre l'emboîtement du tuyau.
  5. Un nouveau collier de serrage sera alors vissé pour sécuriser le branchement.
  6. Tous les branchements devront être resserrés à l'aide d'une pince pour assurer une étanchéité impeccable.

Comprendre et suivre la réglementation

Le gaz naturel arrive dans votre foyer par les canalisations et vous offre une utilisation confortable dans votre quotidien. Pour assurer la sécurité de tous, une réglementation encadre le raccordement au gaz naturel. Cette dernière lie chaque utilisateur à des droits mais également à des devoirs.

Chaque usager bénéficie :

  • d'un diagnostic de son installation,
  • d'un accompagnement pour le remplacement du robinet de commande de sa cuisinière si celle-ci a été construite avant 2015 (ou d'une aide pour l'achat d'une nouvelle cuisinière avec sécurité de flamme),
  • d'un tuyau flexible métallique inaltérable pour raccorder sa gazinière de manière sécurisée.

Chaque usager a pour obligation d'avoir recours à un robinet de sécurité à obturation automatique intégré (ROAI). D'une étanchéité imparable, ce robinet protège les foyers d'éventuelles fuites de gaz, et limite ainsi le risque d'accident. Cette connectique s'applique à tous les objets raccordés au gaz naturel.

L'ensemble de vos équipements doit répondre aux normes et être agréé NF. Ces normes permettent de vous assurer un matériel sécurisé grâce à une batterie de tests effectués en amont. Elles vous garantissent une utilisation optimale de votre gazinière, mais également l'assurance d'un dédommagement en cas de problème.

 

Assurer la sécurité grâce aux bons gestes de vérification

Pour un raccordement de cuisinière effectué en toute sécurité, il est important de procéder à un certain nombre de vérifications. Quelques gestes simples suffisent.

Après raccordement, essayez de dévisser à la main chaque élément. Si vous y arrivez facilement, le serrage n'est pas sécurisé, il faudra alors resserrer chaque collier en utilisant une pince multiprise.

Pour vérifier l'étanchéité de votre tuyau, recouvrez-le simplement d'un peu d'eau savonneuse. Observez bien toute la longueur du tuyau : si quelques bulles apparaissent à un endroit, c'est que votre tuyau n'est pas parfaitement étanche et peut laisser s'échapper du gaz. Changez-le immédiatement.

En cas de doute, faites contrôler votre installation par un professionnel habilité.