Stockage du gaz naturel : des techniques au service de la sécurité d'approvisionnement

Le stockage du gaz naturel est un maillon essentiel de la chaîne qui relie son extraction à son utilisateur. Parmi les principaux consommateurs européens de gaz naturel, la France possède d'importantes capacités de stockage. Pour acquérir une vue d'ensemble de la chaîne du gaz naturel, rendez-vous sur notre article sur la chaîne gazière.

Les données clefs pour comprendre le stockage du gaz naturel Les données clefs pour comprendre le stockage du gaz naturel

Les données clefs pour comprendre le stockage du gaz naturel

Pourquoi le stocker en France ?

L'hiver, la France consomme cinq fois plus de gaz naturel qu'en été(1). Cependant, l'approvisionnement en gaz naturel reste stable tout au long de l'année. Les fournisseurs s'adaptent à ces variables en constituant des stocks, entre avril et septembre.

Les congés et les week-ends influent aussi sur la demande, tout comme l'heure de la journée. À tout moment du gaz naturel peut être injecté dans le réseau pour l'équilibrer.

Quelle quantité est stockée en France ?

En 2013, avec 11,7 milliards de mètres cubes, le stock français était le troisième d'Europe(2). Les conditions réglementaires sont incitatives à la constitution de stocks plus importants par les distributeurs. La France est en effet un pays au sol très pauvre en gaz naturel. Elle ne peut donc pas puiser dans ses propres gisements si l'approvisionnement devient difficile.

 

Les différents modes de stockage en France

Le stockage sous terre

Moins coûteux que le stockage aérien, le stockage souterrain est le plus répandu. Il peut adopter trois formes :

  • Un gisement épuisé : le gaz naturel est stocké sous pression dans un ancien gisement d'hydrocarbures. Ce type de stockage est le plus économique : il ne demande pas d'exploration, contrairement aux deux suivants. C'est la solution la plus courante en Europe.
  • Une nappe aquifère : c'est la technique la plus utilisée en France, pour des raisons géologiques. Le gaz naturel est injecté dans une roche poreuse recouverte d'eau, reproduisant les conditions d'un gisement naturel.
  • Des cavités salines : avec de l'eau douce, de grandes cavités sont creusées dans une roche de cristaux de sel dite "sel gemme". Son imperméabilité permet de le stocker avec une pression cinq à six fois plus élevée que les autres stockages souterrains. Les cavités salines jouent un rôle majeur les jours de très forte consommation.

 

Enjeux stratégiques du stockage

Alors que la demande de gaz naturel ne cesse de croître, l'approvisionnement de cette ressource peut s'avérer instable. Stocker permet d'assurer la sécurité d'approvisionnement face aux aléas internationaux.

(1) (2)https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/stockage-du-gaz