Gaz de ville : les clés pour bien le comprendre

Dans le langage courant, on utilise souvent l’expression "gaz de ville" pour désigner le gaz naturel. Pourtant, cette expression fait référence à un autre type de gaz à la composition très différente du gaz naturel. Pour tout vous dire, le gaz de ville "originel" n’est plus distribué sur le réseau du gaz depuis des dizaines d’années. Gaz Tarif Réglementé vous donne toutes les explications nécessaires.

 

Le gaz de ville, c’est quoi au juste ?

À l’origine, le gaz surnommé gaz de ville, ou gaz d’éclairage, était un gaz manufacturé. Il était produit dans des usines à gaz par différents procédés, dont la distillation de la houille. Ce gaz circulait dans le réseau de distribution des villes durant le XIXe siècle et le début du XXe siècle. Il servait notamment à allumer les réverbères, mais le chauffage au gaz de ville était également possible.

Problème : la composition du gaz de ville comprenait une grande quantité de monoxyde de carbone. Ce gaz toxique peut être très dangereux pour la santé quand il est inhalé. Il a aussi le défaut d’être très polluant. C’est pourquoi la production du gaz de ville a été arrêtée, au profit de l’extraction du gaz naturel.

Gaz de ville : les clés pour bien le comprendre Gaz de ville : les clés pour bien le comprendre

Gaz de ville et gaz naturel : les grandes différences

Au contraire du gaz de ville originel, le gaz naturel est, comme son nom l’indique, d’origine naturelle. Il est extrait de gisements présents sous la surface de la Terre. Autre grande différence entre le gaz de ville et le gaz naturel : la composition. Celle du gaz naturel en fait un gaz moins polluant. Elle comprend essentiellement du méthane (CH4), ainsi qu’une petite quantité d’autres composants comme du propane (C3 H8) et de l’éthane (C2 H6).

 

Existe-t-il d’autres gaz ?

Oui, il existe d’autres types de gaz. On peut citer le propane par exemple. Ou encore le biogaz, un gaz vert obtenu par fermentation de diverses matières organiques dans un milieu privé d’oxygène. Ce gaz peut être utilisé tel quel ou être transformé en biométhane. Il peut alors être injecté dans le réseau de distribution du gaz, aux côtés du gaz naturel.

À savoir : Une fuite de gaz naturel peut comporter des risques... restez vigilant.

Bien que la composition du gaz naturel soit plus sécurisante que celle du gaz de ville, une odeur lui est ajoutée artificiellement afin de détecter facilement les fuites. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une fuite de gaz peut présenter divers risques, allant de l’incendie à l’asphyxie selon les circonstances. Si vous repérez une odeur d’œuf pourri, sortez calmement de chez vous, sans toucher d’appareils électriques ni allumer de flamme. Appelez le numéro d’urgence gaz 0 800 47 33 33 une fois que vous êtes à l’abri.