Tout savoir sur la densité du gaz naturel

Qu’est-ce que la densité du gaz naturel ? Est-ce que la densité du gaz naturel a un impact sur votre consommation et votre facture gaz ? Découvrez toutes nos réponses à vos questions dans cet article.

 

Avant toute chose, c’est quoi le gaz naturel ?

Le gaz naturel est un combustible extrait de gisements naturels. Lorsqu’il rentre en combustion, il libère de l’énergie thermique qui va permettre de créer de la chaleur et d’alimenter vos appareils.

On distingue le gaz naturel du propane, du butane, du biogaz. Ils sont tous utiles pour des usages domestiques (chauffage, cuisson…) mais le gaz naturel est la moins polluante des énergies fossiles(1).

En savoir plus sur les différents types de gaz.

 

Qu’est-ce que la densité du gaz naturel ?

Quand on parle de la densité du gaz naturel, on évoque le rapport entre sa masse volumique et la masse volumique de l’air. L’air est le corps de référence du gaz naturel alors que pour les liquides et les solides, le corps de référence est l’eau. Sa densité dépend des mêmes facteurs que sa masse volumique et prend ainsi en compte :

Sa composition chimique : Le gaz naturel est principalement composé de méthane, à plus de 90%. Il contient également de l’azote, de l’éthane ainsi que du dioxyde de carbone.

  • Le niveau de pression : Le gaz naturel s’étend et s’adapte à l’espace qui lui est disponible. Lorsque le gaz naturel est stocké, les particules qui le composent vont effectuer une poussée qui va définir son niveau de pression.
  • La température : Plus la température est élevée et plus les molécules qui composent le gaz naturel sont rapides. Autrement dit, plus la température est importante et plus le niveau de pression augmente.

 

Quels impacts sur votre consommation et votre facture ? 

Tout d’abord, il faut savoir que la densité du gaz naturel n’est pas directement prise en compte dans votre consommation et donc sur votre facture de gaz. On parle plutôt de son volume. 

D’ailleurs, peut-être l’avez-vous déjà remarqué mais sur votre compteur, le volume de gaz naturel est indiqué en m3 (mètres cubes). En revanche, lorsque vous consultez votre facture de gaz, votre consommation apparaît en kWh (kilowattheure). En effet, vous ne payez pas le volume consommé en m3 mais son équivalent en énergie, qui s’exprime en donc en kWh. 

 

Qui s’occupe de faire la conversion des m3 de gaz naturel en kWh ?

Avant d’arriver jusqu’à chez vous, le gaz naturel effectue un long parcours. C’est ce qu’on appelle la chaîne gazière. Après avoir été produit, le gaz est transporté, distribué et stocké avant d’être acheté par votre fournisseur de gaz naturel. GRDF transmet des informations au fournisseur d’énergie, à la fois sur le volume de gaz approvisionné et sur le coefficient de conversion.

Qu’est-ce que le coefficient de conversion ?

Le coefficient de conversion est donc le calcul qui permet de transformer le volume de gaz naturel (m3), affiché sur votre compteur, en énergie consommée (kWh). Lorsque le gestionnaire de réseau fait un relevé sur votre compteur, ce coefficient est appliqué afin de pouvoir considérer votre consommation en kWh.

La formule qui permet d’obtenir ce résultat est la suivante : Index début - Index fin = Volume en m3 x coefficient de conversion = Consommation en kWh.

Comment est calculé le coefficient de conversion ?

Le coefficient de conversion du gaz en kWh/m3 varie selon 3 paramètres :

L’altitude de la commune où est mesuré le coefficient

Plus l’altitude est importante, plus la pression atmosphérique diminue et moins la densité du gaz naturel est importante. Un mètre cube (m3) de gaz à 1800 mètres d’altitude contient donc moins de matière et d’énergie qu’un mètre cube de gaz au niveau de la mer. En clair, si vous vivez à la montagne, le coefficient de conversion est inférieur à celui qui s’appliquerait si vous viviez dans une ville à faible altitude.

La composition du gaz naturel

Le coefficient évolue selon le type de gaz naturel utilisé. En France, deux types de gaz naturel sont distribués :

  • Le gaz B (pour “Bas pouvoir calorifique”) : Provenant principalement du Pays-Bas, le gaz B a la particularité d’être un gaz naturel avec une teneur élevée en azote ce qui en fait un gaz “pauvre”. Il alimente essentiellement le nord de la France.
  • Le gaz H (pour “Haut pouvoir calorique”) : A l’inverse, le gaz H a une teneur plus faible en azote, ce qui accentue son pouvoir calorifique. Le gaz H provient notamment de la Russie, de l’Algérie et de la mer du Nord et est distribué dans le reste du territoire français.

La pression de livraison

Selon le type d’usage, la pression de livraison du gaz naturel varie. Pour des consommations importantes, comme des utilisations professionnelles ou du chauffage collectif, la pression de livraison est plus élevée que pour du chauffage individuel. Plus la consommation est importante et plus le coefficient qui permet de convertir les m3  en kWh est élevé.

 

Concrètement, est-ce que la densité du gaz naturel a une incidence sur la consommation ?

L’altitude de votre logement et la pression de livraison sont des données qui ne varient pas. En revanche, la composition du gaz naturel évolue constamment. Elle est mesurée chaque jour sur différents points du réseau pour déterminer le taux de conversion de la zone de distribution dont vous dépendez.

De ce fait, grâce à cet ajustement,  la densité du gaz naturel utilisée pour vous fournir n’a pas d’impact sur votre consommation, ni sur votre facture de gaz naturel. Ces dernières dépendent principalement de votre niveau d’utilisation du gaz naturel et du tarif de ce dernier. 

1 https://www.grdf.fr/particuliers/gaz-naturel/gaz-respect-environnement