Le prix du gaz au tarif réglementé en 2020

Ce sont les pouvoirs publics, après avis de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), qui fixent le prix du gaz naturel au tarif réglementé via la publication annuelle d'un arrêté tarifaire contenant une formule de calcul. Cette formule reflète l'évolution des coûts d'approvisionnement et des coûts hors approvisionnement. Elle est ensuite actualisée en fonction des prix du gaz sur les marchés européens, ce qui conduit à l'évolution mensuelle du tarif réglementé de vente de gaz naturel.

Le prix du gaz au tarif réglementé en 2019 Le prix du gaz au tarif réglementé en 2019

De janvier à juillet 2020, les tarifs réglementés de gaz naturel ont été orientés à la baisse. Cela s’explique par une diminution des coûts d’approvisionnement d’Engie, conséquence de la baisse des marchés gaziers européens. Cette baisse était principalement liée à :

  • une situation climatique anormalement douce ;
  • un ralentissement économique lié à l’impact du Covid-19 en Asie puis à la situation de confinement/déconfinement progressif sanitaire dans la plupart des pays européens,
  • des stockages restant à des niveaux exceptionnellement élevés, en raison de la demande moindre liée à un hiver 2019-2020 très doux et à un approvisionnement en GNL abondant.

A partir de juillet 2020
Le gouvernement a anticipé la remontée des prix de marché du gaz en France et en Europe à partir de l’automne. Afin d’éviter aux consommateurs des variations trop brutales du tarif réglementé (baisse en juillet, puis fortes hausses en fin d'année), les pouvoirs publics ont pris la décision de lisser l’évolution des coûts d’approvisionnement jusqu’en février 2021 (1).

 

Notes
(1) Le lissage de l’évolution des coûts d’approvisionnement est effectué jusqu’en février 2021 en ajoutant chaque mois à la formule un terme fixe positif pour les mois de juillet à octobre dont les effets sont compensés par l’ajout d’un terme fixe négatif sur les mois de novembre à février.

 

 

Evolution du tarif réglementé du gaz naturel en 2020

Tarif pour un client se chauffant au gaz naturel et consommant 14 000 kWh/an (tarif B1 niveau 2) par rapport au barème du mois en vigueur.