Définition de ACV (Analyse de Cycle de Vie)

L’Analyse de Cycle de Vie (ACV) est une méthode normalisée qui permet de recenser les impacts environne-mentaux d’un service, d’un produit ou d’un bâtiment à toutes les étapes de son cycle de vie, "du berceau à la tombe".

 

Qu'est-ce qu'une ACV et à quoi ça sert ?

L’ACV (Analyse de Cycle de Vie) est un outil d’évaluation environnementale basé sur des critères d’analyse de flux entrants (consommation d’énergie, extraction des matières premières…) et sortants (émissions gazeuses, traitement des déchets…) d’un système, quel qu’il soit. L’ACV est un outil d’aide à la décision généralement utilisé de manière comparative ou dans le cadre d’une démarche d’éco-conception.

 

L’ACV appliquée au bâtiment

L’ACV permet d’évaluer les impacts environnementaux de chaque étape du cycle de vie du bâtiment, de sa conception à sa démolition. Concrètement, de nombreuses alternatives existent aujourd’hui pour réduire l’empreinte environnementale des bâtiments  : construction avec des matériaux biosourcés, chantier à faible impact, utilisation d’énergies renouvelables, valorisation des déchets…

À l’heure où le secteur du bâtiment est toujours le premier poste de consommation d’énergie en France, l’ACV apparaît alors comme un outil précieux et incontournable pour l’avenir. Certains labels environnementaux du domaine du bâtiment imposent d’ailleurs d'ores et déjà la réalisation d’une ACV dans leurs méthodologies : HQE (Haute Qualité Environnementale), BBCA (Bâtiment Bas Carbone), E+C- (Énergie Positive & Réduction Carbone), Effinergie… Ces labels vous permettent ainsi d’identifier les bâtiments ayant un faible impact sur l’environnement.

 

Comment réalise-t-on une ACV ?

L’ACV est une procédure suivant les bases méthodologiques de la normalisation internationale (ISO 144040-44). Elle s’effectue en 4 étapes :

  1. Définition de l’objectif de l’étude : cette phase essentielle vise à définir le système à évaluer, les objectifs et les limites de l’étude ainsi que l’unité de mesure utilisée.
  2. Inventaire de cycle de vie : cette étape, généralement réalisée à l’aide d’un logiciel spécifique, permet de faire l’inventaire des flux de matières et d’énergies entrants et sortants.
  3. Évaluation de l’impact : après le recensement des flux entrants et sortants, les impacts environnementaux du système sont évalués à l’aide d’une méthode de calcul définie en fonction du système et des critères étudiés.
  4. Interprétation des résultats obtenus : cette dernière phase d’analyse permet de vérifier que les résultats obtenus répondent aux objectifs initiaux de l’étude et favorisent la prise de décision.

 

Pour en savoir plus sur l'ACV et l'évaluation de l'impact environnemental :

Toutes les définitions gaz