Définition de l’analyseur de combustion

L’analyseur de combustion est un appareil destiné aux professionnels du chauffage et de la plomberie. Il permet de mesurer le rendement de combustion d’une chaudière, à savoir la différence entre l’énergie consommée par l’installation et le chauffage émis par l’appareil.

 

A quoi sert l’analyseur de combustion ?

Il permet aux professionnels chauffagistes de mesurer rapidement le rendement d’une chaudière. En effet, le calcul manuel du rendement de la combustion d’une chaudière est très laborieux et souvent peu précis. L’analyseur de combustion leur permet donc de le déterminer de manière automatique

 

Pourquoi régler la combustion de sa chaudière ?

Le recours à l’analyseur de combustion permet de procéder à des réglages pour assurer la maintenance de la chaudière. Ainsi, il est possible de répondre à différents enjeux pour les propriétaires de la chaudière. 

En premier lieu, il s’agit d’enjeux économiques et écologiques puisqu’en procédant aux bons réglages, on évite la surconsommation de combustible, les rejets de CO2 et on diminue ses factures de chauffage. D’autre part, le réglage de la combustion permet d’assurer la sécurité du foyer. En effet, un mauvais réglage peut conduire à une production importante de monoxyde de carbone. Incolore et inodore, ce gaz est pourtant très toxique et génère des soucis de santé pouvant entrainer le décès par asphyxie des occupants du logement.

 

Quelles mesures sont obligatoires et qui doit les faire ?

Obligatoire depuis 2009, l’entretien annuel de la chaudière permet d’obtenir une attestation à fournir à votre assurance habitation. Il doit être impérativement réalisé par un professionnel qualifié. Ce dernier s’attachera à mesurer :

  • Le taux de monoxyde de carbone produit par la chaudière afin d’assurer votre sécurité ;
  • Le pourcentage de rendement de la combustion de la chaudière pour mesurer son efficacité énergétique et son empreinte environnementales. 

Le document fourni par le chauffagiste contiendra la liste des révisions effectuées et opérations de maintenance. Elle sera également assortie de conseils d’entretien sur l’installation.

Bon à savoir : C’est à l’occupant du logement qu’incombe la responsabilité de la révision. Ainsi, dans le cadre d’un contrat de bail, c’est au locataire de s’en charger.

 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement et le réglage d'une chaudière à gaz :

Toutes les définitions gaz