Définition de la consommation conventionnelle

La consommation conventionnelle d’un logement correspond à la somme de ses consommations annuelles d’énergie primaire (chauffage, éclairage, ventilation, eau chaude sanitaire…). Le calcul de la consommation conventionnelle est l’une des exigences relatives à la performance des bâtiments neufs.

 

Qu’est-ce que la consommation conventionnelle en énergie primaire d’un bâtiment (Cep) ? 

Depuis la réglementation thermique (RT 2012), tous les logements neufs doivent répondre à une exigence de consommation conventionnelle en énergie primaire (Cep). Cette consommation est calculée en fonction des équipements et des caractéristiques de votre logement et prend ainsi en compte 5 types d’usage : 

  • le chauffage ;
  • le refroidissement ;
  • l’éclairage ;
  • la production d’eau chaude sanitaire ;
  • l’utilisation d’auxiliaires (pompes et ventilateurs). 

En moyenne, la consommation conventionnelle d’énergie primaire d’une habitation doit être inférieure à 50 kWh par mètre carré et par an. 

 

Quelle différence entre énergie primaire et énergie finale ?

Il est important de distinguer l’énergie primaire et l’énergie finale.

L’énergie primaire correspond à l’énergie extraite d’un produit brut que fournit la nature, comme le gaz naturel, avant toute transformation.

L’énergie finale désigne quant à elle l’énergie consommée par le ou les occupant(s) d’un logement. C’est celle qui apparaît sur votre facture d’énergie. Elle prend en compte les différentes étapes nécessaires à la production, la transformation, le stockage et le transport de l’énergie.

Dans le cadre du Cep, c’est donc l’énergie primaire qui est comptabilisée. Le rapport entre l’énergie primaire et l’énergie finale permet de constituer un coefficient de conversion pour obtenir la consommation conventionnelle. Le coefficient correspondant à l’électricité est de 2,58, 1 pour les autres énergies (gaz naturel, GPL…) et 0,6 pour le bois. 

 

Comment calculer la consommation conventionnelle énergétique ?

Si vous faites construire votre logement ou si vous souhaitez agrandir sa surface de plus de 30%, vous devez réaliser une étude thermique. C’est dans ce cadre que l’évaluation de la consommation conventionnelle est effectuée. À l’aide d’un logiciel, le thermicien (spécialiste de l’énergie thermique) réalise le calcul suivant : 

Consommation annuelle d’énergie primaire pour le chauffage + éclairage + eau chaude sanitaire + climatisation + auxiliaires) - production photovoltaïque = Cep 

Même si la valeur moyenne est définie à 50 kWh/m²par an, le Cep attendu varie en fonction de chaque projet de construction. La localisation géographique, l’altitude, le type de bâtiment, la surface moyenne ou encore les émissions de gaz à effet de serre générées par les énergies employées sont ainsi pris en compte dans le calcul du Cep.  

 

Comment diminuer le Cep d’un bâtiment ? 

Pour réduire la consommation énergétique conventionnelle de votre logement, vous pouvez notamment :

  • optimiser son isolation et ainsi diminuer vos besoins en énergie ;
  • utiliser des appareils à haute performance énergétique pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, la climatisation et la ventilation ;
  • installer des panneaux photovoltaïques : leur apport d’énergie est soustrait du Cep, dans une limite de 12 kWh/m2 et par an.  

 

 

Pour en savoir plus sur la consommation conventionnelle :

Etude thermique RT 2012 : une obligation pour construire sa maison

Les labels énergétiques 

Comment évaluer la consommation énergétique de votre logement ?


Toutes les définitions gaz