Définition d'économie circulaire

L’économie circulaire est un modèle de consommation plus responsable, qui a pour objectif de réduire le gaspillage et d’augmenter la durée de vie des objets. Tout comme les consommateurs, les fabricants sont impliqués et encouragés à se diriger vers un mode de consommation plus durable.

 

Quels sont les grands principes de l’économie circulaire ?

L’économie circulaire a été reconnue comme l’un des objectifs de la transition énergétique et écologique. Elle s’appuie sur plusieurs grands principes :

  • une consommation plus responsable de la part des consommateurs ;
  • une écoconception, afin de réduire les impacts de la production d’objets sur l’environnement ;
  • un approvisionnement durable, afin de réduire le risque d’épuisement des ressources naturelles ;
  • une écologie industrielle et territoriale, afin de mutualiser les forces de production et les énergies, et ainsi réduire l’impact de l’industrie sur l’environnement ;
  • une économie de la fonctionnalité, en privilégiant l’achat d’un service plutôt que d’un objet non essentiel ;
  • un allongement de la durée d’utilisation des objets, en favorisant les réparations et les reventes, et en limitant l’obsolescence programmée ;
  • la gestion et le recyclage des déchets.

 

Une application de la loi anti-gaspillage

La loi anti-gaspillage a été votée dans le cadre de l’application de l’économie circulaire, afin de réduire les déchets. L’objectif principal y est clairement affirmé : stopper la commercialisation du plastique jetable d’ici 2040. Pour atteindre cet objectif, l’interdiction de commercialiser des coton-tiges, des assiettes et des gobelets jetables en plastique a été votée dès le 1er janvier 2020. Tous les 5 ans, un durcissement de ces mesures anti-plastique jetable sera voté, afin d’atteindre progressivement le zéro plastique jetable.

Cette loi anti-gaspillage comprend également d’autres volets, comme :

  • la lutte contre le gaspillage des invendus et des produits alimentaires ;
  • une meilleure information du consommateur sur l’impact environnemental que représente son mode de consommation ;
  • la mise en avant de la réparation et du changement des pièces détachées ;
  • la mise en place d’un système de tri plus efficace et plus facile à appliquer auprès des consommateurs.

 

Quels sont les bons réflexes à adopter en tant que consommateur ?

Un rapport de l’OCDE (Rapport OCDE Global Material Ressources Outlook to 2060) a mis en avant le triste constat qu’en 2019, il nous faut 1,75 planète pour satisfaire les besoins de la population mondiale sans épuiser les ressources pour les générations suivantes. Ce constat alarmant rappelle la nécessité d’adopter des réflexes simples en tant que consommateurs, tels que :

  • privilégier l’achat d’objets durables, produits localement et ne présentant pas de suremballage ;
  • faire réparer les objets réparables au lieu de les jeter pour en acheter de nouveaux ;
  • trier ses déchets et apporter ses objets dans les points de collecte pouvant les réhabiliter ou les recycler pour créer d’autres objets.

 

Pour en savoir plus sur les éco-gestes :

Toutes les définitions gaz