Définition d'énergie grise

L’énergie grise correspond à la quantité d’énergie consommée au cour du cycle de vie d’un produit ou bâtiment. Est simplement exclue du calcul, l’énergie consommée par l’utilisation du produit. Cette notion permet ainsi d’estimer le coût énergétique et environnemental de l’ouvrage sur l’ensemble de son cycle de vie.

 

Qu'est-ce que l’énergie grise ?

L’énergie grise correspond donc à l’énergie brûlée pour créer un produit et le recycler, ou le jeter. Elle implique :

  • l’extraction et le traitement des matières premières ;
  • le processus de production et la transformation des éléments qui le composent ;
  • l’emballage ;
  • le transport des matières premières comme du produit fini ;
  • l’entretien ;
  • le recyclage ou la destruction. 

Il s’agit en fait de "l’énergie cachée" par le produit ou le bâtiment.

 

L’énergie grise et l’ACV (Analyse des Cycles De Vie)

L’énergie grise est à rapprocher de la définition de l’ACV. Selon la norme ISO 14040, l’ACV correspond à une "compilation et évaluation des intrants, des extrants et des impacts environnementaux potentiels d’un système de produits au cours de son cycle de vie".

 

Energie grise : comment la calculer ?

Procéder à une ACV est un bon moyen pour calculer l’énergie grise d’un produit ou d’un bâtiment. Pour cela, il faut collecter un certain nombre de données. L’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) recense deux axes principaux sur lequel se concentrer.

  • Les facteurs d’activité : à savoir les kWh utilisés, la distance parcourue…
  • Les facteurs d’émission : à savoir les rejets de CO2 dans l’air ou d’autres composants chimiques.

 

Zoom sur l'énergie grise appliquée au bâtiment

La problématique de l’énergie grise s’applique bien évidemment aux bâtiments. Pour concevoir un bâtiment écologique, il faut donc la limiter au maximum. Elle entre également en lien avec l’énergie opérationnelle qui induit les consommations énergétiques du bâtiment lors de l’usage (chauffage, ventilation, éclairage…).

Elle entre aussi en complémentarité avec l’énergie de mise hors service, à savoir l’énergie consommée pour détruire le bâtiment et traiter les matériaux qui le composaient.

 

Comment la limiter ou l’économiser ?

Pour limiter l’énergie grise des bâtiments, il faut donc utiliser des matériaux de construction recyclables et durables, comme le bois par exemple. Il convient également de s'approvisionner en matériaux régionaux, de faire appel également à des artisans locaux pour limiter les transports. Enfin, l’architecte doit faire en sorte de proposer un édifice facile et peu coûteux à entretenir.

 

Pour en savoir plus sur l'énergie grise et comment l'économiser :

Toutes les définitions gaz