Définition du gaz B et H

Le gaz B et le gaz H sont des sources d’énergie utilisées pour le chauffage en France. La définition du gaz B et du gaz H dépend de leurs propriétés. En effet, le Gaz B signifie "Bas pouvoir calorifique" alors que le Gaz H veut dire "Haut pouvoir calorifique".

 

Qu'est-ce que les gaz B et H ?

Le gaz B est celui utilisé uniquement dans le Nord de la France. Il est acheminé dans le réseau depuis les Pays-Bas. Le gaz H, quant à lui, alimente 90% du territoire français. Il vient de pays riches en gaz comme la Russie, l'Algérie ou encore la Norvège.

 

Gaz B/H : quelle différence ?

La grande différence entre le gaz B et le gaz H tient à leur teneur en azote. Plus riche en azote, le gaz B présente un pouvoir calorifique inférieur au gaz H. Il est donc moins performant au niveau thermique.  Du fait de cette distinction, un changement de gaz va s'opérer dans le Nord de l’Hexagone.

 

Pourquoi certains foyers vont passer du gaz B au gaz H ?

Les contrats d’approvisionnement en gaz naturel entre la France et la Hollande terminent en 2029. Impossible de poursuivre ces échanges, puisque le gisement de gaz de Groningue aux Pays-Bas fait face à une situation d’épuisement.

La France doit donc uniformiser son alimentation autour d’un gaz naturel à meilleur potentiel calorifique, le Gaz H. D’autant plus que les régions alimentées en Gaz B sont celles où l’hiver est le plus rigoureux. C’est pourquoi certains ménages des Hauts-de-France vont être obligés de passer du gaz B au gaz H.

Ce changement de gaz dans le Nord, la Somme et le Pas de Calais sera accompagné par les pouvoirs publics.

 

Pour en savoir plus sur le gaz naturel :

Toutes les définitions gaz