Définition d'inertie thermique

L’inertie thermique correspond à la capacité d’un matériau, ou plus généralement d’un bâtiment, à conserver la chaleur ou la fraîcheur. Une bonne inertie thermique favorise alors les économies d’énergie.

 

Qu'est-ce que l'inertie thermique ?

L’inertie thermique est donc le potentiel du matériau ou du bâtiment à se maintenir à une certaine température malgré le contexte extérieur (température, humidité de l’air…). Il existe trois types d’inertie thermique.

  • L’inertie de transmission, c’est-à-dire la capacité d’un matériau de stocker et transmettre l’énergie. Elle est utilisée notamment dans le cadre de parois solaires qui absorbent de l’énergie à l’extérieur pour la diffuser ensuite à l’intérieur de la maison ; 
  • L’inertie d’absorption ou la capacité d’un mur à capter la chaleur à l’intérieur d’une pièce pour la maintenir à température constante.  
  • L’inertie superficielle, plus faible. Elle induit la capacité de la surface de la paroi et des enduits et peintures qui la recouvrent à diffuser de la chaleur.

 

Quelle différence entre capacité thermique et inertie thermique ?

Le calcul de l’inertie thermique d’un matériau se base notamment sur la capacité thermique, dite aussi capacité calorifique. On détermine la capacité thermique d’un corps en observant l’énergie nécessaire pour faire grimper sa température d’un degré Celsius.

 

L'inertie thermique d'une maison

L’inertie bâtiment réside dans sa capacité à pouvoir garder la chaleur ou la fraicheur dans une ou plusieurs pièces sans être affectée par les conditions extérieures. Une maison à forte inertie thermique dispose donc de déperditions de chaleur limitées. Elle est souvent signe de confort pour les occupants.

 

L'inertie thermique des matériaux

En général, lorsque l’on entame la construction d’un édifice, on cherche à utiliser des matériaux présentant une forte inertie thermique tels que la brique, la pierre ou encore le béton, par exemple. En effet, cela permet d’éviter aux occupants du logement de subir de trop forts différentiels de chaleur du fait des aléas du climat.

 

Pour en savoir plus sur l'inertie thermique et le principe de l'isolation :

Toutes les définitions gaz