Définition de méthanisation

La méthanisation, aussi appelée digestion anaérobie, est un processus naturel basé sur la dégradation des matières organiques. Ce procédé permet de créer un gaz renouvelable, le biogaz, tout en valorisant les déchets.

 

Quel est le principe de la méthanisation ?

Le principe de la méthanisation repose sur la fermentation de déchets organiques. Ces déchets peuvent provenir de différents secteurs tels que :

  • les activités agricoles (fumiers, résidus de culture…) ;
  • les collectivités (déchets de cantine, déchets verts, boues des stations d’épuration…) ;
  • certaines industries (déchets d’usines agroalimentaires, déchets de matières organiques diverses…). 

Une fois collectées et triées, les matières organiques rejoignent le digesteur d’une usine de méthanisation ou d’une plus petite unité de production. Placés dans une cuve, les déchets sont privés d’oxygène et maintenus à une température de 37°C. Des bactéries se développent et créent alors du biogaz, un mélange gazeux principalement composé de méthane et de gaz carbonique.  

La méthanisation permet donc de créer du biogaz, un gaz renouvelable qui peut servir à produire de la chaleur ou de l’électricité par combustion (le plus souvent sur son lieu de production) mais pas seulement.

  • Tous les résidus les matières organiques restantes, appelés digestat, peuvent être utilisés comme fertilisants agricoles. 
  • Épuré, le biogaz devient du biométhane. Sous cette forme, il a une composition très proche du gaz naturel. Il peut alors être injecté dans le réseau de gaz naturel ou être utilisé comme carburant pour les véhicules fonctionnant au GNV (gaz naturel véhicule). 

 

Méthanisation et méthanation : quelle différence ?

La méthanisation est à l’origine un phénomène naturel qui a été reproduit en conditions industrielles. Le biogaz créé par le processus de méthanisation provient de la dégradation des déchets organiques dans un environnement chauffé et pauvre en oxygène. Le biogaz est ensuite généralement épuré pour être injecté dans le réseau de gaz naturel ou être utilisé comme carburant.  

La méthanation est quant à elle un procédé totalement industriel qui vise à faire réagir entre eux différents éléments chimiques (dioxyde ou monoxyde de carbone, hydrogène) pour produire du méthane. Le procédé de méthanation permet de convertir les surplus d’électricité produite en gaz (une technique aussi appelée "power to gas "), de valoriser le gaz de synthèse ou de créer une synthèse d’ammoniac.  

 

Quels sont les avantages et inconvénients de la méthanisation ?

Les avantages de la méthanisation sont principalement environnementaux et économiques. Elle permet notamment de : 

  • produire une énergie renouvelable ;
  • valoriser les déchets organiques ;
  • créer une économie circulaire ;
  • réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
  • valoriser le digestat en engrais ;
  • créer une source de revenus supplémentaires (pour les petites productions). 

Les inconvénients de la méthanisation sont surtout liés à la production du biogaz et concernent plus particulièrement les petites unités de production : 

  • l’installation d’une unité de méthanisation demande un investissement important (même si des subventions existent) ;
  • le stockage du biogaz requiert de l’espace ;
  • la compression du biogaz est coûteuse et nécessite de l’énergie ;
  • la méthanisation n’est possible que si certaines conditions sont respectées (température maintenue à 37°C, contrôle du taux d’acidité, qualité des déchets…). 

 

Pour en savoir plus sur la méthanisation :

Tout savoir sur les différents types de gaz

Tout ce qu’il faut savoir sur le biogaz


Toutes les définitions gaz