Définition de passoire énergétique

Lorsque l’on parle d’une passoire énergétique, on évoque un logement mal isolé victime de nombreuses déperditions thermiques. Il s’agit donc d’un logement très énergivore, difficile à chauffer en hiver et à rafraîchir en été.

 

Qu’est-ce qu’une passoire énergétique ?

Une passoire énergétique - ou une passoire thermique - est un terme utilisé pour évoquer les appartements ou les maisons très mal isolés. Il peut s’agir d’habitations dont la toiture n’est pas isolée, dont les fenêtres usées sont en simple vitrage, etc. Une habitation est considérée comme telle lorsque sa consommation énergétique correspond aux classes F ou G.

Pour savoir si une habitation est considérée comme une passoire énergétique, il faut donc mesurer sa consommation d’énergie, à travers un audit énergétique. Cet audit énergétique est réalisé par un bureau d’études habilité, capable de détecter les éventuels ponts thermiques à l’origine des déperditions de chaleur dans l’habitation.

 

Adoption de la loi énergie : quelles obligations ?

Le projet de loi énergie-climat adopté durant l’été 2019 prévoit un certain nombre de mesures. Elles ont pour objectif d’imposer progressivement aux propriétaires d’habitations considérées comme des passoires thermiques de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ces mesures consistent notamment à :

  • à partir de 2021, interdire à un propriétaire d’augmenter le loyer entre deux locations lorsque le logement loué est considéré comme une passoire énergétique ;
  • à partir de 2022, obliger les propriétaires à réaliser un audit énergétique lorsqu’ils souhaitent vendre ou louer un logement  et, lorsqu'ils sont propriétaires d’un logement trop énergivore, à informer leur locataire des frais inhérents à la consommation d’énergie (chauffage, eau chaude, etc.) ;
  • à partir de 2023, qualifier de "logements indécents" les habitations présentant une très forte consommation d’énergie (pour contraindre les propriétaires à rénover leur logement s’ils souhaitent les louer en conformité avec les réglementations de sécurité et de confort exigées pour la location).

Une seconde phase de mesures contraignantes (applicables dès 2028) consistera à obliger tous les propriétaires d’une passoire énergétique à réaliser des travaux de performance énergétique. Leur habitation devra afficher une consommation énergétique au moins égale à la classe E.

Pour aider au financement de ces travaux de rénovation énergétique, les propriétaires pourront demander à bénéficier de différentes aides financières, telles que l’aide MaPrimeRénov’, l’éco prêt à taux zéro, les aides de l’Anah, etc.

 

Quelles solutions pour réduire les déperditions de chaleur ?

Pour réduire les déperditions thermiques présentes dans une habitation, les principaux travaux pouvant être réalisés sont :

Bon à savoir : avant de réaliser une rénovation énergétique permettant d’améliorer significativement la consommation énergétique d’une habitation, il est essentiel de procéder à un audit énergétique. Cette étude permet de détecter les différents ponts thermiques à l’origine des déperditions de chaleur.

 

Pour en savoir plus sur l'efficacité énergétique des bâtiments :

Toutes les définitions gaz