Définition de Point d’Échange de Gaz (PEG)

D'après la CRE (Commission de Régulation de l'Energie), le PEG gaz est un lieu virtuel où "s’opèrent les échanges entre fournisseurs de gaz et l’approvisionnement en gaz des gestionnaires de réseaux de transport de gaz pour l’équilibrage de bilans journaliers.

 

Qu’est-ce qu’un Point d’Échange de Gaz (PEG) ?

Un Point d’Échange de Gaz est un hub virtuel sur lequel se retrouvent tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement du gaz. De manière pratique, il permet de contractualiser les achats et ventes de gaz en gros. Il sert donc de lien entre les producteurs et extracteurs de gaz, les fournisseurs, les distributeurs et les transporteurs.

 

A quoi ça sert et comment ça fonctionne ?

Le PEG de gaz n’est ni plus ni moins qu’un marché du gaz du naturel. Cette entité permet d’organiser au quotidien les transactions financières en matière de gaz. Concrètement, il sert à mesurer la quantité de gaz injectée et soutirée chaque jour sur le réseau.

 

Quelle est l’incidence des PEG sur le prix du gaz ?

Les PEG de gaz sont donc des places d’échanges. En France, avant novembre 2018, il en existait deux.

  • Le PEG nord, qui s’occupait des transactions du nord de la France ;
  • La Trading Region South (TRS) dans le sud.

Ces deux places d’échanges communiquaient mal et créaient des différences notables du prix du gaz en France. En effet, la zone nord mieux reliée aux réseaux des pays voisins pratiquait des prix souvent plus avantageux que dans le sud, alimenté en grande partie en Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

 

Quel avenir pour le PEG Nord ?

Depuis novembre 2018, le PEG Nord n’existe plus. Dans une logique de simplification du marché du gaz, il a été fusionné avec TRS. Aujourd’hui, l’Hexagone bénéficie donc d’un seul PEG de gaz : Trading Region France qui fonctionne en cheville avec les réseaux européens. Il est géré par GRTgaz et Téréga, les deux transporteurs de gaz en France.

 

Pour en savoir plus sur le Point d'Echange de Gaz (PEG) :

Toutes les définitions gaz