Éco-gestes au bureau : des efforts minimes, des bénéfices considérables pour la planète

Plus que jamais, les modifications climatiques et les menaces qui pèsent sur la biodiversité nous incitent à faire évoluer nos habitudes de consommation. Chez vous, vous avez tout loisir d'adopter des éco-gestes de nature à limiter le gaspillage et de réaliser des économies sur vos factures d’énergie. Mais qu'en est-il sur votre lieu de travail ? Vous y passez la majorité de votre temps, ne serait-ce pas le moment d’optimiser vos actions et d’adopter les bons éco-gestes au bureau ? 

 

Éco-gestes au bureau : des efforts minimes, des bénéfices considérables pour la planète Éco-gestes au bureau : des efforts minimes, des bénéfices considérables pour la planète

Combattez le gaspillage grâce à des éco-gestes au bureau

L’économie de papier : une urgence.

Paradoxalement, la dématérialisation croissante des données n'a nullement réduit le volume de papier produit chaque année. Pour lutter contre ce gaspillage, pensez à :

  • limiter l'impression des documents au strict nécessaire,
  • optimiser la mise en page et préférer les formats standards,
  • imprimer en recto-verso,
  • réutiliser en brouillon les feuilles dont une face est restée vierge plutôt que d'acheter un bloc-notes supplémentaire,
  • utiliser une plate-forme de partage d'information au lieu d'envoyer des courriers.

Pour multiplier les éco-gestes au bureau, il est important de bien choisir le papier. L'Écolabel Européen, l'Écolabel Nordique (Nordic Swan) et l'Ange Bleu (Blue Angel) sont des labels publics auxquels se fier. Parallèlement, le papier recyclé doit bien entendu être privilégié.

Achats de matériel et déchets : bien gérer la consommation.

Le recyclage se fait moins bien dans les entreprises que dans les maisons des particuliers. Ne vous laissez pas influencer par les mauvaises pratiques et respectez scrupuleusement les consignes de recyclage. Si les poubelles de tri ne sont pas clairement différenciées sur votre lieu de travail, réclamez des conteneurs spécifiques.

Dans le domaine des achats, là aussi, adoptez les gestes éco-responsables efficaces. Privilégiez le bio, le commerce équitable et les circuits courts, notamment pour tout ce qui relève du coin pause-café. Et par-dessus tout, limitez votre consommation !

Les dépenses énergétiques, une charge importante sur la facture de la planète.

Tout comme à la maison, il faut veiller à éteindre les lumières quand on quitte une pièce ou quand la luminosité devient suffisante. Aménagez votre poste de travail de manière optimale et dégagez bien les fenêtres. 

De nombreux éco-gestes au bureau concernent les éclairages. Au-delà de limiter leur utilisation, veillez à adopter les bons réflexes de recyclage : n'oubliez pas de jeter les ampoules usagées dans les poubelles adaptées, évitez les ampoules à halogène qui ne sont pas recyclables.

Vous avez probablement déjà mis en œuvre des astuces pour maîtriser votre consommation de chauffage ou de climatisation à la maison. Procédez à l’identique sur votre lieu de travail : les éco-gestes au bureau ne demandent pas plus d’effort.

Avec le chauffage et l’éclairage, l’eau constitue un poste très énergivore. Ne laissez plus couler l'eau inutilement, privilégiez l’eau du robinet à l’eau minérale, et la tasse lavable au gobelet en plastique non recyclé.

 

L'impact des déplacements de travail

12 millions de tonnes(1) de gaz à effet de serre : le prix à payer par la planète, chaque année, pour vous permettre de vous rendre au travail.

Pour réduire cette facture énorme, voici les meilleurs éco-gestes au bureau :

  • le covoiturage ou l'autopartage qui permettent d'utiliser à plusieurs une seule voiture,
  • le vélo et la trottinette électrique,
  • les transports en commun.

Pour limiter les déplacements inutiles, veillez aussi à indiquer clairement les chemins d'accès à votre lieu de travail. Pour les réunions, choisissez des endroits d'accès faciles pour tous les intervenants, bien desservis par les transports en commun par exemple. Vous pouvez également organiser des visioconférences.

Pour doper les éco-gestes au bureau, de plus en plus d'entreprises accordent à leurs salariés une journée par semaine (au moins) en télétravail. Initiez la réflexion au sein de votre entreprise si celle-ci n'est pas encore à l'ordre du jour. En travaillant davantage de chez vous, vous limitez considérablement l'emprunte carbone liée à vos déplacements.

 

Les outils informatiques : pas si innocents

Les appareils bureautiques représentaient 11%(2) de la facture énergétique du secteur tertiaire en Europe en 2010. Ils sont un levier d’action non négligeable en matière d'éco-gestes au bureau.

Ne laissez jamais fonctionner votre ordinateur ou votre imprimante si vous ne vous en servez pas, même en veille. Il faut que le courant soit interrompu. Si vous avez la main sur ce poste de dépenses, investissez dans des appareils informatiques économes et multifonctions (imprimantes, fax, scanners...). Les ordinateurs portables sont moins gourmands que les postes fixes.

Attention à la surcharge d'e-mails. Classez les plus importants et supprimez les autres pour ne pas augmenter l'impact déjà important des Data Centers dans les émissions de gaz à effet de serre. De même, épinglez en "favoris" vos sites web préférés plutôt que de multiplier les requêtes sur les moteurs de recherche. Elles sont elles aussi très gourmandes en énergie.

Les téléphones portables sont eux aussi concernés par le gaspillage énergétique. Sachez notamment que les modèles à clapet et les écrans LCD sont beaucoup plus énergivores que les autres.

 

1 https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-ecoresponsable-au-bureau.pdf

2 http://www.engie.com/wp-content/uploads/2012/05/guide-eco-gestes.pdf