Des éco-gestes au quotidien pour réduire votre consommation énergétique

C'est un paradoxe auquel nous tentons de répondre. Les appareils n'ont jamais été aussi performants qu'aujourd'hui. Pourtant, les dépenses énergétiques des foyers français ne cessent d'augmenter depuis maintenant de nombreuses années. Les conséquences d'une telle situation sont nombreuses : dégradation rapide de l'environnement, appauvrissement du stock des ressources naturelles, hausse des températures, perte du pouvoir d'achat.

C'est en adoptant chacun de notre côté les bons réflexes que nous arriverons à modifier la donne et à mieux maîtriser notre consommation. Pour vous accompagner dans votre démarche responsable, voici quelques exemples d'éco-gestes au quotidien que vous pouvez facilement réaliser.

Des éco-gestes au quotidien pour réduire votre consommation énergétique

Les éco-gestes pièce par pièce

 

Dans la cuisine

La cuisine concentre un grand nombre d'appareils électroménagers. Pour limiter sa consommation énergétique, rien de plus simple ! Premièrement, veillez à laisser un espace d'au moins 10 centimètres au-dessus et derrière votre réfrigérateur. Cela évitera les risques de surconsommation. N'oubliez également pas de dégivrer régulièrement votre frigo et d'en optimiser le rangement. L'air y circulera de façon plus efficace.

Couvrir vos casseroles lors de la cuisson vous permettra d'économiser jusqu'à 4 fois moins d'énergie(1). Dès que l'eau est bouillante, n'hésitez pas à réduire l'intensité de la flamme ou de la plaque chauffante.

 

Dans la chambre et les pièces à vivre

Veillez tout d'abord à assurer l'entretien de vos radiateurs. Purgez-les régulièrement, notamment avant de mettre en route votre système de chauffage, dépoussiérez-les et ne les couvrez pas. Ne placez aucun obstacle ou meuble directement devant votre appareil.

Ne laissez jamais en veille vos différents appareils électriques, ils continuent alors de consommer. Optez plutôt pour des multiprises avec interrupteur. Avant de vous coucher ou de vous absenter, vous n'aurez qu'à éteindre le bouton.

Pensez également à bien déterminer votre température de chauffe. Pour les pièces à vivre, 19°C suffisent amplement. Vous pouvez la baisser à 17°C pour les chambres. Cela favorisera en outre votre sommeil(2). Envisagez d'installer des robinets thermostatiques sur vos radiateurs, ils vous permettront de régler très précisément la température dans chaque pièce !
Le programmateur de chauffage l'ajustera en fonction de vos besoins.

 

Dans la salle de bain

Pour bien maîtriser sa consommation, il est bien entendu préférable de privilégier les douches aux bains. N'oubliez également pas de fermer le robinet en vous brossant les dents : ce seront 50% d'eau économisée(3) ! Les robinets mitigeurs vous permettront en outre de mieux gérer le débit de l'eau.

Au niveau du lave-linge, optez si possible pour le programme éco de votre appareil. Les lavages à basse température sont également moins énergivores que les programmes à 90°C. Programmez l'essorage au maximum pour réduire le temps de séchage.

 

Les éco-gestes informatiques au quotidien

 

Le choix de l'ordinateur

Il est aujourd'hui difficile de se passer de son ordinateur pour se divertir, s'informer ou tout simplement travailler. Sachez cependant que faire le bon choix de modèle participera beaucoup à la réduction de vos dépenses énergétiques.

À performance égale, on estime ainsi qu'un ordinateur portable consomme environ 4 fois moins qu'un ordinateur de salon. Pour un ordinateur fixe d'une puissance de 200 watts et allumé 8 heures par jour, la consommation moyenne est estimée à 600 kWh/an. Cela correspond à une facture d'électricité de 90 EUR. Dans les mêmes conditions, un ordinateur portable ne consomme que 150 kWh/an, pour une facture d'environ 22 EUR(4). Autre conseil : n'utilisez pas d'économiseur d'écran. Il empêche votre ordinateur de se mettre en veille.

NB : Il faut également prendre en compte l'énergie grise consommée lors de la fabrication et le transport de l'appareil. Elle dépend notamment des matières premières utilisées, du lieu de fabrication et du mode de transport.

 

Limiter les mails

Envoyer un mail dépense autant d'énergie que de le stocker pendant un an. Il est donc important d'utiliser les courriels de manière responsable, en regroupant le maximum d'informations et en limitant les pièces jointes et les destinataires.

Vous devez transmettre une information importante à l'un de vos collègues ? Communiquez plutôt vos documents par l'intermédiaire d'une clé USB. Il faut en effet savoir que l'impact écologique d'un mail est d'autant plus important que son poids est lourd. Privilégiez enfin le format texte, qui est en moyenne douze fois plus léger que le format HTML(5).

Naviguer malin

Les moteurs de recherche ont un impact direct sur l'écologie. D'après une étude de l'ADEME, rechercher une adresse Internet via un moteur de recherche équivaut à une consommation de 3,4 Wh, soit l'utilisation d'une ampoule de 60 W pendant 3 minutes et 30 secondes.

C'est pourquoi il est conseillé de rentrer directement l'adresse du site dans la barre d'adresse dédiée, mais également de privilégier au maximum les favoris et les marque-pages. Pour éviter d'utiliser la barre de recherche, pensez également à parcourir votre historique de navigation.

1 https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-economiser-eau-energie.pdf

2 https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/chauffage-climatisation

3 https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-economiser-eau-energie.pdf

4 https://www.infoenergie-bfc.org/eco-gestes-introduction/eco-gestes-coin-informatique/

5 https://www.wwf.fr/agir-quotidien/modifier-comportements/numerique-impressions