Tarif DPE : quel coût pour diagnostiquer la performance énergétique de votre bien immobilier ?

Le diagnostic de performance énergétique permet de renseigner l’acquéreur ou le locataire d’un bien immobilier sur le niveau de consommation d’énergie du logement et son taux d’émissions de gaz à effet de serre. Des informations précieuses autant sur le plan économique qu’en matière environnementale… Quel est le tarif du DPE ? Qui doit le payer ? Toutes les réponses.

 

Diagnostic de performance énergétique : les enjeux

Le DPE s’inscrit dans un contexte d’urgence environnementale. Ce diagnostic immobilier mesure les émissions de gaz à effet de serre liées à la consommation énergétique du logement (chauffage et eau chaude sanitaire). Les résultats permettent ainsi de sensibiliser et de responsabiliser les particuliers quant aux problématiques écologiques.

Il s’inscrit également dans un contexte légal d’information renforcée. Dans le cadre d’une transaction immobilière, l’étiquette énergie permet au locataire ou à l’acquéreur d’appréhender le montant de ses factures d’énergie.

Tarif DPE : quel coût pour diagnostiquer la performance énergétique de votre bien immobilier ? Tarif DPE : quel coût pour diagnostiquer la performance énergétique de votre bien immobilier ?

Bon à savoir

La loi prévoit, pour 2021, de rendre le DPE "opposable". C’est-à-dire que l’acquéreur ou le locataire pourra se retourner contre le vendeur ou le bailleur si la consommation d’énergie effective s’avère largement supérieure aux indications du diagnostic.

L’utilité du DPE

Le tarif du diagnostic de performance énergétique peut rebuter, pourtant la réalisation de ce diagnostic de performance énergétique présente de nombreux intérêts.

Attention : le DPE se distingue du bilan énergétique. Le diagnostic est un document qui résume la performance par le biais d’étiquettes mentionnant le classement du logement de A à G, alors que le bilan détaille les déperditions d’énergie. Le DPE est réalisé en vue d’une mise en vente ou en location, alors que le bilan énergétique informe l’occupant du logement pour le guider dans ses travaux de rénovation énergétique.

Réaliser un DPE pour se conformer à la loi

Vous vendez un bien immobilier ? Vous mettez un logement à la location ? Le DPE est obligatoire, et doit figurer sur votre annonce immobilière. La loi vous oblige à faire réaliser un diagnostic de performance énergétique qui informe l’acquéreur ou le locataire sur : 

  • La consommation énergétique du logement.
  • La classification énergétique du logement, pour lui permettre de comparer les performances du logement.

Lors de la mise en vente d’un logement, le DPE est inclus dans le DDT (dossier de diagnostics techniques obligatoires). Il inclut les diagnostics : amiante, assainissement non collectif, plomb, électricité, ERNMT, gaz, termites, mérule et loi Carrez.

A défaut de DPE obligatoire, vous vous exposez à des sanctions financières largement supérieures au tarif du diagnostic de performance énergétique.

A noter : Le DPE obligatoire doit être transmis à l’acquéreur ou au locataire, mais également à l’ADEME, à des fins d’études statistiques par l’Observatoire des DPE.

DPE non obligatoire : pourquoi s’y astreindre ?

Le DPE est facultatif pour les logements de moins de 50 m2. De même, le DPE n’est pas obligatoire dans le cadre d’une location de courte durée (moins de 4 mois).

Dans le cadre d’une transaction immobilière pour laquelle le DPE est facultatif, mais aussi en amont d’un projet de rénovation, il peut être utile – et rentable – de payer le tarif du DPE.

  • Un service à forte valeur ajoutée pour le futur occupant : vous lui permettez d’évaluer son budget pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire (ECS) du logement.
  • Une information utile pour projeter des travaux d’efficacité énergétique : votre DPE vous indique l’étiquette énergie de votre logement. Cet indicateur vous permet d’évaluer la pertinence de travaux de rénovation énergétique : une note basse vous incite à planifier un bilan énergétique, qui vous oriente sur les meilleures solutions pour atteindre une note plus haute.

Bon à savoir : Les locataires et les acquéreurs signent plus facilement lorsque le logement affiche une performance énergétique élevée. Il peut être judicieux de faire réaliser des travaux de rénovation en amont de la mise en vente ou en location de votre logement : un argument percutant, mais aussi la possibilité d’augmenter le prix.

 

Tarif du DPE : les prix constatés

Le tarif du diagnostic de performance énergétique n’est pas réglementé. Dans ce contexte, il est prudent de faire réaliser plusieurs devis, pour choisir le meilleur prix. En tout état de cause, sachez que :

  • Les diagnostiqueurs sont nombreux sur le marché : profitez de cette concurrence pour ne pas payer trop cher.
  • Le tarif du DPE, tel que constaté par l’ADEME, se situe entre 100 et 250 €(1).
  • Le paiement est à la charge du propriétaire vendeur ou bailleur. N’oubliez pas d’inclure le tarif du DPE comme charge dans votre estimation de gains.
  • Le diagnostiqueur qui réalise le DPE doit être certifié par un organisme accrédité par le Cofrac (Comité français d’accréditation). Il doit également être indépendant : aucun lien avec vous ou l’agent immobilier ne doit mettre en doute son impartialité.
  • Le coût du DPE, dans le cadre des diagnostics techniques obligatoires, se fond dans le prix total de la prestation. Veillez à vérifier précisément le tarif du DPE dans votre devis.


Attention : le DPE gratuit ne peut être utilisé qu’à titre indicatif ! Ce document gratuit ne constitue en effet jamais un document officiel tel que prévu par la loi dans le cadre d’une mise en vente ou en location d’un bien immobilier.

1 https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-diagnostic-performance-energetique.pdf