Label Bepos : votre future maison produit plus d’énergie qu’elle en consomme

Le label Bepos récompense le bâtiment à énergie positive : un bâtiment qui produit plus d’énergie renouvelable qu’il consomme d’énergie primaire. Le pari semble ambitieux, pourtant c’est possible, et l’expérimentation menée actuellement vise à confirmer cette norme comme référence en construction à l’horizon 2020. Dans la lignée de la maison BBC de la RT 2012 et de la maison passive, la maison Bepos bénéficie d’autant plus à la planète, ainsi qu’à vos finances. Explications.

 

Le label Bepos : de quoi s’agit-il ?

Bepos est l’acronyme pour Bâtiment à Energie POSitive. Il désigne le bâtiment (maison d’habitation, bâtiment public, immeuble résidentiel, bureaux…) qui produit plus d’énergie d’origine renouvelable qu’il ne consomme d’énergie primaire. Illustration schématisée :

  • une maison équipée en panneaux solaires photovoltaïques produit 12 000 kWh par an ;
  • ses habitants ne consomment que 10 000 kWh.

La maison peut obtenir le label Bepos.

Label Bepos : votre future maison produit plus d’énergie qu’elle en consomme Label Bepos : votre future maison produit plus d’énergie qu’elle en consomme

Le contexte réglementaire

Actuellement, toute construction neuve doit respecter la réglementation thermique RT 2012. A l’horizon 2020, l’Etat vise le label Bepos. Voici l’historique.

  • Au terme du Grenelle Environnement, la loi dite Grenelle I du 03 août 2009 évoque pour la 1ère fois le bâtiment à énergie positive qui produit plus qu’il ne consomme – sans pour autant mentionner le terme Bepos.
  • 2010, une directive européenne contraint les Etats membres à démocratiser la construction de bâtiments à consommation d’énergie quasi nulle : le concept de la maison passive émerge, et le niveau de contrainte augmente.
  • En 2014, des "opérations" Bepos sont lancées. Fruit d’une prise de conscience écologique, une expérimentation à large échelle permet d’affiner le profil et les normes de construction de l’habitat de demain.

Il n’existe aucune définition réglementaire ni aucun label Bepos officiel pour le moment. L’association Effinergie pour l’efficacité énergétique et le confort dans les bâtiments, néanmoins, travaille en concertation avec l’Etat à préciser cette notion, et attribue déjà les labels Bepos et Bepos + Effinergie sur la base du référentiel E+C- (Energie positive et réduction carbone).

Attendue pour 2020, la future RT devrait inclure le label Bepos…

 

Comment construire une maison Bepos ?

Progressivement, les normes de construction de la maison Bepos se dessinent. 2 axes sont privilégiés pour permettre au bâtiment de produire plus d’énergie renouvelable qu’il consomme d’énergie primaire :

  1. Miser sur des systèmes de production d’énergie d’origine renouvelable, à coupler avec des systèmes de production d’énergie à haute performance énergétique.
  2. Faire en sorte de réduire les besoins énergétiques du foyer : en concevant intelligemment la maison d’une part, en démocratisant les gestes écoresponsables d’autre part.


La maison Bepos est exemplaire de sa construction à sa démolition. Notamment, les matériaux de construction sont conçus dans une optique écologique et recyclables.

Les systèmes de production d’énergie

Priorité du label Bepos : utiliser des moyens de production d’énergie d’origine renouvelable. Parmi les systèmes accessibles : 

  • Les panneaux solaires thermiques permettent de chauffer l’eau chaude sanitaire (ECS) grâce à la chaleur du soleil.
  • Les panneaux solaires photovoltaïques transforment la lumière du soleil en électricité « propre » pour alimenter tous vos appareils électriques.
  • La pompe à chaleur (PAC) géothermique récupère la chaleur dans le sol pour chauffer votre maison et votre ECS.
  • Un système de cogénération permet également de produire de l’électricité d’origine renouvelable.

Biomasse, éolien, aérothermique et hydraulique… le choix est vaste. Ces systèmes de production d’énergie d’origine renouvelable, cependant, doivent en l’état actuel des technologies être associés à des systèmes complémentaires pour assurer les besoins énergétiques du logement sans interruption. Il convient, dans l’optique d’obtention du label Bepos, de choisir des équipements à haute performance énergétique – chaudière au gaz THPE  par exemple.

La sobriété énergétique

Pour permettre aux systèmes de production d’énergie d’assurer les besoins du foyer, voire plus, il est judicieux de réduire ces besoins énergétiques. Plusieurs pistes :

  • Optimiser l’isolation de la maison permet de réduire les déperditions de chaleur.
  • L’écoconception – bonne exposition de la maison et implantation stratégique des fenêtres – permet d’utiliser le soleil pour diminuer les besoins en éclairages et en chauffage.
  • Des systèmes de régulation et de programmation intelligents – thermostats intelligents, par exemple – permettent de consommer 100 % utile.
  • De meilleures habitudes de consommation contribuent à réduire les besoins énergétiques du foyer : éteindre les appareils en veille, adopter la bonne température ambiante…

Moins les besoins sont importants, plus les systèmes de production d’énergie d’origine renouvelable peuvent les combler et produire du surplus, but ultime du label Bepos.

 

Les avantages du bâtiment à énergie positive

La planète à beaucoup à gagner à imposer le label Bepos à grande échelle. Et vous ? 

  • Vous gagnez en confort chez vous.
  • Vous devenez plus autonome, quasiment indépendant sur le plan énergétique.
  • Vous réalisez des économies considérables sur vos factures d’énergie.

Zoom sur les énergies renouvelables

L’énergie est d’origine renouvelable lorsque la ressource de production se renouvelle en continu. Le soleil et le vent, par exemple, sont des ressources inépuisables : l’énergie solaire et l’énergie éolienne sont d’origine renouvelable. L’énergie hydraulique, la biomasse et l’énergie géothermique comptent également parmi les énergies renouvelables. Leurs avantages : contrairement aux énergies fossiles (gaz naturel, charbon, pétrole), elles sont inépuisables ; contrairement à l’énergie nucléaire, elles ne produisent pas de déchets radioactifs. C’est pourquoi leur usage est largement et de plus en plus recommandé comme moyen de production énergétique.