Crédit et énergie : comment ça marche ?

Souvent utilisée, l'expression "crédit énergie" est cependant impropre dans la mesure où c'est un dispositif qui n'existe pas. On parle plutôt de crédits pour les travaux énergétiques, de prêts travaux ou d'aides financières pour les travaux d'amélioration énergétique. Toutes les solutions de financement abordées dans les paragraphes qui suivent ont le même objectif : favoriser l'économie d'énergie au sein des logements.

Crédit et énergie : comment ça marche ? Crédit et énergie : comment ça marche ?

Crédit et énergie : comment en bénéficier ?

La condition d'éligibilité commune aux prêts et subventions est la réalisation des travaux par des artisans certifiés RGE. D'autres critères sont également applicables et dépendent exclusivement du type de crédit que vous sollicitez.

Eco-PTZ

Comme son nom l'indique, l'éco-prêt à taux zéro abrégé éco-PTZ est un crédit auquel il n'est appliqué aucun intérêt. Vous remboursez le montant exact que vous avez perçu. Ce crédit permet de financer les travaux de rénovation énergétique dans les constructions achevées avant le 1er janvier 2010.

Il n'est valable que pour les résidences principales, c'est-à-dire les logements où les occupants vivent au moins huit mois par an. Il est à préciser qu'un copropriétaire peut demander un éco-PTZ pour couvrir sa part de dépenses dans la rénovation des parties communes ou pour les travaux qu'il prévoit au sein de son lot privatif.

Dans les deux cas, on parle d'éco-PTZ individuel. Jusqu'au 31 décembre 2018, il est obligatoire de réaliser un bouquet de travaux, c'est-à-dire de combiner au minimum deux familles de travaux. À compter de 2019, les dispositions vont se simplifier, ce qui vous permettra de solliciter un éco-PTZ pour un seul type de travaux.

L'éco-PTZ peut être collectif si la demande est formulée par le syndic de copropriété. Les copropriétaires d'un logement faisant office de résidence principale ou prévu pour être utilisé en tant que tel peuvent signer la demande d'éco-PTZ copropriétés. Chaque copropriétaire peut ensuite solliciter un éco-PTZ complémentaire à titre individuel.

Prêt de la CAF

Si vous êtes allocataire de la Caisse d'Allocation familiale et que vous résidez en France, il est possible de financer partiellement votre projet d'amélioration énergétique avec un prêt attribué par la CAF. Le montant du crédit peut représenter jusqu'à 80%des dépenses engagées, sans dépasser 1 067,14€(1).
 

Quels sont les travaux éligibles ?

La liste des travaux éligibles aux prêts et subventions est sensiblement la même. Ainsi, vous pouvez déposer une demande si vous prévoyez de :

  • installer un système de chauffage à Très Haute Performance énergétique,
  • remplacer votre installation de chauffage et/ou de production d'eau chaude sanitaire actuelle par un dispositif moins énergivore,
  • améliorer l'isolation de votre logement (toiture, sol, terrasse, combles, murs, etc.),
  • rénover la menuiserie (pose de vitrage isolant, remplacement de fenêtres) pour lutter contre la déperdition de chaleur.

Cette liste est non exhaustive. Cependant, il est important de noter que tous travaux liés à votre installation au gaz naturel peuvent être financés par les crédits dédiés à l'amélioration énergétique du logement.
 

Quelles aides financières peut-on cumuler ?

MaPrimeRénov'

L'Etat propose une nouvelle aide pour aider les propriétaires occupants à financer la rénovation énergétique de leur logement. Issue de la fusion du CITE et de l'aide de l'Anah Habiter Mieux agilité, sa mise en place s'est faite progressivement jusqu'en 2021. Attribuée sous réserve de la demander avant le début des travaux, MaPrimeRénov' concerne les résidences principales en France métropolitaine et outre-mer achevées depuis au moins 2 ans.

Prime éco-énergie

La Prime éco-énergie proposée par la marque Gaz Tarif Réglementé vous permet de financer les travaux éligibles qui doivent impérativement être réalisés par un professionnel RGE, Reconnu Garant de l'Environnement. Le logement doit par ailleurs avoir plus de 2 ans.

Chèque pour l'énergie

Ce dispositif est une aide financière utilisable de deux façons non cumulables :

  • le paiement de vos factures de gaz naturel,
  • le financement de vos travaux d'amélioration énergétique.

Les critères d'éligibilité du chèque énergie sont définis par les revenus et la composition du ménage.

 

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter la page : https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-impot-economie-energie

(1)https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1616 

(2)https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-dimpot-economie-energie