Comment bénéficier du crédit d'impôt sur les fenêtres ?

Aux premiers frimas, vous sentez l'air traverser votre maison ? Ne perdez plus de temps et changez vos fenêtres ! Il existe des même aides pour cela. Vous pourrez en effet bénéficier du Crédit d'impôt transition énergétique (CITE). Un investissement qui vous rapportera. Sans oublier les économies de chauffage à long terme !

Le crédit d'impôt fenêtre : quoi, comment ?

Le CITE est un dispositif mis en place pour inciter les particuliers à améliorer la performance énergétique de leur habitation. Cela passe par plusieurs postes dans le logement : les installations de chauffage, l'énergie utilisée et surtout l'isolation thermique.

Le crédit d'impôt fenêtre intervient sur ce dernier point puisque remplacer ses fenêtres, volets ou encore la porte d'entrée pour des huisseries plus isolantes, renforce l'isolation de votre habitat

Changez vos fenêtres grâce au crédit d'impôt

 

Aucune condition de revenu n'est exigée pour bénéficier du CITE, mais il faut cependant satisfaire quelques critères : 

  • Réaliser les travaux dans votre résidence principale,
  • Occuper ce logement en tant que propriétaire, locataire ou gratuitement,
  • Habiter un appartement ou une maison individuelle,
  • Sa construction doit être achevée depuis plus de deux ans,
  • Engager une seule entreprise certifiée RGE (Reconnu garant de l'environnement) pour les matériaux et les travaux.


A noter
: L'investissement engagé ne doit pas excéder un certain plafond pour donner droit à un crédit d'impôt pour changement de fenêtre. Il varie de 8 000€ pour un foyer composé d'une seule personne, à 16 000 € pour un couple qui fait une déclaration fiscale conjointe. Chaque enfant augmente ce plafond de 400€. Si vos travaux n'excèdent pas ce montant, vous pouvez encore bénéficier du CITE pour d'autres améliorations sur une période de cinq ans. Tout dépassement de votre facture ne sera pas pris en compte pour votre déduction d'impôt fenêtre !

 

Qui choisir pour vos travaux fenêtres ?

Oubliez le projet de changer votre double vitrage pour des fenêtres encore plus performantes ! La réduction d'impôt fenêtre ne s'applique qu'aux remplacements de simple vitrage. L'artisan RGE que vous allez engager pour réaliser les travaux doit également fournir les matériaux. C'est une des conditions du CITE. Vérifiez bien que votre entrepreneur est déjà certifié ! Cette clause est incontournable. Pas de certification, pas de déduction d'impôt de travaux fenêtres ! La qualification RGE vous assure de la compétence technique de votre artisan mais aussi, et surtout, de sa bonne santé financière. Une garantie de voir vos travaux se réaliser sans mauvaise surprise. Alors, renseignez-vous pour connaître l'artisan agréé le plus proche de chez vous !

Ce changement de fenêtre est également l'occasion de réfléchir à votre budget chauffage.

 

Quels changements pour le crédit d'impôt fenêtres en 2018 ?

Les changements de taux du CITE pour 2018 vous contraignent à envisager rapidement de changer vos fenêtres ou autre porte d'entrée. En effet, si le CITE prévoyait en 2017 une baisse de votre impôt sur le revenu équivalente à 30% du montant de votre investissement, le crédit d'impôt fenêtre 2018 est descendu à 15% le 1er janvier 2018, et disparaîtra complètement le 1er juillet 2018. Pas d'inquiétude cependant : pour tous devis signé avant le 31 décembre 2017, vous pourrez bien bénéficier du crédit d'impôt fenêtre 2017 au taux de 30%. 

En 2019, le CITE évolue encore pour se transformer en primes

Plus besoin d'attendre votre avis d'imposition sur le revenu pour recevoir votre récompense à l'effort collectif ! La prime sera versée une fois votre facture réglée. Et si aucune nouvelle mesure n'est prévue pour le remplacement de vos volets isolants, fenêtres et porte-fenêtres, vous pourrez toujours vous tourner vers les autres aides telles que l'éco-PTZ (Prêt à taux zéro) ou les subventions accordées par votre conseil départemental ou l'ANAH (Agence nationale de l'habitat). Ceci dit, le mieux est de cumuler les aides et le CITE.