Comment bénéficier du crédit d'impôt pour l'isolation

Marre de voir votre budget chauffage toujours trop élevé ? Alors investissez ! Améliorez l'isolation thermique de votre habitation et bénéficiez d'une aide : le Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) ! Qu'est-ce que le crédit d'impôt isolation ? Quels travaux ? Quelle réduction ? Voici les réponses.

Le crédit d'impôt isolation en clair

Le crédit d'impôt isolation est inclus dans le CITE puisqu'il concerne tous les travaux d'amélioration de la performance énergétique d'un logement. Comment ça marche ? Vous investissez dans l'isolation de vos murs, vous déclarez ensuite le montant des travaux dans votre déclaration de revenus et selon le montant engagé, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt isolation.

Le saviez-vous ? Cette mesure a été instaurée pour encourager les particuliers à moderniser leurs installations afin d'éviter les déperditions énergétiques, et ainsi participer à l'effort collectif en faveur de l'environnement.

Crédit d'impôt isolation : mode d'emploi

Les conditions pour prétendre au CITE

  • Etre domicilié en France fiscalement,
  • Le logement concerné est votre résidence principale,
  • Vous l'occupez en tant que propriétaire, locataire ou à titre gracieux,
  • L'habitation doit être une maison individuelle ou un appartement,
  • Sa construction est achevée depuis au moins deux ans,
  • Un seul entrepreneur est engagé pour fournir les matériaux et réaliser les travaux,
  • Cet entrepreneur doit être certifié "Reconnu garant de l'environnement" (RGE).

 

Comment réaliser les travaux pour bénéficier du crédit d'impôt isolation ?

La performance énergétique d'un logement passe par plusieurs solutions dont l'isolation thermique. Il existe deux moyens pour isoler votre habitation :

  • soit par l'extérieur (ITE comme Isolation thermique extérieure), plus onéreux au départ mais plus efficace,
  • soit par l'intérieur (ITI), plus courant parce que moins cher.

Outre les murs et la toiture, le crédit d'impôt isolation concerne également les fenêtres, volets ou porte d'entrée pendant le premier semestre 2018. Profitez de la mesure pour enfin aménager votre grenier en suite parentale ! Tous les travaux d'amélioration de l'habitat dans des murs de plus de deux ans ouvriront droit au crédit d'impôt isolation des combles. En revanche, un projet d'agrandissement ne répond plus aux conditions d'éligibilité du dispositif.

A noter
Avant d'effectuer un devis, votre entrepreneur devra obligatoirement vérifier l'état de votre logement pour évaluer les matériaux les plus adaptés. Attention ! Vérifiez bien que votre artisan est déjà certifié RGE avant d'entamer les travaux. Une procédure d'obtention de la certification au moment de la facturation ne sera pas prise en compte pour obtenir votre déduction d'impôt isolation.

 

CITE : quelles mesures en 2017, 2018 et 2019 ?

Depuis sa mise en place en septembre 2014, le CITE a été prolongé chaque année avec quelques variantes. Les plus importantes s'appliquent en 2018 et 2019. 

Revenons d'abord sur le taux de réduction d'impôts de travaux isolation appliqué : il est de 30% du montant des dépenses éligibles, à savoir les matériaux et l'exécution des travaux d'isolation. Ces dépenses éligibles sont plafonnées selon la composition du foyer et pour une durée déterminée : 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple marié ou pacsé, auxquels s'ajoutent 400 € par enfant sur cinq années glissantes. 

Attention : Pour tout investissement supérieur à ce plafond, la déduction ne s'appliquera pas au surplus. Notez que le crédit d'impôt est cumulable avec l'éco-PTZ (Prêt à taux zéro) obtenu pour vos travaux ou avec des aides de collectivités ou de l'ANAH.

Le crédit d'impôt isolation 2017, permettait de bénéficier d'une réduction de 30% du montant des travaux dans la limite du plafond et sous réserve de ne pas avoir déjà bénéficié du dispositif depuis cinq ans. Le crédit d'impôt isolation 2018 est moins avantageux puisque, depuis le 1er janvier, le taux est passé de 30% à 15% pour les changements de fenêtres, volets isolants ou portes d'entrée. Il disparaîtra totalement au 1er juillet. Enfin, en 2019, la mesure prend une nouvelle forme avec l'attribution d'une prime versée dès la fin des travaux et la facture réglée. Les avantages devraient être les mêmes qu'en 2018. Et si jamais la réduction accordée est supérieure à votre impôt à payer, vous serez crédité de l'excédent !

Démarrez vos travaux de rénovation !

Confiez vos projets à l’un de nos partenaires certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il vous accompagnera également dans vos demandes de financement.

Trouvez un artisan RGE près de chez vous 

Bon à savoir : la qualification RGE est une certification obligatoire pour bénéficier de certaines aides financières.

false