Changement de chaudière : les aides de l'État en 2019

Fini de rouspéter après la hausse constante de la facture de chauffage ! L'État multiplie les aides aux particuliers dans l'optique d'accélérer la rénovation énergétique de leur logement. Suivez notre guide et découvrez tous nos conseils !

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique

Sans condition de ressources, le Crédit d'Impôt Transition Energétique (CITE) vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour vos travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique de votre logement.

Pour l'installation d’une chaudière gaz à Très Haute Performance Energétique, vous bénéficiez de 30% du montant des dépenses engagées (dans la limite d’un plafond fixé par décret). Découvrez les modalités et critères d’éligibilité du CITE.

Les aides 2018 de l'État pour changer votre chaudière

Le programme de l'ANAH Habiter Mieux agilité

Sous condition de ressources, si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle de plus de 15 ans et qu’elle constitue votre résidence principale, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge allant jusqu’à 50% du montant du devis H.T. (sous réserve de validation de votre dossier par l’ANAH et dans la limite du plafond des travaux subventionnables en vigueur). Retrouvez les modalités et critères d’éligibilité sur le site Habiter Mieux.

Toutes ces aides sont cumulables, pour plus d’informations contactez nos conseillers spécialisés au : 09 69 36 85 84.

Le programme "Habiter mieux" de l'ANAH

Découvrez le dispositif Coup de pouce Chauffage

Grâce à Gaz Tarif Réglementé et le dispositif Coup de Pouce Chauffage, bénéficiez d’une prime allant de 500€ à 4 000€ pour le remplacement de votre ancien système de chauffage.

Le montant de la prime varie en fonction du type de travaux et également de vos conditions de ressources.

En savoir plus

Prime Coup de pouce : prolongation 2018-2020

 

Le chèque énergie : conditions et montants

Depuis 2018, le chèque énergie supplante les tarifs sociaux de l'énergie et s'adresse aux ménages à revenus modestes. Il est donc conditionné à un plafond de revenus et est distribué pour compenser des travaux de performance énergétique réalisés par un professionnel RGE ou pour alléger les factures auprès de votre fournisseur d'énergie. Le chèque énergie est cumulable avec de nombreuses autres aides dont la prime Éco-énergie Gaz Tarif Réglementé.

 

Eco-prêt à taux zéro : comment l'obtenir ?

Autre solution pour vous aider à financer vos travaux : l'Éco-prêt à taux zéro. Accordé sans condition de ressources pour tous travaux d'amélioration énergétique d'une résidence principale achevée avant le 1er janvier 1990, l'Éco-PTZ s'élève à 30 000€ maximum. Normalement un seul Éco-PTZ est accordé par logement, mais un Éco-PTZ complémentaire peut être demandé jusqu'au 31 décembre 2018 sous réserve que le premier Éco-PTZ date de moins de trois ans, que la nature des travaux soit différente et que le montant des deux prêts cumulés n'excède pas le plafond de 30 000€.

 

TVA à 5,5% : pour quels travaux ?

De nombreux travaux de rénovation énergétique et thermique sont éligibles à la TVA à 5,5%. Parmi eux, l'installation d'une nouvelle chaudière gaz à condensation. Seule condition exigée pour bénéficier de cette taxe réduite : votre résidence principale ou secondaire doit être achevée depuis plus de deux ans. Cette aide conséquente s'applique directement sur votre facture et est cumulable avec d'autres aides : CITE, Éco-PTZ, prime Coup de pouce, etc.

Vous envisagez des travaux de rénovation (isolation, chaudière, …) ?

Confiez vos projets à l’un de nos partenaires certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il vous accompagnera également dans vos demandes de financement.

Trouvez un artisan RGE près de chez vous 

Bon à savoir : la qualification RGE est une certification obligatoire pour bénéficier de certaines aides financières.

 

false