Déceler et réparer les problèmes liés à la pression d'une chaudière à gaz

Vous rencontrez des problèmes de pression sur votre chaudière à gaz ? Des causes simples et courantes peuvent expliquer une baisse ou une hausse de la pression sur votre appareil. Avant de paniquer ou d’attraper votre smartphone pour contacter un chauffagiste professionnel, Gaz Tarif Réglementé vous aide à y voir plus clair.

Tout savoir sur les problèmes de pression d’une chaudière à gaz Tout savoir sur les problèmes de pression d’une chaudière à gaz

Qu’est-ce que la pression de la chaudière ?

Pour être expliquée aux non-initiés, la pression d’une chaudière est souvent comparée à un souffle. Destiné à faire fonctionner l’appareil de chauffage, ce souffle (cette pression) ne doit être ni trop fort ni trop faible, au risque de générer une panne de votre chaudière à gaz.
En règle générale, on estime que la pression idéale pour une chaudière à gaz se situe entre 1 et 1,5 bar, avec un minimum fixé à 0,6 bar.

 

Baisse de pression de la chaudière : causes et solutions

Il existe plusieurs causes possibles à la baisse de pression d’une chaudière à gaz :

  • une fuite d’eau : c’est LA cause principale et la plus fréquemment rencontrée pour expliquer la baisse de pression de la chaudière ; la fuite d’eau peut se situer au niveau du circuit de chauffage ou de l’appareil ;
  • un dysfonctionnement du vase d’expansion : le vase d’expansion est un élément important d’une chaudière à gaz ; il participe notamment au maintien de la pression constante dans l’ensemble de votre installation ;
  • une panne de la pompe : votre chaudière à gaz contient une pompe, aussi appelée circulateur. C’est cette pompe qui impulse la pression nécessaire à l’arrivée de l’eau chaude dans vos radiateurs. Lorsqu’elle cesse de fonctionner de façon optimale, la pression de la chaudière à gaz diminue.

Si la baisse de pression de votre chaudière est causée par une fuite d’eau dans votre circuit de chauffage, il vous suffit tout simplement de réparer (vous-même ou via l’intervention d’un plombier) cette fuite. Si elle est liée à un autre problème (dysfonctionnement du vase d’expansion, panne de la pompe), il est vivement conseillé de faire appel à un chauffagiste professionnel.

 

Hausse de pression de la chaudière : que faire ?

Moins fréquente que la baisse de pression, la hausse de pression d’une chaudière à gaz est souvent causée par un excès d’eau dans le système. Dans ce cas, il suffit de vérifier que le robinet d’arrivée d’eau est bien fermé. Purger un radiateur afin d’évacuer l’eau en excès est également une opération possible pour diminuer la pression d’une chaudière à gaz. Dans les autres cas, il est possible que la soupape de sécurité ne remplisse plus son rôle. Coupez alors votre installation, et contactez un chauffagiste professionnel. 

 

Comment contrôler la pression de sa chaudière ?

Vous trouverez sur votre appareil un manomètre qui vous indique la pression de votre chaudière à gaz, et ce quelle que soit la marque de votre chaudière. Généralement, le manomètre comporte une zone verte et une zone rouge qui permettent de déceler très rapidement un problème de pression sur la chaudière à gaz. De manière générale, n’hésitez pas à profiter du ramonage de votre chaudière ou de l’entretien de votre chaudière à gaz (obligatoire une fois par an) pour faire contrôler la pression de votre appareil. Une chaudière à gaz qui fonctionne quotidiennement avec la bonne pression aura une durée de vie plus longue qu’un appareil subissant des variations de pression.

Locataire ou propriétaire : qui doit prendre en charge l'entretien de la chaudière ?

L'entretien annuel de la chaudère est obligatoire, reste à savoir qui doit le prendre en charge... Découvrez quelles sont les obligations des locataires et des propriètaires en fonction des cas.