Température de chaudière à gaz : des réglages écologiques et économiques

Le bon réglage pour la température de votre chaudière à gaz varie en fonction de votre type de chaudière, des émetteurs de chaleur dont dispose votre logement - radiateurs, plancher chauffant… - de la température extérieure et du niveau de confort thermique dont vous souhaitez profiter.

Votre objectif : régler votre générateur de chauffage à une température ni trop chaude, ni trop froide. A la clé : confort intérieur optimal, économies sur vos factures et geste pour l’environnement ! Découvrez nos conseils pour optimiser l’utilisation de vos appareils et réduire votre consommation de manière adaptée.

Pourquoi bien régler la température de sa chaudière à gaz ?

Une température trop élevée fait inutilement fonctionner votre chaudière à gaz à plein régime : vos factures augmentent, sans contrepartie. Au contraire, une température trop basse ne permet pas d’atteindre le confort thermique souhaité. Il s’agit de trouver le juste milieu entre confort et économies d’énergie.

A noter : pour un meilleur rendement, pensez à remplacer votre ancienne chaudière par un modèle nouvelle génération. Les chaudières basse température, et les chaudières à condensation labellisées haute performance énergétique d’autant plus, offrent un rendement optimal.

 Température de chaudière à gaz : des réglages écologiques et économiques  Température de chaudière à gaz : des réglages écologiques et économiques

Un meilleur confort thermique...

Pour un confort optimal, la température de chaque pièce de votre habitation doit être réglée de manière distincte, au moyen de robinets thermostatiques.

  • Dans votre chambre, il est conseillé de régler la température à 17-18°C maximum.
  • Dans la cuisine, les appareils de cuisson ainsi que l’activité des personnes contribuent à chauffer la pièce. Une température maximum de 19°C est recommandée.
  • Dans les pièces de vie – le salon, la salle de jeux des enfants ou encore le bureau – vous apprécierez une température supérieure, 20°C environ.

Ces températures données à titre indicatif peuvent varier en fonction du ressenti de chacun. Quelques astuces pour augmenter la température ressentie : limiter les surfaces froides à l’aide de tapis au sol, de rideaux épais aux fenêtres – et protéger les seuils de porte des courants d’air.

...et des économies sur vos factures de chauffage

Bien régler sa chaudière permet de réaliser des économies. Mais quelques gestes simples contribuent également à maîtriser son budget.

Vous avez une sensation passagère de froid ? La température de vos chauffages n’est peut-être pas en cause. Mieux se couvrir peut contribuer à améliorer votre confort à moindre coût – 1°C de plus augmente votre consommation de 7%1. Et pour conserver la chaleur, pensez à fermer les volets la nuit ou à tirer les rideaux.

Utiliser un programmateur vous permet d’adapter la température du logement à votre mode de vie. Vous pouvez faire baisser automatiquement le chauffage la nuit et le déclencher un peu avant l’heure de votre réveil. Même chose en votre absence où la température peut être baissée de 2 ou 3 degrés, pour atteindre le niveau de confort choisi un peu avant votre retour. 
A noter : il est préférable de ne pas couper la chaudière et de continuer à chauffer doucement plutôt que de monter d’un coup le thermostat durant un court moment.

 

Quelle est la température idéale de sortie de l’eau ?

La température idéale de votre chaudière à gaz varie en fonction du type d’émetteurs qui équipent votre logement. En hiver, il est recommandé de procéder aux réglages suivants pour obtenir le meilleur rendement :

Au printemps et à l’automne, vous pourrez revoir à la baisse la température de réglage.
A noter : plus la surface du radiateur est importante, mieux la chaleur se diffuse. Pour atteindre le confort souhaité, un petit radiateur nécessite d’augmenter la température de réglage, ou de multiplier les appareils de chauffage.

 

Les bons gestes

  • Procédez de manière progressive ! Vous pouvez commencer par régler une température légèrement inférieure, puis l’augmenter progressivement si votre confort thermique n’est pas suffisant.
  • Le réglage de la température de l’eau s’effectue également en fonction de la température extérieure – et d’autant plus si l’isolation de votre logement n’est pas optimisée. D’une saison à l’autre, veillez à faire varier les réglages de manière adaptée ! A noter : la sonde extérieure peut être très utile à cet effet : elle permet de régler automatiquement la température de chauffe au fil des variations de température extérieure.
  • Avant d’intervenir au niveau de la chaudière, il est préférable d’agir sur les robinets thermostatiques de vos radiateurs ou sur votre thermostat d’ambiance.
  • Profitez de la présence d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) lors de votre entretien annuel pour lui demander conseil et revoir éventuellement les réglages de votre chaudière à gaz.
(1) Source : Ademe,"Le chauffage, la régulation l’eau chaude", 2011