Comprendre le fonctionnement d’une chaudière à gaz

Equipement principal d’un circuit de chauffage central, la chaudière permet d’alimenter les appareils de chauffage d’un logement de manière homogène, et de produire l’eau chaude sanitaire. Installée en général dans un garage, un cellier ou une cave, elle fonctionne et produit de la chaleur grâce à différents types de combustibles : du fioul, du bois, des granulés ou du gaz.

Les avantages du chauffage au gaz

Utilisé dans la majorité des habitats collectifs et dans de nombreuses maisons individuelles, le gaz est une énergie de chauffage abordable et efficace.

Le fonctionnement d’une chaudière à gaz de dernière génération permet de réaliser d’importantes économies d’énergie, tout en chauffant son logement et son eau chaude sanitaire de manière continue.

Alors comment fonctionne une chaudière à gaz et quels sont les différents types d’équipements disponibles aujourd’hui ? Comment optimiser le fonctionnement d’une chaudière à gaz pour réaliser des économies d’énergie ?

Comprendre le fonctionnement d’une chaudière à gaz Comprendre le fonctionnement d’une chaudière à gaz

Comment fonctionne une chaudière à gaz ?

Le fonctionnement d’une chaudière à gaz est basé sur le même principe pour tous les modèles, quel que soit le type de chaudière à gaz dont est équipé votre logement.

1- La chaudière à gaz classique 

Le fonctionnement d’une chaudière à gaz classique passe par les étapes suivantes : le gaz du réseau ou d’une citerne individuelle (gaz naturel, butane ou propane) arrive dans la chaudière pour être brûlé par un brûleur. Cette combustion produit de la chaleur, qui est transmise à l’eau ou au liquide caloporteur contenu dans la chaudière. Ce fluide est ensuite transporté vers les émetteurs de chaleur (radiateurs, plancher chauffant…), via un système de distribution (canalisations et tuyaux). La chaudière à gaz peut également produire et fournir l’eau chaude sanitaire du logement (pour la salle de bain et la cuisine), de manière instantanée ou par accumulation dans un ballon d’eau chaude. 

Le fonctionnement d'une chaudière à gaz passe nécessairement par l’installation d’un circuit fermé : l'eau chaude qui sort de la chaudière est envoyée jusqu’aux émetteurs, pour ensuite repartir vers la chaudière lorsqu’elle est refroidie.  

La chaudière à gaz classique chauffe l’eau contenue dans les radiateurs et les émetteurs de chauffage à une température très élevée ; la quantité de cette eau très chaude envoyée dans le circuit est ensuite ajustée en fonction de la température de la pièce. Les fumées sont rejetées à haute température, en tirage naturel. 

2- La chaudière à gaz basse température

Ayant vocation à être progressivement remplacées par les chaudières à condensation, les chaudières à gaz basse température chauffent l’eau à une faible température (autour de 50°C ou 60°C) ; elles l’envoient au fur et à mesure dans les radiateurs, en fonction des besoins.  

Ces appareils consomment moins de gaz, les fumées sont rejetées à une température plus basse et la condensation interne est évitée. Elles fournissent ainsi un meilleur rendement et permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.

3- La chaudière gaz à condensation à haute performance énergétique

Le fonctionnement d’une chaudière à gaz à condensation passe par l’utilisation de la vapeur d’eau condensée des gaz de combustion. Normalement perdues, les fumées de combustion contiennent de l’eau ; en condensant dans la chaudière, cette vapeur augmente la température du liquide caloporteur (en plus de la combustion classique).

L’eau liquide issue de la condensation de la vapeur d’eau des fumées (les condensats) est ensuite évacuée via un raccordement au conduit d’évacuation des eaux usées.

Le fonctionnement d'une chaudière gaz à condensation à haute performance énergétique Le fonctionnement d'une chaudière gaz à condensation à haute performance énergétique

L’énergie supplémentaire récupérée par l’utilisation et le refroidissement des fumées de combustion permet de préchauffer le circuit et d’augmenter le rendement de la chaudière. Le principe de fonctionnement de la chaudière à condensation permet ainsi de diminuer la consommation de gaz et de chauffer le logement de manière optimale.  

La chaudière hybride permet également de réaliser d’importantes économies d'énergie : une pompe à chaleur électrique produit la majorité de l'énergie pour chauffer l’eau du chauffage et du logement. Une chaudière à condensation prend le relais en cas d’épisode de froid ou de consommation trop importante. 

Les chaudières micro-accumulées ou éco-générateurs produisent quant à elles du chauffage, de l’eau chaude et de l’électricité en utilisant la condensation et la micro-cogénération : alimenté par la chaleur produite par la combustion du gaz, un petit moteur permet de produire de l’électricité.

4- La chaudière gaz à ventouse 

Le fonctionnement d’une chaudière gaz à ventouse passe par le prélèvement et l’utilisation de l’air extérieur par la chaudière (et non pas de celui de la pièce). Le conduit de la chaudière sort directement sur la façade.

Compact et facile à installer, ce système s’adapte à tous les types de chaudières (il permet par exemple d’évacuer les fumées d’une chaudière à condensation).

Fonctionnement d'une chaudière gaz à ventouse Fonctionnement d'une chaudière gaz à ventouse

Optimiser le fonctionnement de votre chaudière à gaz : réglages et entretien annuel obligatoire

Pour garantir sa sécurité et son parfait fonctionnement, la chaudière à gaz doit être entretenue et vérifiée une fois par an. L’entretien de votre chaudière à gaz est une obligation légale et concerne tous les types d’équipements. Il peut être prévu dans un contrat de maintenance annuelle, qui inclut une révision obligatoire et l’assistance en cas de panne. 

Le technicien professionnel (certifié RGE) qui se chargera de l’entretien pourra également vous indiquer quels réglages effectuer sur votre chaudière. Il vous donnera des conseils utiles pour réduire votre consommation de gaz et optimiser le confort de chauffe (il vous conseillera notamment sur la température idéale pour chacune des pièces de votre logement). 

 

Réaliser des économies d’énergie en investissant dans une chaudière à gaz plus performante 

Le mode de fonctionnement d’une chaudière à gaz influe sur son rendement (exprimé en %), c’est-à-dire sur le rapport entre l’énergie produite par l’appareil et l’énergie consommée pour y parvenir. Les anciens modèles de chaudières à gaz affichent un rendement de 80% à 85%.  

Pour consommer moins de gaz et réaliser des économies d’énergie tout en profitant d’un système de chauffage performant, vous pouvez investir dans :

  • une chaudière gaz basse température : elles consomment 12 à 15% d’énergie en moins, pour un rendement de 90 à 95% ;
  • une chaudière à condensation : elles consomment 15 à 20% de moins, pour un rendement pouvant dépasser les 100% ; le fonctionnement de la chaudière à gaz à condensation lui permet en effet de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Les aides financières pour changer de chaudière gaz

Plusieurs aides vous permettent de financer l’achat d’une chaudière gaz affichant un meilleur rendement, comme l’éco-prêt à taux zéro, la prime eco-énergie, la TVA à taux réduit... Pour pouvoir bénéficier de ces aides, vous devez remplir certaines conditions. Il vous faudra notamment respecter les critères suivants :

  • La nouvelle chaudière à gaz que vous souhaitez installer doit être à haute performance énergétique (efficacité énergétique saisonnière supérieure à 90%).
  • Le professionnel qui vous installera la chaudière (plombier ou chauffagiste) doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
  • Trouvez un artisan RGE