Les bons conseils chauffage pour faire baisser votre facture énergétique

Que vous habitiez une grande maison ou un petit appartement, les dépenses énergétiques représentent une grande partie de votre budget. Pour réduire le montant de vos factures, il est important de bien maîtriser la consommation de votre chauffage. Une étude récente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) estime qu'un foyer français consomme en moyenne 11 620 kWh de gaz naturel par an uniquement pour se chauffer(1).

Bien entendu, ce chiffre est susceptible de varier en fonction de plusieurs critères, en premier lieu desquels le nombre de personnes résidant dans le logement, leurs habitudes de consommation, la surface à chauffer et la qualité de l'isolation thermique. Dans tous les cas, sachez qu'il est tout à fait possible d'optimiser votre consommation de gaz naturel sans nuire à son confort thermique. Le secret ? L'adoption d'éco-gestes, voire l'installation d'équipements énergétiques plus performants. Voici nos astuces chauffage en hiver.

Conseils chauffage : réduire votre consommation de gaz pour économiser Conseils chauffage : réduire votre consommation de gaz pour économiser

Astuces pour réduire votre consommation de gaz naturel : adoptez les bons réflexes

Très facilement compréhensibles, les éco-gestes participent à réduire le montant de votre facture mais aussi l'impact de votre consommation sur l'environnement.

Éviter de faire rentrer le froid

La logique est implacable : moins l'air froid pénétrera chez vous, moins votre système de chauffage aura à travailler pour réguler la température des différentes pièces de votre logement. Ces petites astuces de chauffage pour l'hiver vous permettront de réduire votre consommation en gaz naturel.

Afin de consommer moins, une des meilleures astuces pour le chauffage de votre maison consiste à mieux isoler les ouvertures. Les fenêtres sont des passages privilégiés pour les infiltrations d'air froid. En période de chauffe, n'oubliez pas de bien fermer vos volets dès que la nuit tombe ou lorsque vous vous absentez de votre logement. Cela permettra de créer une couche d'air peu renouvelée qui jouera le rôle d'isolant thermique naturel. D'un point de vue général, sachez que les fenêtres à volets roulants empêchent mieux l'air frais de pénétrer que les volets à battants.

Vous avez également la possibilité d'installer des rideaux épais du côté intérieur de vos fenêtres. N'hésitez pas à vérifier l'état du joint situé entre le battant et le dormant de la fenêtre. Une jointure vétuste favorise grandement l'infiltration d'air.

Portez maintenant votre attention au niveau des portes, notamment celles qui donnent directement sur l'extérieur ou sur une pièce non chauffée. Pour limiter les infiltrations d'air froid, il s'agira simplement de bien les calfeutrer à l'aide de barres coupe-froid. Veillez également à bien fermer les portes séparant deux pièces chauffées à des températures différentes.

Optimiser le fonctionnement des appareils de chauffage

C'est un secret de Polichinelle : un équipement mal entretenu ne fournira pas les mêmes performances que du matériel en parfait état de fonctionnement. Il s'agit dans un premier temps de porter votre attention sur les radiateurs. Tous les émetteurs de chaleur fonctionnent par convection et/ou rayonnement. Pour faciliter les échanges de chaleur, il est essentiel de bien dégager les radiateurs.

Nos conseils : les dépoussiérer régulièrement, ne pas poser d'objet dessus ou les couvrir, ne pas installer de meubles à proximité pouvant faire obstacle à la diffusion de la chaleur. Pensez également à purger vos radiateurs avant la mise en marche de votre système de chauffage.

Bien régler la température du chauffage

Même sur les chaudières les plus anciennes, il est tout à fait possible de définir sa propre température de chauffage de consigne. Si la sensation de froid est tout à fait subjective, gardez à l'esprit qu'au-delà de 20°C, chaque degré supplémentaire augmente la facture de chauffage de 7%(2).

Pour ne plus avoir à vous soucier de rien et parfaitement maîtriser votre consommation, le mieux est d'opter pour l'installation d'un thermostat d'ambiance. Il vous permet de régler à l'avance le degré de chauffe souhaité dans chaque pièce, en fonction des heures de la journée ou de la nuit. Pour les radiateurs, l'installation de robinets thermostatiques est également vivement recommandée.

Bien régler la température du chauffage Bien régler la température du chauffage

Parallèlement, pour lutter contre les fausses impressions de froid, il peut être intéressant de placer des thermomètres dans les différentes pièces de votre logement. Ils vous permettront d'avoir une valeur objective de la température de la pièce et de ne pas remonter le chauffage d'un degré sur une simple impression.

Vous vous demandez quelle température choisir ? L'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) préconise 19°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger, bureau ) et 16°C dans les chambres à coucher(3). En ce qui concerne l'eau chaude, la température par défaut est généralement réglée à 70°C. La baisser de 5 ou 10 degrés vous fera profiter d'économies substantielles.

Opter pour une chaudière moins énergivore

Vous désirez améliorer substantiellement les performances énergétiques de votre logement en changeant votre chaudière pour un modèle moins énergivore ? Il s'agit dans un premier temps de bien comprendre les choix qui s'offrent à vous. Il existe aujourd'hui 2 grands types de chaudière fonctionnant au gaz naturel :

La chaudière basse température : son fonctionnement est globalement identique à celui d'un modèle traditionnel. La différence majeure repose sur une température inférieure de l'eau de chauffage, 50°C contre 90°C. En chauffant moins l'eau, l'équipement consomme mécaniquement moins de gaz naturel. En contrepartie, une chaudière basse température nécessite d'obtenir une surface d'échange de chaleur plus élevée. L'installation de nouveaux radiateurs ou d'un plancher chauffant va souvent de pair.

La chaudière à condensation : elle permet de récupérer les ressources énergétiques contenues dans les fumées émises lors de la combustion du gaz naturel. Avec les autres modèles, cette énergie est tout simplement perdue. La chaudière à condensation consomme environ 20% de moins qu'une chaudière à gaz traditionnelle. La barre des 100% est atteinte : elle produit autant qu'elle consomme.

Une fois renouvelée, le bon entretien de la chaudière joue ensuite un rôle essentiel dans le maintien des performances énergétiques.

 

Comment financer les équipements et les travaux qui permettent de faire baisser la facture de chauffage ?

Outre quelques bons gestes, des travaux d'isolation ou de nouveaux équipements s'avèrent rentables afin de réaliser à terme des économies et d'améliorer votre confort thermique.

Toutes ces astuces de chauffage pour un appartement ou une maison sont éligibles aux différentes aides financières tant qu'elles ont pour objectif de baisser la consommation énergétique. Elles peuvent couvrir l'équipement et les travaux liés à l'isolation (fenêtres, portes, toit, mur...), le système de chauffage (chaudière, thermostat, robinet thermostatique...).

Les différentes aides financières

Dans le cadre du dispositif des Certificats d'Économies d'Énergie (CEE) mis en place par la loi Pope, les principaux énergéticiens ont aujourd'hui le devoir d'instaurer une politique de maîtrise des dépenses énergétiques. L'objectif est clair : participer au renouveau du parc immobilier français et limiter l'émission de gaz à effet de serre. Dans le cadre des CEE, la prime Certificats d'économies d'énergie vous permet de profiter d'un coup de pouce financier au moment de l'installation de votre nouvelle chaudière. Contrairement à d'autres dispositifs, cette aide est versée directement après l'achèvement des travaux.

D'autres dispositifs étatiques permettent de bénéficier d'un coup de pouce financier supplémentaire : l'éco-prêt à taux zéro, la TVA réduite à 5,5 %, MaPrimeRénov'. Les deux premières aides citées sont cumulables avec les CEE.

(1) https://particuliers.engie.fr/economies-energie/conseils/les-eco-gestes-au-quotidien/optimiser-consommation-gaz.html

(2) https://conseils-thermiques.org/contenu/reduire_sa_facture_de_chauffage_sans_investissement.php

(3) https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/chauffage-climatisatio