Gaz Tarif Réglementé engagé pour FAIRE Gaz Tarif Réglementé engagé pour FAIRE

Optimisation du chauffage : conseils et aides financières

L’optimisation de votre chauffage au gaz naturel vous permet de maîtriser parfaitement votre budget. Concrètement, il s’agit de trouver le meilleur compromis entre économies d’énergie et confort thermique.

Vous pouvez y parvenir facilement, en suivant 3 étapes : investir dans un équipement de chauffage au gaz naturel performant, le piloter intelligemment grâce à un système de régulation, et limiter les déperditions de chaleur en soignant l’isolation de votre logement.
Bonne nouvelle : vous bénéficiez d’aides financières pour alléger les coûts de vos travaux d’amélioration !

Les 3 facteurs d’optimisation du chauffage à la loupe

Optimiser votre chauffage au gaz naturel implique de procéder en 3 étapes. Changer votre ancienne chaudière, le cas échéant, pour un équipement à meilleur rendement, chauffer utile, et éviter les pertes de chaleur en isolant votre logement.

A noter : la mise en œuvre d’une seule de ces solutions permet déjà de réaliser d’importantes économies d’énergie ! Vous pouvez donc prévoir de réaliser vos travaux d’amélioration de performance énergétique de manière progressive, par étapes.

Optimisation du chauffage : conseils et aides financières Optimisation du chauffage : conseils et aides financières

1- Optimiser son chauffage au gaz : commencez par bien vous équiper

Votre chaudière a plus de 15 ans ? Vous avez beaucoup à gagner à en changer ! Si le coût d’achat et d’installation représente un frein aux travaux, sachez que le remplacement de votre ancienne chaudière est rapidement rentabilisé grâce aux économies que vous allez réaliser.

Pour quel type de chauffage au gaz naturel opter ? La chaudière à condensation dernière génération, labellisée haute performance énergétique, offre un rendement optimal (92%). C’est-à-dire que la matière première nécessaire à la faire fonctionner est exploitée dans les meilleures conditions. Vous profitez au maximum de tout le gaz naturel que vous payez à votre fournisseur, vous ne subissez aucune perte d’énergie.

A noter : chaudière basse température : ce modèle à condensation permet en plus d’exploiter les fumées rejetées pour produire de la chaleur.
Votre gain avec une chaudière à condensation : jusqu’à 20% d’économies annuelles sur vos factures, et un beau geste pour la planète !

 

2- Comment optimiser son système de chauffage performant ? En chauffant utile...

Pourquoi chauffer votre logement lorsque vous n’y êtes pas ? Pour profiter d’une douce chaleur ambiante à votre retour du bureau, bien sûr. Pourtant tout le chauffage produit en votre absence est dépensé en pure perte. C’est à cet effet que le programmateur de chauffage s’avère indispensable.

  • Vous planifiez les plages horaires auxquelles vous souhaitez chauffer votre logement, et vous indiquez la température de votre choix.
  • Vos radiateurs – ou votre plancher chauffant – se mettent en marche suffisamment en amont de l’horaire indiquée pour vous faire bénéficier d’un confort thermique optimal le moment venu.

L’astuce : faites varier utilement la température intérieure d’une pièce à l’autre de votre logement. Il n’est pas forcément utile, par exemple, de chauffer le salon la nuit. Votre système de régulation par programmation d’intermittence vous permet de piloter la température par pièce et par heure, à votre gré.
Votre gain avec un système de régulation : jusqu’à 15% d’économie, et un bon moyen de préserver l’environnement !

 

3- Pour éviter les pertes de chaleur, isolez correctement votre habitation

Bien isoler votre logement vous permet de garder à l’intérieur toute la chaleur que vous produisez. Si les nouvelles normes de construction RT 2012 imposent des règles strictes, garantes de l’isolation performante du bâtiment, de nombreuses anciennes constructions demeurent encore des passoires énergétiques. Au-delà de l’inconfort, ce sont des déperditions énergétiques – et un manque à gagner – considérables…

Une meilleure isolation, mais comment ?

  • Identifiez les sources de déperdition de chaleur – le toit, en règle générale est le 1er responsable. Un professionnel qualifié RGE est en mesure d’établir pour vous un diagnostic.
  • Choisissez les matériaux d’isolation adaptés. Là encore, l’expertise de l’artisan qualifié RGE est précieuse. Il saura vous expliquer les différences entre les nombreux types d’isolants, et vous conseillera sur les moyens de mise en œuvre les mieux appropriés à votre logement.
  • Faites réaliser les travaux par un professionnel Mon Réseau Habitat, pour être éligible aux aides financières – et diminuer le coût de votre investissement !

Immédiatement après les travaux, vous constatez l’optimisation de votre chauffage : plus de confort chez vous, des factures réduites.
A noter : isoler vos tuyaux est également une astuce pertinente pour réduire les pertes de chaleur…
 

Les aides financières pour réduire le coût de vos travaux

Pour favoriser la transition énergétique, l’Etat et les fournisseurs d’énergie se mobilisent en proposant des dispositifs d’aide financière. Vous changez votre chaudière à gaz pour un modèle à haute performance énergétique ? Vous faites installer un système de régulation de chauffage par programmation d’intermittence ? Vous réalisez des travaux d’isolation ? Non seulement vous réduisez le montant de vos factures, mais en plus vous êtes éligible à des aides financières.

Télécharger le tableau des aides

Important : vos travaux d’optimisation de chauffage doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel qualifié RGE.

 

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter la page : https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-impot-economie-energie