Vacances d’hiver: comment régler vos radiateurs ?

Sur la liste des choses à ne pas oublier avant de partir en vacances d’hiver, rajoutez le réglage du chauffage. Faut-il l’arrêter ? Quels sont les différents moyens de réguler la température, même à distance ? En suivant quelques conseils simples vous améliorerez votre confort et réduirez votre consommation énergétique.

Vacances d’hiver: comment régler vos radiateurs ? Vacances d’hiver: comment régler vos radiateurs ?

Absence courte ou longue, quelle température choisir ?

Si vous quittez votre logement pour un jour ou deux, il est recommandé de diminuer la température de consigne de quelques degrés. L’ADEME estime que 16°C est une température optimum(1) pour les absences courtes.

Si votre logement est vide plusieurs jours, il faut régler vos radiateurs ou votre chaudière en mode hors gel. Cela correspond à une température comprise entre 8 et 12°C en fonction des marques de chaudières. Vous pouvez, en principe, modifier cette température. L’ADEME conseille de la fixer à 8°C(2). Vous préservez ainsi vos canalisations et votre logement du gel et… vous réduisez votre consommation ! En effet, pour obtenir une température confortable à votre retour si vous avez complètement coupé le chauffage, la consommation d’énergie sera supérieure à l’économie réalisée.

 

Le thermostat, pour réguler et programmer le chauffage

Pratique pour programmer la température de chauffe dans la maison, le thermostat peut être installé sur une chaudière à gaz ou sur un chauffe-eau. Il en existe plusieurs types :

  • Le thermostat d’ambiance permet de donner à la chaudière une température à atteindre pour les différentes zones à chauffer dans la maison.
  • Encore plus efficace, le thermostat programmable propose d’adapter la température souhaitée en fonction des heures et des jours de la semaine. Vous pouvez par exemple programmer à l’avance de baisser la température de chauffe de votre logement lorsqu’il est vide ou la nuit. C‘est un accessoire particulièrement efficace pour réduire votre consommation énergétique. Equipé d’un récepteur de température, le thermostat commande la mise en route et le fonctionnement de la chaudière tant que la température souhaitée n’a pas été atteinte. D’où l’importance de choisir son emplacement avec soin. Installez-le de préférence dans la pièce de vie, loin d’une source de chaleur ou d’un courant d’air, à l’abri des rayons du soleil et à 1,50 m du sol.
  • Le thermostat connecté, quant à lui, permet de programmer les plages de mise en route du chauffage à distance. Il peut être piloté depuis une application sur un smartphone ou une tablette. La dernière génération de thermostats connectés s’occupe même seule de programmer le chauffage de l’ensemble de votre logement après une analyse de vos habitudes pendant une semaine.

Le thermostat est un accessoire qui s’avère indispensable pour les résidences secondaires. Il vous permet de programmer la mise en route du chauffage avant votre arrivée et de l’arrêter juste après votre départ. Vous entrez ainsi dans une maison chauffée et confortable sans gaspillage d’énergie.

 

Les robinets thermostatiques, pour un réglage pièce par pièce

Alors que le thermostat définit la température de consigne à ne pas dépasser, en général pour l’ensemble du logement, les robinets thermostatiques placés sur les radiateurs permettent de régler des températures différentes dans chacune des pièces équipées. Par exemple, dans les pièces peu utilisées ou particulièrement ensoleillées, les têtes thermostatiques donnent une consigne de chauffe inférieure à celle du thermostat.

Vous souhaitez des conseils personnalisés pour réduire vos factures de chauffage ?

Souscrivez au service gratuit en ligne Activ'Conso. Il vous permet de visualiser votre consommation, de la comparer à celle de logements similaires et d’identifier des postes d’économie.

Découvrez Activ'Conso

(1) ADEME, Se chauffer Mieux et Moins Cher, septembre 2018

(2) ADEME, Chaleur et confort sans gaspillage, avril 2010