La température du chauffe-eau : un réglage important

Le chauffe-eau permet d’alimenter un logement en eau chaude sanitaire. Le réglage de la température du chauffe-eau ne doit pas être effectué au hasard. Pour éviter les risques de brûlure mais également pour réduire la facture d’énergie, les réglages doivent être effectués avec soin. Pour plus de précautions, il est possible de faire réaliser ces manipulations par un professionnel lors de l’entretien du chauffe-eau.

 

La température du chauffe-eau : un réglage important La température du chauffe-eau : un réglage important

Principe de fonctionnement d’un chauffe-eau

Le chauffe-eau est constitué d’un élément chauffant l’eau (brûleur à gaz). Il est relié aux différents équipements de plomberie (douche, robinet, etc) par un système de canalisations.

Le chauffe-eau gaz permet de chauffer l’eau au contact d’un brûleur à gaz. Il existe deux modèles de chauffe-eaux gaz : les chauffe-eaux gaz à accumulation et les chauffe-eaux gaz à production instantanée. 

Le chauffe-eau gaz à accumulation possède un réservoir dans lequel est stockée l’eau chaude. Lorsque vous utilisez de l’eau chaude, le réservoir se remplit d’eau froide. Cette eau froide sera de nouveau chauffée grâce au thermostat, qui détecte l’eau non chauffée à la température de chauffe-eau souhaitée, et qui allume automatiquement le brûleur à gaz. 

Le chauffe-eau gaz à production instantanée procure de l’eau chauffée en illimité sans être préalablement stockée dans un ballon d’eau chaude. Lorsqu’un robinet d’eau chaude est ouvert, l’eau va être au contact du brûleur à gaz qui va la chauffer instantanément avant d’arriver à votre robinet ouvert.

Les chaudières à gaz peuvent également produire de l’eau chaude sanitaire en plus d’alimenter les radiateurs chauffant l’habitation. 

 

Pourquoi régler la température du chauffe-eau ?

La température programmée sur le thermostat va permettre de chauffer l’eau à une certaine température. Cela vous garantit une eau suffisamment chaude sans toutefois chauffer trop fortement l’eau. En jeu : votre sécurité mais aussi votre consommation énergétique – et le montant de votre facture d’énergie. 

La sécurité :

Une eau sanitaire chauffée à trop haute température par un chauffe-eau peut considérablement augmenter le risque de brûlure. De nombreux accidents domestiques sont recensés chaque année, ayant pour origine une température de chauffe-eau trop élevée.

Ces accidents sont notamment plus nombreux chez les jeunes enfants ainsi que chez les personnes âgées, qui ne possèdent pas forcément la vigilance nécessaire à l’ouverture du robinet d’eau chaude. En 3 secondes seulement, un enfant peut être victime d’une brûlure au 3e degré au contact d’une eau à 60°C(1)

Afin de réduire le risque de brûlure, veillez à ne pas régler la température à une valeur supérieure à 60°C.

Au contraire, une eau qui n’est pas suffisamment chauffée augmente le risque de prolifération bactériologique. Pour éviter une contamination de l’eau par la salmonelle, l’aspergillose ou bien encore la légionellose, il est conseillé de régler la température à une valeur supérieure à 50°C. 

La température idéale se situe donc entre 50°C et 55°C.

Les économies d’énergie

Le chauffe-eau est un équipement très énergivore. Il représente en moyenne 12 % de l’énergie consommée par un logement(2). Par conséquent, programmer le thermostat sur une température de chauffe-eau trop élevée vous obligera à utiliser plus d’eau froide tout en payant plus cher votre consommation d’énergie. 

Pour réaliser des économies d’énergie sur votre prochaine facture, veillez à ne pas programmer une température de chauffe-eau gaz supérieure à 60°C.              

 

Comment régler la température ?

Pour réaliser au mieux le réglage de la température, n’oubliez pas de vous référer à la notice d’utilisation de votre chauffe-eau. 

Commencez par repérer le bouton de commande : il est généralement apparent ou sous une trappe amovible.

Si la commande du thermostat se situe sous un couvercle de protection. Dévissez le couvercle en faisant attention à ne pas perdre les vis. Tournez la molette ou la vis de réglage vers le + ou le – selon si vous souhaitez augmenter ou réduire la température de l’eau. Puis revissez le boîtier de protection et remettez le courant au niveau de votre chauffe-eau. Pour vous assurer du bon réglage, vous pouvez vérifier la température du chauffe-eau quelques jours plus tard à l’aide d’un thermomètre placé sous l’eau chaude du robinet. 

En cas de doute sur le réglage, n’hésitez pas à faire appel à un artisan RGE.

1 https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/boccrf/03_16/a0160037.htm

2 https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/leau-chaude-sanitaire