Isolation : le remplacement des fenêtres

Vous envisagez de changer vos anciennes fenêtres qui laissent passer les courants d’air froid ? Zoom sur les avantages d’une bonne isolation des fenêtres, le prix et les points à vérifier avant de vous lancer.

Isolation : le remplacement des fenêtres Isolation : le remplacement des fenêtres

Les avantages de l'isolation thermique des fenêtres

  • Vous réalisez des écoomies d'énergie : Des fenêtres vétustes ou en simple vitrage ne permettent pas de retenir la chaleur de votre logement : on estime que les déperditions thermiques dues à une mauvaise isolation des fenêtres s’élèvent de 10 à 15%(1). Ces pertes sont logiquement répercutées sur votre facture énergétique, et des travaux d’isolation des fenêtres ont un effet rapidement quantifiable sur votre consommation et votre budget.
  • Vous améliorez le confort de votre logement : En termes de confort, la température d’un logement est primordiale. Or, des fenêtres mal isolées provoquent localement des sensations de froid, appelées effet de "paroi froide". En remplaçant vos fenêtres, vous garantissez à votre habitation un chauffage homogène, à température idéale. Outre le confort thermique, l’isolation des fenêtres permet d’améliorer le confort acoustique, en réduisant la transmission des bruits de l’extérieur vers l’intérieur.
  • Vous augmentez la valeur de votre logement : L’isolation des fenêtres garantit une circulation d’air saine, qui permet de réduire les travaux d’entretien au quotidien. D’autre part, obtenir un bon diagnostic de performance énergétique (DPE) constitue un atout réel pour louer ou vendre votre logement rapidement, et au bon prix.
  • Vous contribuez à la préservation de la planète : L’isolation thermique représente une économie sensible de CO2. En isolant vos fenêtres, vous réduisez votre empreinte écologique et contribuez à la préservation de l’approvisionnement énergétique.

 

Rénovation : à quoi reconnaît-on une fenêtre performante ?

L’isolation des fenêtres peut présenter de nombreux avantages (plus de confort, des économies d’énergie, un geste pour la planète…). Mais, pour cela, il faut que les parois vitrées que vous choisissez pour remplacer vos anciennes fenêtres soient performantes. Autrement dit, veillez à la qualité du vitrage et du cadre.
A titre indicatif, le niveau de performance d’une fenêtre se mesure grâce au coefficient de transmission thermique Uw (pour « U window »). Plus ce coefficient est faible, plus le vitrage est performant.

Concernant le cadre, il est conseillé d’opter pour des menuiseries bois, PVC ou aluminium à rupture de pont thermique. Dans tous les cas, il doit être étanche pour ne pas laisser passer l’air et l’eau.

N'oubliez pas les volets ! La qualité des fermetures est aussi importante que celle des fenêtres pour diminuer les pertes de chaleur en hiver et pour vous protéger du soleil en été.

 

Les réflexes à avoir avant de vous lancer dans les travaux

Il vous faudra passer par 2 petites vérifications simples, avant de trouver le professionnel qui effectuera l’isolation de vos fenêtres. Votre choix de fenêtres sera conditionné par quelques contraintes à prendre en compte.

  • Si vous êtes en copropriété : pensez à consulter le règlement.
  • L’emplacement de votre logement peut aussi avoir des conséquences sur votre choix de fenêtres, car une règlementation est à respecter si vous êtes dans un secteur protégé ou sauvegardé : à proximité d’un monument classé par exemple, il est fréquent que le PVC soit interdit. Renseignez-vous auprès de votre mairie !
  • Le renouvellement de l’air : Dans les logements anciens, les fenêtres présentent une perméabilité qui cause les déperditions de chaleur, mais joue aussi un rôle essentiel : l’air de l’extérieur entre, celui de l’intérieur sort, et la ventilation se fait donc naturellement. Les menuiseries des nouvelles fenêtres sont bien plus isolantes : elles doivent donc être équipées d’entrées d’air pour assurer une circulation de l’air et éviter la condensation ou la moisissure.

 

Comment effectuer ce remplacement ?

Plusieurs solutions existent aujourd’hui pour un remplacement de fenêtre :

  • Le remplacement intégral. Une fenêtre est composée de deux éléments : le cadre ouvrant et le cadre dormant. Lorsque le dormant (la partie fixe de la fenêtre) est en mauvais état, il convient d’opter pour un remplacement de fenêtre complet. Ce remplacement intégral offre plusieurs avantages, dont une meilleure isolation thermique et acoustique et la possibilité d’améliorer l’étanchéité à l’air entre le dormant et les murs. La surface vitrée est conservée (voire parfois améliorée) et ce remplacement ne provoque aucune perte de luminosité.
    Le remplacement de fenêtre complet est en revanche plus cher ; certains raccords de maçonnerie et de peinture doivent également être réalisés après la rénovation.
  • Le remplacement du cadre ouvrant. Si le cadre dormant est en bon état, le remplacement d’une porte-fenêtre ou d’une fenêtre peut consister à changer uniquement le cadre ouvrant (la partie mobile de la fenêtre). Ce type de remplacement de fenêtre en rénovation permet d’améliorer facilement les performances thermiques et acoustiques et l’isolation de votre logement, sans endommager vos murs et vos sols.
    Néanmoins, il suppose de réaliser un vitrage sur-mesure, afin de correspondre parfaitement aux dimensions du dormant existant. Les ponts thermiques entre les anciens dormants et les murs ne peuvent pas être traités et la surface de vitrage est diminuée.
  • L'installation d'une double fenêtre. Le principe ? Vous ajoutez une deuxième fenêtre (à l’intérieur ou à l’extérieur) de la fenêtre existante. Dans ce cas, pensez bien à prévoir 12 cm d’intervalle entre les deux vitrages et des entrées d’air pour une bonne ventilation.

 

Quelle sorte de vitrage privilégier ?

En cas de rénovation de vos fenêtres, vous avez le choix entre trois types de vitrage pour une bonne isolation thermique et phonique.

  • Le double vitrage classique : composé de deux verres qui emprisonnent une lame d’air, il permet de lutter contre l’effet de paroi froide, les pertes de chaleur et la condensation.
  • Le double vitrage à isolation renforcée (VIR) : il se constitue de deux verres avec au milieu une lame d’argon (un gaz incolore et inodore). Il est deux à trois fois plus isolant qu’un double vitrage classique, et quatre fois plus qu’un simple vitrage(1). L’été, il permet aussi de limiter la surchauffe.
  • Le triple vitrage : il comprend trois verres emprisonnant deux lames de gaz (argon ou krypton). Excellent d’un point de vue de la performance thermique, il est légèrement moins efficace qu’un double vitrage en ce qui concerne la transmission lumineuse.

Vous recherchez avant tout à améliorer votre confort acoustique ? Optez pour un double vitrage asymétrique, par exemple de type 10-6-4 (c’est-à-dire avec une vitre de 10 mm, une lame d’air de 6 mm et une vitre de 4 mm), ou un double vitrage haute performance de type "feuilleté acoustique".

 

Quel budget pour le remplacement d’une porte-fenêtre ou d’une fenêtre ?

Le coût de remplacement d’une fenêtre en rénovation varie en fonction de plusieurs critères, notamment :

  • le type de remplacement (total ou partiel) ;
  • la taille de la fenêtre ou de la porte-fenêtre ;
  • le matériau choisi pour les menuiseries (PVC, bois, aluminium…) ;
  • la qualité du vitrage (double vitrage, triple vitrage…).

Les tarifs varient selon le type de fenêtres (taille, choix des menuiseries et du vitrage), mais aussi l’emplacement de votre logement. Cependant, voici quelques repères chiffrés, incluant la pose du matériel, afin d’avoir une idée de l’enveloppe budgétaire à prévoir pour des fenêtres à double vitrage :

  • de 150 à 200€ HT pour du PVC ;
  • de 250 à 300€ HT pour du bois ;
  • de 350 à 400€ HT pour du métal à rupture de ponts thermiques(1).

 

Pour en savoir plus

Les fenêtres à double vitrage

Efficaces sur le plan de l’isolation, les fenêtres double vitrage séduisent un très grand nombre de particuliers. Economique et écologique, cet équipement se décline sous différents modèles et différents prix pour répondre à toutes les attentes.
 

Les avantages des fenêtres double vitrage

La fenêtre double vitrage joue un rôle déterminant dans la qualité des performances énergétiques d’un logement, seule ou couplée à d’autres solutions (isolation de la toiture, isolation extérieure, etc.). Le double vitrage permet en effet de renforcer l’isolation des fenêtres et de l’habitation pour des économies sur la facture énergétique.

Ce type de fenêtre améliore également l’isolation phonique d’une pièce pour plus de confort, notamment en milieu urbain, et complexifie les tentatives d’effraction.
 

Les différents types de fenêtres double vitrage

Il existe aujourd’hui plusieurs types de fenêtres double vitrage qui diffèrent selon les matériaux utilisés. On recense ainsi les fenêtres en bois, les fenêtres en aluminium et les fenêtres en PVC.

Toutes offrent des performances énergétiques similaires. Seuls le côté esthétique et la question de l’entretien constituent des critères de choix entre les fenêtres double vitrage pour des travaux d’isolation en construction ou en rénovation.

Les fenêtres à triple vitrage

Vous constatez des déperditions de chaleur à cause de la mauvaise isolation de vos fenêtres ? Et si vous optiez pour la fenêtre triple vitrage ? Découvrez son fonctionnement, ses avantages et inconvénients, ainsi que son coût.
 

Le fonctionnement d'une fenêtre triple vitrage

Une fenêtre triple vitrage est fabriquée à partir de trois feuilles de verre superposées et séparées par des espaces remplis d'air ou de gaz, comme l'argon ou le krypton. Choisir le triple vitrage pour l'isolation des fenêtres est très intéressant car son coefficient thermique (Ug), qui mesure uniquement la performance du vitrage, est de l'ordre de 0,6 W/m². Cela est amplement satisfaisant si le logement doit répondre à la réglementation thermique de 2012.

Ces performances sont possibles grâce à une structure renforcée et à des jointures plus étanches. On parle de fenêtre triple vitrage lorsque deux caractéristiques sont notamment respectées :

  • Le coefficient d'isolation phonique doit être inférieur à 34 décibels.
  • Le coefficient d'isolation thermique doit être inférieur à 1 kilowattheure par mètre carré Kelvin.
     

Les avantages et inconvénients d'une fenêtre triple vitrage

Faire poser des fenêtres triple vitrage assure de nombreux avantages, comme :

  • une excellente isolation thermique améliorant le confort des occupants de l'habitation, les températures de chaque pièce restant homogènes ;
  • une possible association avec un dispositif de sécurité (par exemple un vitrage antieffraction) ;
  • une augmentation de la valeur du bien immobilier car il favorisera les économies d'énergie.

Le triple vitrage compose aussi avec quelques inconvénients, puisque lors de travaux de rénovation, il faudra envisager de changer les charnières et d'adapter le châssis au poids plus lourd du vitrage. Son coût est également plus élevé que le double vitrage.
 

Prix de la fenêtre triple vitrage

L'achat de fenêtres triple vitrage donne lieu à un tarif plus ou moins conséquent (de 150 à plus de 350€) selon les caractéristiques du vitrage, son lieu de provenance et la main-d’œuvre pour la pose. Il existe cependant un certain nombre d'aides et de subventions pour vous aider à financer vos travaux d'isolation.

 

Pour des informations complémentaires, veuillez consulter la page : https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-impot-economie-energie

(1) Source : Ademe, guide "Isoler sa maison", juin 2017