Tout savoir sur l’isolation thermique des murs par l’intérieur (ITI) 

Dans un logement mal isolé, les murs peuvent occasionner 20 à 25 % des pertes de chaleur(1). Pour améliorer votre confort et réaliser des économies d’énergie, l’isolation des murs par l’intérieur est une solution à la fois efficace et économique pour améliorer le confort thermique de votre habitation. Découvrez l’ITI, ses avantages et les solutions possibles. 

Isolation des murs par l’intérieur : de quoi s’agit-il ? 

Contrairement à l’isolation par l’extérieur, l’ITI consiste à intégrer l’isolant sur le côté intérieur des parois. Dans les deux cas, l’isolation thermique permettra de limiter les transferts de chaleur ou de froid entre l’intérieur et l’extérieur de votre logement. Autrement dit, vous conserverez mieux la chaleur en hiver et profiterez de plus de fraîcheur en été.

Isolation intérieure des murs : quelles solutions ? | Gaz Tarif Réglementé

Quels avantages ?

  • Plus économique, l’isolation intérieure présente un très bon rapport performance/prix.
  • Plus rapide et plus facile à réaliser, l’isolation intérieure est aussi la solution la plus répandue en France. 
  • L’ITI ne nécessite aucune autorisation et sera à privilégier notamment si vous ne pouvez pas modifier l’aspect extérieur de votre logement. 
  • Efficace pour limiter les déperditions de chaleur, l’isolation par l’intérieur fera aussi office d’isolation acoustique pour vous protéger des bruits extérieurs.

Quels inconvénients ?

  • Si elle reste performante, l’isolation par l’intérieur n’est pas la solution la plus efficace. Les points de jonction, notamment entre les murs et les planchers pourront occasionner des pertes de chaleur. 
  • Avec une isolation par l’intérieur, vous réduirez légèrement la surface habitable de votre logement. La surface perdue dépendra de l’épaisseur de l’isolant choisi.
  • L’ITI nécessite le déplacement des prises électriques et interrupteurs à l’intérieur du logement.

Un professionnel pour détecter les murs dits « respirants »

Certains logements ont des murs respirants : ils permettent d’évacuer l’humidité de votre logement vers l’extérieur. Dans ce cas, l’isolation ajoutée risquerait d’empêcher l’évacuation et d’enfermer l’humidité à l’intérieur du logement, dans vos murs et/ou dans l’isolant. Pour vous assurer de choisir une solution adaptée, pensez à faire diagnostiquer vos murs par un professionnel.

Ne pas oublier le pare-vapeur : quelle que soit la nature de vos murs, pensez à installer un pare-vapeur entre votre isolant et les panneaux de finition. Celui-ci protègera votre isolant de l’humidité. 

Isolation par l’intérieur : deux solutions possibles

L’isolation intérieure par collage

C’est la solution la plus simple, la plus rapide et la plus économique. En effet, cette méthode consiste à appliquer des panneaux isolants directement sur votre mur grâce à une colle adaptée. Vous pourrez ensuite appliquer un pare-vapeur, puis recouvrir le tout par des panneaux de finition.

À noter : la méthode par collage nécessite que vos murs ne présentent pas d’imperfection (humidité, irrégularités, etc.). Ils doivent être secs, sains et relativement plats (pour un collage réussi, les défauts ne devront pas dépasser 15 mm). 

L’isolation intérieure avec un système à ossature

Si votre mur n’est pas assez plat, vous devrez opter pour un système à ossature bois ou métallique. Fixée au mur, l’ossature permettra de maintenir l’isolant (rigide ou semi-rigide) et de rattraper les défauts de planéité de vos murs. Comme avec la méthode par collage, pensez à recouvrir votre installation d’un pare-vapeur avant de poser vos panneaux de finition. 

 

 

(1) http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/construire/lisolation/isoler