Tout savoir sur l'isolation phonique de votre plafond

Reposant sur un certain nombre de techniques spécifiques et accessibles, l'isolation phonique du plafond consiste à réduire les nuisances sonores qui se propagent par le plafond à l'intérieur d'un logement. Accessibles à tous les budgets, ces travaux de rénovation contribuent grandement à l'amélioration du confort de vie. Ils peuvent même être l'occasion de baisser la facture de gaz naturel Gaz Tarif Réglementé en choisissant une double solution d'isolation phonique et thermique du plafond. Retour sur le fonctionnement de l'absorption des sons par le plafond, ses avantages et ses inconvénients, mais également les solutions de financement existantes.

Isolation phonique du plafond : des travaux réglementés

Le principe : lutter contre les nuisances sonores avec un plafond isolant

L'objectif de l'isolation phonique est simple : atténuer la propagation des nuisances extérieures par l'installation de solutions techniques spécifiques. Elle repose sur l'utilisation de différents matériaux mis en place sur la couche supérieure ou inférieure du plafond. La solution d'isolation choisie dépendra principalement du budget alloué et des spécificités du logement. L'amélioration des performances phoniques d'une habitation va souvent de pair avec l'optimisation de la qualité de l'isolation thermique. Certains matériaux présentent l'avantage d'être à double emploi. C'est notamment le cas du Placo® phonique et thermique en BA13 ou de la laine de verre. Un projet de rénovation global peut être envisagé.

 

Ce que dit la loi

L'isolation phonique d'un logement neuf :

Avec les murs, le plafond constitue la principale cause de propagation des nuisances sonores. Dans l'immobilier neuf, la réglementation impose au constructeur un taux minimal d'abaissement des nuisances sonores. Il est fixé à -30 dB dans les zones standards et à -45 dB(1) dans les zones particulièrement bruyantes.

Sachant que l'intensité du bruit moyen ambiant est estimé à environ 80 dB(2), la réglementation française offre une solution d'atténuation sonore intéressante mais loin d'empêcher la propagation de l'ensemble des sons. C'est ici que l'isolation phonique d'un plafond prend toute son importance.

L'isolation phonique en rénovation :

Dans le domaine de la rénovation, la qualité de l'absorption phonique du plafond fut pendant de longues années la responsabilité du seul maître d'œuvre. En conformité avec l'article R. 111-23-4 du Code de la construction et de l'habitation, l'atténuation sonore est aujourd'hui obligatoire dans certaines zones particulièrement exposées. Lorsqu'elle donne directement sur une pièce de vie, la toiture doit respecter des performances acoustiques supérieures à un certain seuil.

 

Les différentes techniques d'isolation phonique pour le plafond

Il existe aujourd'hui différentes solutions d'absorption phonique du plafond, chacune ayant recours à des matériaux, à des techniques et à des normes spécifiques. Pour les spécialistes, il s'agira de traiter les nuisances sonores en prenant compte du mode d'installation de la pièce, de la nature de la maison et de la pièce sujette aux bruits. Deux grandes techniques d'isolation sont aujourd'hui mises à votre disposition afin d'atténuer le bruit à la source :

 

Isoler le plafond par le dessus

L'une des solutions les plus efficaces - et les moins onéreuses - pour réduire rapidement les nuisances sonores est d'isoler le plafond par le dessus. Elle nécessite cependant d'avoir accès à la couche externe du plafond, ce qui n'est pas toujours possible dans tous les logements, particulièrement en appartement et en copropriété.

Par exemple, installer une moquette sur le sol de l'étage supérieur est une démarche facile, susceptible de diminuer substantiellement le niveau des bruits d'impact et des bruits de choc.

La pose d'un revêtement de sol incluant une sous-couche améliorera aussi considérablement la qualité d'absorption phonique du plafond, de l'ordre de 10 à 20 dB (3). Le matériau de la sous-couche sera choisi en fonction du revêtement installé : une sous-couche en vinyle pour les sols plastiques, une thibaude ou un aggloméré de caoutchouc sous une moquette...

Si le logement dispose de combles perdus, l'installation d'une couche de laine minérale supérieure à 15 cm agira comme une barrière phonique efficace contre les nuisances sonores aériennes. C'est en outre une solution économique et thermique non négligeable pour baisser votre facture de gaz naturel Gaz Tarif Réglementé.

 

Créer un plafond suspendu

Si la couche externe du plafond n'est pas directement accessible, la solution est de créer un faux-plafond acoustique sur une ossature métallique. Cet aménagement nécessite des travaux de rénovation plus importants mais s'avère également la technique la plus efficace pour réduire les nuisances sonores extérieures. Le faux-plafond agit ainsi aussi bien sur les bruits d'impact que sur les bruits aériens.

Il repose généralement sur l'installation de plaques de plâtre vissées sur une ossature métallique, elle-même fixée au plafond existant par suspentes. Le plénum sera rempli d'isolant, qui jouera le rôle d'amortisseur. C'est ce qu'on appelle l'effet masse-ressort-masse.

Pour obtenir les résultats les plus probants, les professionnels Mon Réseau Habitat seront amenés à désolidariser totalement le faux plafond du plafond existant. Cela est possible par l'adoption d'ossatures de longue portée. Il est extrêmement important de prêter attention à la continuité de l'isolant autour des éléments gênants, comme les prises de courant, les interrupteurs ou les coffres de volets roulants.

À savoir : vous trouverez dans le commerce des plaques de sous plafonds en polystyrène à coller. Cette solution a le mérite d'être particulièrement économique mais est davantage destinée à améliorer l'efficacité de l'isolation thermique ou à réduire les nuisances acoustiques entre les pièces. N'optez pas pour elle si vous souhaitez profiter de performances d'isolation phonique accrues.

 

Les matériaux d'isolation phonique pour le plafond

Les matériaux d'isolation phonique sont la pierre angulaire de tout travaux d'isolation phonique. Selon les caractéristiques de votre logement, ils seront installés dans le plénum du faux-plafond ou directement au-dessus du plafond véritable.

Par le plafond, la qualité de l'isolation phonique dépendra principalement du coefficient d'absorption acoustique des matériaux utilisés. Ce coefficient « Alpha Sabine » est défini pour chaque plage de fréquences par un coefficient compris entre 0 et 1. Les matériaux d'isolation n'étant rarement aussi performants sur l'ensemble du spectre sonore, il est souvent recommandé d'associer différentes solutions.

  • Les dalles de plâtre, que l'on rencontre également sous le nom de "placo" sont très prisées pour leur qualité d'absorption phonique. Leur avantage ? Elles peuvent également être utilisées dans le cadre de travaux de rénovation énergétique d'un logement. Dalle plafond et isolation thermique forment alors une association réussie.
  • Les isolants thermiques naturel brillent également par leurs performances phoniques. Ils ne peuvent pas être installés tels quels et doivent être protégés par un revêtement adapté. Les isolants naturels pour plafond les plus utilisés dans le cadre de travaux d'isolation phonique sont la laine de bois, les fibres de bois et le chanvre.
  • La ouate de cellulose, issue du recyclage du papier, séduit par ses bonnes performances d'absorption sonore et son prix avantageux. Elle reste cependant difficile à installer et est sujette au tassement.

Avantages et inconvénients de l'isolation phonique pour le plafond

Financement des travaux d'isolation phonique du plafond

(1) : http://www.bruit.fr/tout-sur-les-bruits/logement-mal-isole/logement-neuf/protection-des-batiments-vis-a-vis-des-bruits-exterieurs.html

(2) : http://www.bruitsociete.ca/fr-ca/thematique_cat.aspx?catid=17&scatid=18

(3) https://blog.eldotravo.fr/renovation_energetique/2212-isolation-phonique-plafond-appartement/

(4) : http://www.bruit.fr/tout-sur-les-bruits/logement-mal-isole/subventions-pour-l-amelioration-des-logements-prives.html

false