Isolation d'un mur humide : tous nos conseils

L'isolation de vos murs est essentielle pour améliorer la performance énergétique de votre logement. Si vous avez repéré de l'humidité dans votre logement, Gaz Tarif Réglementé vous explique comment procéder à l'isolation des murs humides. Marche à suivre et matériaux à privilégier, découvrez tous nos conseils pour mener à bien votre projet de rénovation énergétique.

Pourquoi est-il si important d'isoler les murs de son logement ?

L'isolation thermique d'un mur permet de conserver une température optimale au sein du logement. En hiver, vous évitez les déperditions de chaleur et faites donc baisser votre facture. En été, vous conservez facilement la fraîcheur tout au long de la journée.

Un mur bien isolé permet également d'éviter les infiltrations d'eau ou la condensation qui se traduisent généralement par l'apparition de moisissures.

Pour cela, il est important de choisir la bonne technique, les bons matériaux et de faire appel à des professionnels certifiés RGE pour un résultat optimal.

Isolation d'un mur humide : tous nos conseils Isolation d'un mur humide : tous nos conseils

Comprendre d'où vient l'humidité du mur

L'humidité dans un mur peut être causée par différentes situations. Les problèmes de condensation sont les plus fréquents. Lorsqu'un logement est mal aéré, l'humidité ne s'évacue pas correctement, ce qui entraîne de la condensation et donc des moisissures. Pour vérifier si la cause du mur humide vient bien d'un problème de condensation, vous pouvez accrocher une feuille plastifiée à votre mur intérieur. Si de l'eau s'accumule à l'intérieur, c'est qu'il s'agit bien d'un problème de condensation.

La condensation s'observe également au niveau des fenêtres. Si de la buée se forme sur celles-ci, c'est que votre mur souffre bien d'un problème de condensation. Pour éviter ce problème, il est important d'aérer les pièces de votre logement au moins 15 minutes par jour, même en hiver. Vous pouvez également revoir votre système de ventilation qui peut aussi être en cause.

Une autre cause assez fréquente de l'humidité dans les murs est l'infiltration d'eau par la façade. Si votre façade extérieure ou votre toiture ne sont pas étanches ou qu'elles présentent des fissures, l'eau peut s'infiltrer et imbiber vos murs. Le risque : un pourrissement rapide de vos murs et plaques de plâtre, et l'apparition de moisissures à l'intérieur de votre logement. Pour établir un diagnostic, il est nécessaire de faire appel à un professionnel qui vous indiquera la marche à suivre pour régler ce problème d'infiltration.

L'humidité ascensionnelle est une autre cause possible, elle est plus difficile à identifier et à résoudre. Ce type de problème se produit lorsque les sols ne sont pas correctement isolés. L'humidité remonte alors dans les meubles du logement et dans les murs par capillarité. Si des problèmes d'humidité apparaissent uniquement au rez-de-chaussée de la maison, c'est qu'il s'agit très probablement d'un phénomène d'humidité ascensionnelle. Ce phénomène est très difficile à traiter, notamment en cas de murs enterrés. Les travaux à engager sont coûteux mais nécessaires, car l'humidité peut à terme causer l'effritement des murs.

 

Comment isoler un mur humide ?

Pour procéder à l'isolation d'un mur humide, il est primordial de traiter dans un premier temps les causes de l'humidité. Une isolation ne doit jamais être posée sur un mur qui n'a pas été assaini au préalable. Le risque étant la dégradation des matériaux isolants posés, la perte de performance de ceux-ci et surtout le retour de l'humidité dans votre logement. En règle générale, il est conseillé de traiter le mur puis d'attendre plusieurs mois avant de réaliser des travaux d'isolation.

Après avoir correctement traité le mur humide, l'isolation pourra se faire de différentes façons : soit par l'intérieur, soit par l'extérieur du logement.

  • L'isolation intérieure d'un mur humide est idéale pour améliorer les performances thermiques et acoustiques d'un logement. Les travaux engagés sont plus faciles et rapides à mettre en place.
  • L'isolation par l'extérieur permet quant à elle d'éviter les infiltrations d'eau. Les travaux sont plus lourds et plus onéreux, ils nécessitent généralement l'obtention d'autorisations car ils modifient l'aspect extérieur du bâtiment. Toutefois, l'isolation d'un mur humide par l'extérieur garantit un résultat optimal pour toute la construction.

La méthode sélectionnée dépendra de vos besoins ainsi que des caractéristiques de votre habitation. Le professionnel chargé de vos travaux d'isolation vous orientera vers la solution la mieux adaptée.

 

Quels matériaux isolants privilégier et pour quel budget ?

Si vos murs sont exposés à de l'humidité, il convient de choisir les matériaux isolants les mieux adaptés. En effet, la plupart des isolants perdent en efficacité face à un mur humide. Même si vous assainissez votre mur, il est préférable de choisir un matériau qui conserve ses propriétés isolantes dans un milieu humide. C'est le cas du polystyrène extrudé, généralement utilisé dans le cadre d'une isolation extérieure, du verre cellulaire et du polyuréthane.

Toutefois, ces matériaux étant étanches à la vapeur d'eau, ils peuvent avoir des conséquences sur la ventilation du logement. Il est donc nécessaire d'installer un système de ventilation efficace afin d'éviter le retour de l'humidité. Pour l'isolation d'un mur humide, le liège expansé est également un matériau de choix. Il s'utilise en intérieur, est imputrescible et perméable à la vapeur d’eau et peut être laissé tel quel pour apporter un style esthétique à la pièce.

Côté budget, l'isolation d'un mur humide implique le déplacement d'un spécialiste en humidité pour établir un diagnostic, l'assainissement du mur puis son isolation. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à demander des devis à plusieurs professionnels. Sachez que vous pouvez également obtenir des aides financières pour l'isolation de vos murs par l'intérieur, sous réserve de faire appel à un artisan certifié RGE. Dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement, vous pouvez en effet demander des aides auprès de l'ANAH ou de l'État, avec l'éco-prêt à taux zéro ou encore le crédit d'impôt CITE.

Vous avez un problème d'humidité dans la cave ?

Lorsque l'humidité provient du sous-sol, l'isolation de la cave est alors nécessaire. Isoler un mur humide enterré se fait alors par l'intérieur avec l'application d'un enduit d'étanchéité. La pose de mortier ou l'injection de produit dans le mur pourront également être nécessaires afin de rendre les parois parfaitement étanches.