L’isolation des murs d’un sous-sol pour un espace sain et confortable

Transformé en véritable pièce de vie, en cave à vin ou en salle de jeux pour les enfants, le sous-sol est de plus en plus exploité. Souvent froid et humide, il doit d’abord être isolé.
Pourquoi procéder à l’isolation des murs de votre sous-sol ? Quels procédés mettre en œuvre et quels matériaux isolants utiliser ? Quel budget prévoir pour ces travaux ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir dans cet article.

Pourquoi isoler les murs de son sous-sol ?

En contact direct avec l’extérieur et le terrain, le sous-sol d’une habitation est souvent à l’origine d’importantes déperditions énergétiques(1). Il est souvent le point d’entrée de l’humidité dans un logement. Isoler son sous-sol permet :

  • d’améliorer la performance thermique du logement de manière générale et de réaliser des économies d’énergie ;
  • de gagner plusieurs degrés au sein de l’habitation et de lutter contre les remontées d’humidité, pour un confort amélioré au quotidien ;
  • de rendre habitable et d’aménager un espace inexploité, pour profiter de mètres carrés supplémentaires, à moindre coût.
Tout savoir sur l’isolation des murs d’un sous-sol Tout savoir sur l’isolation des murs d’un sous-sol

Une isolation complète passe par l’isolation du sol (pose d’un pare-vapeur), l’isolation du plafond du sous-sol (utilisation de plaques de polystyrène extrudé, de polyuréthane, de laine de verre ou de matériaux renouvelables) et l’isolation de ses murs.

Or, après les combles, les murs représentent l’un des postes les plus importants de déperdition d’énergie dans un logement. En effet, entre 20 à 25% de la chaleur s’échappe à travers les murs en cas de mauvaise isolation. Comment remédier à ce problème ? Zoom sur les différentes techniques d’isolation et sur les matériaux mis en œuvre.

 

Comment procéder à l’isolation des murs d’un sous-sol ?

Permettant de répondre à différents besoins et à différentes contraintes, plusieurs procédés et matériaux permettent d’isoler les murs d’un sous-sol. Mais avant de procéder aux travaux d’isolation, il convient de vérifier que le sous-sol est sain.

Les travaux préalables à l’isolation

Qu’il s’agisse d’isoler le sous-sol pour le transformer en pièce de vie, ou simplement pour améliorer la performance énergétique du logement dans son ensemble, vous devez commencer par vérifier son état général et sa salubrité. Destinée à servir de cave ou de parking, cette pièce aux parois froides n’est en général pas isolée au moment de la construction du logement.

Si le sous-sol est humide, vous devez d’abord rechercher et traiter les causes de l’humidité. Il peut s’agir :

  • d’infiltrations d’eau via la façade, lorsqu’il pleut : vous devrez alors commencer par imperméabiliser vos murs extérieurs ;
  • de remontées capillaires via le sol : une des solutions consiste à poser un drain pour évacuer les eaux de pluie autour de la maison ;
  • d’une humidité raisonnable et normale dans un sous-sol : il vous suffira souvent d’installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) pour régler ce problème.

Pour être efficaces, les travaux d’isolation d’un mur humide doivent être couplés à l’installation d’une ventilation adaptée (pose de bouches d’aération, de VMC…). Si l’espace est mal - voire pas du tout - aéré, l'humidité ne peut en effet pas être évacuée, et être à l’origine d’une importante condensation et de moisissures.
Une fois les vérifications préalables et les travaux d’assainissement effectués, vous pouvez lancer les travaux d’isolation des murs.

Les différents procédés d’isolation des murs

Deux méthodes existent :

L’isolation des murs par l’extérieur : cette technique est plus facile à mettre en œuvre dans le cadre d’une construction de maison neuve. En effet, il s’agit de :

  • poser un drainage autour des murs extérieurs enterrés, pour évacuer l’humidité pouvant apparaître à la base des fondations ;
  • appliquer sur les murs un revêtement de protection contre l’humidité ;
  • installer des panneaux rigides de matériaux isolants sur la face externe des murs (de type laine de verre ou autre matériau isolant) ;
  • recouvrir ces panneaux d’un revêtement de finition (enduit, bardage bois…).

L’isolation des murs par l’intérieur : c’est la solution la plus facile - et la plus économique - à mettre en œuvre. Après avoir vérifié la propreté et la salubrité des murs, cela consiste en l’application d’un revêtement anti-humidité (produit hydrofuge), l’installation d’un isolant pour sous-sol et la pose d’un pare-vapeur.

 

Quels matériaux isolants utiliser ?

Plusieurs matériaux isolants peuvent être utilisés pour l’isolation d’une cave ou d’un sous-sol.

Légères et faciles à installer, les plaques de polystyrène extrudé ont l’avantage de jouer également le rôle de pare-vapeur. Ces panneaux peuvent être directement encollés sur le mur du sous-sol. Si le mur n’est pas lisse et droit, il est préférable de réaliser une ossature en amont.

Vous pouvez également réaliser et fixer une structure en tasseaux de bois sur votre mur. Elle vous permettra d’installer la laine de verre (ou laine de roche) isolante contre le mur, pour ensuite la recouvrir avec des plaques de plâtre (placo) ou avec du lambris.

Le polyuréthane (adapté aux milieux humides), la ouate de cellulose et le liège expansé font également partie des matériaux pouvant être utilisés pour l’isolation des cloisons d’un sous-sol.

 

Quel budget prévoir ?

Le coût d’isolation des murs de votre sous-sol reste raisonnable par rapport aux avantages que vous pouvez en retirer. En effet, isoler votre sous-sol vous permet non seulement d’améliorer les performances énergétiques de votre logement (et donc de réaliser des économies sur votre facture de chauffage), mais aussi de gagner plusieurs mètres carrés habitables !

Le budget pour l’isolation des murs de votre sous-sol dépendra évidemment de la surface totale des travaux, de la technique de pose et des matériaux utilisés. L’isolation d’un sous-sol facile d’accès coûte(2) entre 55 euros/m² TTC (laine de roche) et 70 euros/m² TTC (polystyrène).

Dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement, vous pouvez obtenir des aides financières pour vos travaux d’isolation des murs (éco-Prêt à Taux Zéro). Dans certains cas vous pouvez bénéficier de la Prime Certificats d'économies d'énergie. Pour cela, vous devez nécessairement faire appel à un artisan certifié RGE.

 

(1) https://www.lisolation.fr/isolation-sous-sol-infos-murs-plafond
(2) https://devistravaux.org/isolation/sous-sol/