Tout savoir sur les isolants synthétiques

Bien conserver la chaleur à l’intérieur de la maison, voici un des gestes à adopter pour réduire les dépenses énergétiques. Gaz Tarif Réglementé vous explique comment les isolants synthétiques peuvent vous accompagner dans cette démarche.

Qu’est-ce qu’un isolant synthétique ?

Comme leur nom l’indique, les isolants synthétiques sont une famille d’isolants venus tout droit de la chimie et du raffinage. Leur bilan carbone est plutôt élevé aussi bien en termes de fabrication que de non-recyclage, ce qui en fait des matériaux à utiliser avec parcimonie.

On les appelle polyuréthane ou encore polystyrène. Dans la même famille, vous trouverez le polyester, la mousse phénolique et la mousse polyuréthane.

Mais si les isolants synthétiques offrent des qualités thermiques non négligeables ils affichent néanmoins des performances phoniques peu importantes.

Tout savoir sur les isolants synthétiques Tout savoir sur les isolants synthétiques

Avantages et inconvénients des isolants synthétiques

Une isolation thermique assurée

Imperméabilité, imputrescibilité et légèreté, les caractéristiques propres des isolants synthétiques en font un excellent isolant thermique. En panneaux ou en mousse, ces matériaux ne posent aucun problème quant à leur installation, quels que soient le type et la qualité de la surface à recouvrir. En outre, ils sont particulièrement conseillés pour les parties de votre maison situées sous les dalles ou dans les soubassements, car ils ne craignent absolument pas l’humidité. Et ce en partie grâce à leur fabrication à base d’air.

Un bilan écologique en berne

Côté inconvénient, les isolants synthétiques libèrent des substances nocives (monoxyde de carbone) en cas d’incendie et sont fabriqués avec des composants chimiques qui ne permettent pas de les recycler en fin de vie. En outre, ils dégagent un gaz appelé pentane, dangereux pour la couche d’ozone. Peu adaptés aux anciennes maisons dont les parois sont déjà sujettes au risque d’incendie, les isolants synthétiques affichent également de faibles performances en matière d’isolation phonique. Donc, pour masquer les vocalises bruyantes du petit dernier, mieux vaut s’en passer. Sans compter que les rongeurs adorent grignoter le polystyrène.

 

Quel isolant synthétique pour quelle utilisation ?

Choisir entre le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, le polyuréthane expansé ou la mousse phénolique n’est pas chose aisée. À chacun de ces isolants synthétiques ses caractéristiques propres et adaptées à certaines utilisations. Seul un artisan professionnel certifié RGE est en mesure d’accomplir une prestation qualifiée, adaptée à vos besoins et contraintes, et sécurisée.

Durable et léger, le polystyrène est adapté à l’isolation extérieure

Qu’il soit sous une forme expansée (PSE) ou extrudée (XPS), le polystyrène reste un isolant synthétique durable dans le temps et résistant aux agressions extérieures comme l’humidité, l’air ou la pluie. Moins instable que le polystyrène expansé, préférez le polystyrène extrudé pour vos surfaces extérieures comme les terrasses ou les toitures végétalisées. Facile à mettre en place, le polystyrène s’adapte à toutes sortes de travaux et de surfaces. Il peut être injecté sous forme de flocons entre deux parois ou dans des murs creux (dans les anciennes constructions notamment) afin d’améliorer le niveau d’isolation. En cas de travaux de rénovation ou de zones difficilement accessibles, le polystyrène peut être soufflé.

Efficace et résistant, le polyuréthane expansé est idéal pour les sols

L’équation est simple : pour une surface équivalente, vous utiliserez beaucoup moins de panneaux en polyuréthane que de panneaux composés d’autres isolants. Pourquoi ? Car il nécessite une moindre épaisseur pour une efficacité d’isolation thermique égale. En outre, il est plus résistant en termes de charge, et il est donc idéal pour isoler les sols. Utilisé sous forme de mousse, il peut être projeté pour un résultat isolant thermique encore plus efficace.

Moins toxique, la mousse phénolique est aussi plus performance en matière phonique

Parmi les isolants synthétiques, il existe également la mousse phénolique. Il s’agit d’une résine de phénol-formaldéhyde. Sa structure de forme alvéolaire contient de l'air. Contrairement aux autres isolants synthétiques, elle dégage peu de gaz toxiques et résiste mieux à la combustion. Sensible à l’humidité, elle nécessite l’ajout d’une protection pare-vapeur. Elle est un excellent isolant thermique et phonique.

Isolants synthétiques : quel coût ?

Le tarif des isolants synthétiques (sur une base de 100 mm d’épaisseur et hors frais de pose) peut varier du simple au double. Le polystyrène expansé vous coûtera environ 9,30 euros le m2, contre 10 à 20€ pour le polystyrène extrudé et 20€ pour les polyuréthanes 1.

1 http://www.cg43.fr/sites/cg43/IMG/pdf/guide_des_materiaux__isolants.pdf