L'isolation en plume de canard : avantages et limites

La plume de canard est généralement associée à l'univers de la literie et du textile. En réalité, ses propriétés thermiques offrent d’autres applications, parmi lesquelles le secteur du bâtiment. L’isolation en plume de canard permet en effet d’améliorer de manière significative les performances énergétiques de votre logement, et son caractère biosourcé en fait un matériau isolant de plus en plus utilisé à cet effet. Vous projetez des travaux de rénovation énergétique ? Vous faites construire ? Découvrez les avantages et les limites de l’isolant en plume de canard, pour choisir en connaissance de cause…

Les caractéristiques de l’isolation en plume de canard.

L’isolation de votre logement, en neuf ou en rénovation, est essentielle pour améliorer les performances énergétiques de votre bâtiment.

En isolant, vous limitez les déperditions de chaleur : vous réduisez le montant de vos factures de chauffage, vous gagnez en confort thermique à l’intérieur de votre maison et vous contribuez à diminuer les émissions de CO2 néfastes pour l’environnement. Le panorama des matériaux isolants est large. Alors que vaut ce matériau d'isolation ? Explications.

L'isolation en plume de canard L'isolation en plume de canard

Type de matériau : un isolant biosourcé.

Il existe 3 types d’isolants : l’isolant minéral, l’isolant synthétique et l’isolant biosourcé. La plume de canard est un isolant biosourcé : il est fabriqué à partir de matière organique animale.

Attention : l'isolant en plume de canard, bien que biosourcé, n'est pas un matériau 100% naturel. Il se compose majoritairement de plumes de canard, mais le processus de fabrication inclut d’autres matériaux dont la laine de mouton mais aussi une part minime de fibres synthétiques et d’additifs. Ces produits assurent notamment le rôle de liant, de retardateur de feu et d’anti-parasites. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un isolant exemplaire sur le plan écologique : de sa fabrication à son recyclage, il présente un écobilan exemplaire.

Usages : isolation du sol au plafond.

L’isolation en plume de canard convient pour les murs, les combles, le plancher ou encore le plafond. L’isolant en plume de canard fait l'objet d'un conditionnement sous différentes formes, le plus souvent en rouleaux ou en panneaux.

  • Sous forme de rouleau, il permet une installation entre les éléments d’ossature horizontaux ou inclinés.
  • Sous forme de panneau, il convient parfaitement pour une installation entre des éléments d’ossature verticaux.

 

Avantages et limites de l’isolant en plume de canard.

Les isolants biosourcés ne représentent, en 2017, que 5% du marché de l’isolation, sachant que l’isolant biosourcé en fibre de bois absorbe à lui seul la moitié de ce pourcentage(1). C’est dire que la plume de canard se fait encore rare dans le secteur du bâtiment… Mais fort à parier que son utilisation a vocation à se propager !

Les avantages de la plume de canard

  • Un éco-bilan exemplaire : renouvelable et recyclable, l’isolant en plume de canard est une très bonne solution d’isolation écologique. Cet atout, d’ailleurs, laisse à penser que l’isolation en plume de canard va se développer avec le temps, ce qui fera nécessairement baisser les prix !
  • D'excellentes performances thermiques : limiter les déperditions de chaleur l’hiver, éviter le réchauffement de votre maison par période de canicule : la plume de canard est sur tous les fronts ! Vous gagnez en confort et réalisez d’importantes économies sur vos factures d’énergie… Sachez par ailleurs que cet isolant offre de bonnes performances en matière d'isolation acoustique.

Les limites de la plume de canard pour isoler votre maison

Pourquoi l’isolation en plume de canard n’est-elle pas encore très répandue ? On vous explique :

  • La plume de canard est perméable aux vapeurs d’eau : en cas de forte humidité des murs, l’isolation en plume de canard expose à des risques de moisissures et de fissures. Il est donc important de bien gérer cet aspect, notamment en mettant en place des dispositifs performants pour l’évacuation de l’humidité.
  • La plume de canard est inflammable : en contact avec une source de forte chaleur, l’isolant en plume de canard expose à un risque inflammable à prendre en considération.

Pour vous prémunir contre ces risques, il est important de choisir des matériaux certifiés et de confier la pose à un professionnel à même de contourner efficacement les éventuelles contraintes d’installation.

  • Dernier inconvénient, le prix : il reste à ce jour relativement supérieur aux autres types d’isolants, et représente un frein répandu à son utilisation.

 

Prix et aides financières

Comptez entre 14 et 25€ par mètre carré pour une bonne isolation en plume de canard(2).

Pour alléger votre budget travaux :

  • Gaz Tarif Réglementé vous offre une prime éco-énergie, attribuée sous conditions, sous forme d’une déduction sur votre facture de chauffage ou payée par chèque ou par virement. Cette prime isolation est cumulable avec le crédit d’impôt CITE.
  • Pour financer votre investissement, pensez à demander l’Eco-PTZ.
  • Enfin, sachez que l’isolation en plume de canard vous offre une bonne rentabilité : en limitant vos déperditions de chaleur, vous chauffez moins et réalisez autant d’économies sur vos factures d’énergie !

A savoir

Une certification ACERMI est un gage de performance et de sécurité du produit.

1 https://www.ademe.fr/en/expertises/batiment/passer-a-laction/elements-construction/dossier/parois-opaques/produits-construction-biosources-batiment

2 https://gaz-tarif-reglemente.fr/maitriser-sa-consommation/travaux/isolation/conseils-isolation/isolation-ecologique.html