Tout savoir sur l'isolation soufflée

L’isolation soufflée fait partie des techniques les plus utilisées aujourd’hui pour isoler les combles perdus. En quoi consiste cette méthode ? Quel type d’isolant faut-il choisir ? Tour d’horizon de cette technique d’isolation en plein devenir…

L’isolation soufflée, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit – comme son nom l’indique assez clairement – d’une technique consistant à projeter l’isolant choisi à l’aide d’une "cardeuse". Le matériau ainsi envoyé dans la zone de destination se présente sous une forme de flocons suffisamment légers pour pouvoir être insufflés par la machine.

Après projection, ces flocons vont alors former une couche suffisamment homogène sur le plancher creux pour assurer l’isolation thermique de vos combles perdus. Cette technique d’isolation soufflée n’est réservée qu’à l’isolation des espaces non habités. Elle peut toutefois être indiquée pour la construction neuve comme pour la rénovation.

Tout savoir sur l'isolation soufflée Tout savoir sur l'isolation soufflée

Pourquoi isoler vos combles ?

Même si vous ne vivez pas dans vos combles, il est très important de les isoler correctement. Pourquoi ? Tout simplement pour réaliser des économies de chauffage ! Des combles perdus bien isolés, c’est un excellent moyen de faire baisser votre facture. En effet, l’air chaud va avoir tendance à monter naturellement en direction de la toiture. Pour limiter cette déperdition, il faut que votre volume chauffé soit bien isolé. 

 

Quelle différence entre l’isolation par injection et l’isolation par soufflage ?

Ces deux méthodes d’isolation sont souvent confondues. Pourtant, elles sont bel et bien différentes. Contrairement à l’isolation par soufflage qui s’opère librement, l’isolation par insufflation ou par injection consiste à injecter l’isolant directement dans un caisson aménagé sous la toiture ou un plafond. Cette technique est plus difficile à mettre en œuvre et demande un véritable savoir-faire. 

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’isolation soufflée ?

Les plus

Cette méthode de projection de l’isolant présente plusieurs avantages :

  • elle permet de couvrir des zones difficilement accessibles ;
  • elle est simple et rapide à mettre en œuvre pour un professionnel ;
  • elle ne requiert aucune découpe ;
  • elle n’alourdit pas la structure existante (plafond, plancher…) ;
  • elle élimine les phénomènes de ponts thermiques responsables des déperditions de chaleur (économies d’énergie) ;
  • elle est idéale pour les travaux de rénovation, car elle ne nécessite pas nécessairement la dépose de l’ancien isolant ;
  • elle est financièrement intéressante par rapport à d’autres types d’isolations.

Les moins

Les inconvénients sont assez peu nombreux :

  • en cas de fuite sous les tuiles, il faudra prévoir le soufflage d’un complément pour préserver les performances thermiques de l’isolant en place ;
  • l’isolant devra être remplacé tous les 20 ans environ à cause du phénomène de tassement ;
  • si vous n’avez pas d’accès intérieurs au comble, il faudra "détuiler" une petite partie du toit.

 

L’isolation soufflée, quel isolant choisir ?

Il existe différents isolants en vrac :

  • La ouate de cellulose : cet isolant est produit à partir de papier recyclé qui est dépourvu de ses fibres avant d’être floconné. Il dispose d’une bonne performance thermique et affiche des qualités environnementales indéniables.
  • La laine de verre : elle est obtenue par fusion de verre de récupération et de sable siliceux. Cet isolant est imputrescible. Il est également plus abordable financièrement.
  • La laine de roche : cet isolant minéral provient de la fusion de roches volcaniques. Elle repousse les rongeurs. Cette laine minérale affiche un excellent rapport qualité/prix. En plus d’être imputrescible, elle est également très isolante sur les plans thermique et acoustique.
  • Le polystyrène expansé : présenté sous forme de petites billes, cet isolant possède un important pouvoir couvrant. Il fait partie des isolants les moins chers.

 

Quel budget prévoir pour une isolation soufflée ?

Vous envisagez une isolation par soufflage pour vos combles perdus ? N’hésitez pas à demander plusieurs devis auprès des artisans certifiés RGE de votre région. Le coût de votre projet va fluctuer en fonction de différents paramètres : la superficie de vos combles perdus , le type d’isolant choisi et le coût de la main-d’œuvre…

 

L’isolation soufflée, quelles aides financières ?

Afin d’encourager les particuliers à engager des travaux visant à isoler leur habitation, le gouvernement a mis en place un certain nombre d’aides incitatives accessibles sous conditions :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : cette aide fiscale permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses liées à l’isolation thermique des combles perdus.
  • L’éco-prêt à taux zéro : il est possible d’obtenir jusqu’à 30 000 euros de prêt à taux zéro pour la réalisation de travaux visant à améliorer les performances énergétiques de votre logement.
  • La prime éco-énergie : cette aide de financement, mise en place dans le cadre des Certificats d'Économies d'Énergie, est destinée aux particuliers qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique.
  • La TVA réduite : le taux appliqué est généralement de 10% pour les travaux de rénovation.
  • Les aides de l’Agence Nationale de l'Amélioration de l'Habitat (Anah).
  • Les aides des collectivités locales.

Pourquoi confier vos travaux à un professionnel ?

L’isolation par injection est une technique d’isolation de l’habitat qui nécessite savoir-faire et expérience. Pour éviter les mauvaises surprises (paroi qui se fissure par exemple) et pour profiter pleinement des avantages de cette technique, mieux vaut donc faire appel à un professionnel. Comme pour tous vos travaux d’isolation, il est vivement recommandé de confier votre projet à un artisan certifié RGE comme ceux de Mon Réseau Habitat.

Trouvez un artisan RGE