Une meilleure isolation : pourquoi et comment ?

Si les constructions récentes, conformes à la RT 2012, offrent de belles performances d’isolation, le parc immobilier en France compte encore trop de "passoires énergétiques". Une meilleure isolation thermique de votre logement ancien devient une priorité environnementale… et financière. Quels isolants privilégier ? Comment procéder rapidement et à moindre coût ? Et surtout, pour quels bénéfices ? On vous explique !

Infographie :  isolation thermique, pourquoi ça compte ? Infographie :  isolation thermique, pourquoi ça compte ?

6 bonnes raisons de vous offrir une meilleure isolation de votre logement

Vos factures de chauffage sont exorbitantes, alors même que vous avez cette impression permanente de froid chez vous ? Vos murs sont humides, et moisissent progressivement ? Votre maison a sans doute été construite avant l’entrée en vigueur de la Réglementation Thermique 2012 ! Découvrez en 6 avantages pourquoi vous avez tout intérêt, dans le cadre de travaux de rénovation, à investir dans une meilleure isolation thermique.
Un système de régulation avec programmation d’intermittence permet d’augmenter encore plus votre confort, et vos économies sur vos factures de chauffage. Pensez-y !

1/ Plus de confort chez vous

1er avantage, isoler vos murs et vos fenêtres supprime l’effet de « paroi froide » : les températures hivernales ne se répercutent plus à l’intérieur de votre maison, et la chaleur étouffante de l’été ne s’immisce plus chez vous.

Une meilleure isolation, en outre, vous permet de boucher les espaces intermédiaires – entre le coffret de votre volet roulant et le mur de votre chambre, par exemple. Vous ne subissez plus les courants d’air intempestifs !

Certains isolants thermiques permettent d’améliorer l’isolation acoustique. Plus de chaleur et moins de bruit : vous bénéficiez d’un meilleur confort sur tous les plans !

2/ Des économies significatives sur vos factures de chauffage

Une meilleure isolation contribue à réduire considérablement les déperditions de chaleur. Par conséquent, vous chauffez moins pour obtenir la même température souhaitée. Le meilleur moyen d’économiser sur vos factures énergétiques.

Une meilleure isolation : pourquoi et comment ? Une meilleure isolation : pourquoi et comment ?

3/ Moins d’émissions de CO2 pour réduire votre empreinte écologique

En réduisant votre recours au chauffage, vous améliorez votre impact environnemental. Une urgence dans le contexte écologique actuel !

4/ Le bon état général de votre logement préservé

Lorsque vous mettez en marche des machines, ou quand vous prenez une douche chaude, entre autres exemples, cela crée de l’humidité dans l’air. Un fort taux d’humidité peut créer de la condensation en maison mal isolée. 

Une meilleure isolation diminue l’effet de condensation : vos peintures et vos menuiseries, notamment, sont maintenues en bon état, et vos contraintes d’entretien sont largement réduites. Votre logement, en outre, vieillit moins vite et dans de bonnes conditions : un argument de poids en cas de revente…

5/ Une étiquette énergétique rassurante

Vous louez ou vendez votre maison ? Vos locataires et acquéreurs potentiels vont légitimement demander un Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Avec des travaux d’isolation efficaces, vous vous offrez une bonne étiquette énergétique : votre logement est valorisé !

6/ Des aides financières pour financer vos travaux d’isolation

Pour récompenser votre effort écologique, l’Etat vous accorde des aides de nature à diminuer le coût de votre investissement dans des travaux de rénovation énergétique (CITE, TVA réduite…), meilleure isolation incluse. Gaz Tarif Réglementé, pour sa part, vous offre une prime éco-énergie.

Ces aides, combinées aux économies d’énergie réalisées, vous assurent une excellente rentabilité.

 

Les étapes de mise en œuvre d’une isolation efficace

1re étape pour vous assurer de l’efficacité de vos travaux d’isolation : faire réaliser un diagnostic isolation. Cela vous permet d’identifier le bon ordre de priorité. En règle générale, les déperditions de chaleur sont dues à :

  • Une mauvaise isolation du toit et des combles pour 25 à 30%(1).
  • Une mauvaise isolation des murs pour 20 à 25%(1).
  • Des fenêtres mal isolées (simple vitrage) pour 10 à 15%(1).

Ainsi, si votre budget est limité, inutile d’investir dans du double vitrage si votre toiture est responsable de la majorité de vos déperditions de chaleur. Ce diagnostic vous permet donc d’établir un plan d’action efficace !

2e étape : vérifier vos équipements de ventilation. Une meilleure isolation sans ventilation de l’air peut s’avérer problématique. En effet, une isolation efficace rend votre logement très hermétique aux apports d’air extérieur. Or l’air de votre maison doit absolument être renouvelé, pour votre santé et pour éviter le phénomène de condensation.

Dans cet objectif, vérifiez que vous êtes équipé d’un nombre de VMC suffisant, que vos appareils sont dispatchés dans les pièces les plus humides, et qu’ils sont performants.

3e étape : identifiez les ponts thermiques et les jonctions. Ce sont les zones de votre logement qui laissent passer de l’air : entre la toiture et les murs, entre les murs et les menuiseries, entre les portes d’entrée et les murs…

Dernière étape : choisissez un professionnel RGE. Il est important de faire appel à un professionnel qualifié pour procéder à une meilleure isolation. Non seulement pour bénéficier de conseils avisés sur les isolants à choisir et les conditions de leur mise en œuvre (isolation par l’intérieur ou par l’extérieur), mais aussi pour bénéficier des aides de l’Etat.

 

Panorama des isolants

Il existe 3 catégories d’isolants : les laines minérales (laine de verre ou verre cellulaire par exemple), isolants biosourcés (plume de canard notamment) ou en plastique alvéolaire (polyuréthane, polystyrène expansé…). Votre installateur est en mesure de vous détailler les prix au m2 ainsi que les performances des différents matériaux.

  • L’isolation du toit et des combles par l’intérieur est réalisée à l’aide de panneaux à poser ou par projection du matériau en vrac. En isolation par l’extérieur, la couverture de la toiture doit être préalablement déposée.
  • L’isolation des murs par l’extérieur est recommandée : vous ne perdez pas d’espace chez vous, et vous en profitez pour améliorer l’extérieur de votre bâtiment. Une meilleure isolation des murs peut être réalisée par enduit ou par bardage.
  • L’isolation par les fenêtres consiste à changer pour des fenêtres à double ou triple vitrage.

Attention à choisir un isolant marqué CE et certifié (ACERMI, NF)

1 https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/construire/lisolation/isoler