Pompe à chaleur air-eau : tout savoir sur le ballon tampon

Vous prévoyez d’équiper votre installation sanitaire d’un ballon tampon ? Avant de vous lancer, Gaz Tarif Réglementé vous informe sur les avantages, les inconvénients, le fonctionnement et le coût de cet équipement.

Pompe à chaleur air-eau : tout savoir sur le ballon tampon Pompe à chaleur air-eau : tout savoir sur le ballon tampon

À quoi sert un ballon tampon ?

Un ballon tampon est un équipement qui permet de stocker le surplus de chaleur produit par un appareil de chauffage afin de le restituer, le moment venu, sous forme d’eau chaude. Équipement complémentaire d’un système de chauffage, le ballon tampon fonctionne en symbiose avec différents appareils comme une chaudière ou une pompe à chaleur air-eau. Il assure, selon les modèles, la production d’eau chaude sanitaire comme peut le faire un chauffe-eau traditionnel.
 

Ballon tampon : comment ça fonctionne ?

Un ballon tampon se compose d’une cuve qui, grâce à des matériaux isolants, limite les déperditions de chaleur vers l’extérieur. Le deuxième élément important du ballon tampon est un serpentin destiné à faire le lien entre la chaleur de l’appareil et le réseau de chauffage.

À noter que le ballon tampon ne nécessite pas d’entretien particulier. Seul un contrôle annuel de l’installation par un professionnel est nécessaire afin de vérifier le bon état des différents composants de l’appareil (c’est le même principe que pour l’entretien de votre chaudière).
 

Comment choisir un ballon tampon ?

Il est conseillé de choisir son ballon tampon en fonction :

  • du système de chauffage et de sa puissance ;
  • de la taille du réseau de chauffage ;
  • des performances d’isolation de l’habitation ;
  • de la superficie du logement ;
  • des besoins et de la composition du foyer.

En moyenne, on estime à 10 litres la contenance nécessaire pour un ballon tampon par m2 chauffé.
 

Les avantages et les inconvénients d'un ballon tampon sur une pompe à chaleur

Il permet :

  • de réaliser des économies d’énergie en conservant la chaleur produite en excédent ;
  • d’homogénéiser le rendement d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière bois ;
  • la mise en veille de la chaudière lors des périodes où les besoins en eau chaude et en chauffage sont limités.

Ses inconvénients se résument à l’encombrement et à l’espace occupé par l’équipement. L’installation d’un ballon tampon ne peut se faire que dans une pièce suffisamment grande pour pouvoir l’accueillir.
 

Combien coûte un ballon tampon ?

Le prix d’un ballon tampon varie selon la contenance et le type de ballon tampon (avec ou sans échangeur thermique, avec simple serpentin ou double serpentin). Comptez entre 500€ et plus de 3 000€ selon les modèles. À noter que l’achat d’un ballon tampon peut en partie être financé par les aides dédiées au financement des travaux énergétiques. N’hésitez pas à vous renseigner sur votre droit au crédit d’impôt, à la prime éco-énergie ou encore à l’éco-prêt.