Pompe à chaleur hybride : de quoi parle-t-on exactement ?

Le choix d'une solution de chauffage n'est pas à prendre à la légère car votre décision aura des impacts sur vos charges mensuelles ainsi que sur votre bien-être. Cependant, il n'est pas toujours facile de se décider face au nombre de systèmes mis sur le marché. En optant pour la pompe à chaleur hybride qui associe une PAC (pompe à chaleur) air/eau et une chaudière à condensation au gaz naturel, vous bénéficiez de performances décuplées. Découvrez comment le dispositif fonctionne.

Schéma d'une pompe à chaleur hybride

Fonctionnement 

Il faut avant tout savoir de quoi le dispositif se compose pour comprendre le fonctionnement de la chaudière hybride gaz naturel et pompe à chaleur. On retrouve trois principaux éléments, à savoir : 

Autrement dit, cette pompe à chaleur exploite à la fois les énergies renouvelables et le gaz naturel pour couvrir les besoins en chauffage du foyer.  

Vous disposerez d'un dispositif bi-blocs. La chaudière au gaz naturel à condensation est installée à l'intérieur du logement tandis que la PAC est posée à l'extérieur. Au moment de l'installation, un circuit réfrigérant est créé entre les deux générateurs de chauffage. 

La chaudière à condensation brûle le gaz naturel afin de générer de la chaleur. Elle récupère la chaleur de la fumée, ce qui baisse la consommation de gaz naturel de 10 à 25% pour un rendement qui va jusqu'à 110%(1)

De son côté, la PAC se charge de récupérer les calories présentes dans l'air extérieur pour les injecter dans le circuit de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire (ECS). 

Lorsque les températures extérieures sont assez douces, la pompe à chaleur peut couvrir les besoins de chauffage. Si ces températures baissent, la chaudière à condensation dont la capacité de chauffage est plus élevée, prend automatiquement le relais. C'est le dispositif de pilotage intelligent qui active le générateur de chaleur adéquat en fonction des contraintes thermiques, autrement dit des températures extérieures.

Consommation 

Il est tout à fait normal de s'interroger sur la consommation de ce type de pompe à chaleur puisqu'il s'agit d'un facteur déterminant au moment de l'achat. La question se pose notamment par rapport aux économies d'énergie réalisables.

En effet, cette solution de chauffage permet de réaliser jusqu'à 10% d'écoomies d'énergie par rapport à une chaudière à condensation(2), la source de chaleur étant automatiquement sélectionnée en fonction des températures extérieures et donc des besoins du logement.

Pompe à chaleur hybride : de quoi parle-t-on exactement

Avantages et inconvénients

Avantages

  • Des factures revues à la baisse : les systèmes combinés dans la chaudière hybride sont tous deux appréciés pour les économies qu'ils assurent. Grâce au dispositif de commande intelligent, il est possible de réaliser jusqu'à 40% d'économies(3) en comparaison avec une chaudière classique. 
  • Un geste pour l'environnement : la PAC exploite les énergies renouvelables comme l'air pour produire l'ECS et/ou assurer un chauffage performant. En parallèle, le gaz naturel répond aux critères écologiques dans la mesure où les impacts de son utilisation sur l'environnement sont très faibles. 
  • La praticité : la PAC hybride vous permet de limiter l'encombrement au sein de votre logement car le chauffage domestique et la production d'eau chaude sanitaire sont assurés par un unique appareil. 
  • La simplicité : la pose d'une chaudière hybride n'engendre pas de travaux lourds, qu'il s'agisse d'une installation dans une nouvelle construction ou du remplacement d'un dispositif existant.  
  • Les aides financières : l'achat et l'installation de la PAC hybride ouvre droit à certaines aides. Nous aborderons les détails sur ces avantages plus bas dans un prochain paragraphe.

Inconvénients

Ce type de pompe à chaleur s'accompagne de très peu d'inconvénients.

  • On lui reproche principalement son coût d'acquisition élevé comparé à une chaudière au gaz naturel à condensation classique ou une pompe à chaleur classique. La chaudière hybride coûte plus cher que les solutions classiques fonctionnant au gaz naturel. On trouve des modèles en entrée de gamme à partir de 4 500€(4) mais le coût peut facilement dépasser les 15 000€(5) pour les pompes à chaleur mixtes les plus performantes. Néanmoins, il faut garder à l'esprit que ce système hybride doit son appellation au fait qu'il associe les deux dispositifs et donc leurs avantages respectifs. Les économies réalisées sont donc non négligeables malgré un investissement relativement coûteux.  
  • Le second inconvénient se rapporte au coût de la maintenance annuelle qui représente environ 100€ de plus que l'entretien d'un système classique(3).

Aides financières

De nombreuses aides permettent de financer les travaux d'installation mais aussi l'achat d'un système de chauffage énergétiquement performant. Ces aides s'appliquent principalement aux résidences principales dont la construction s'est achevée il y a au moins 2 ans. La pompe à chaleur hybride est ainsi éligible au crédit d'impôt si elle est installée dans le cadre d'une rénovation. Ce crédit couvre 30% des dépenses(6) allant jusqu'à 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple(6).

1 https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/renover/chauffage-climatisation/chaudieres-performantes

2 Source : ADEME - le chauffage, la régulation l’eau chaude 2011

3 https://ma-maison-eco-confort.atlantic.fr/les-5-benefices-de-la-pompe-a-chaleur-hybride/

4 https://www.travaux.com/guide-des-prix/chaudieres/prix-des-chaudieres-hybrides 

5 https://www.prix-pose.com/chaudiere-hybride/ 

6 https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1224