La rénovation d’une fenêtre : ce qu’il faut savoir

Marre des courants d’air qui se glissent à travers vos vieilles baies vitrées ? Ou des bruits extérieurs qui vous dérangent sans cesse ? La rénovation de vos fenêtres peut être la solution pour un meilleur confort thermique et acoustique. Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer.

Trouvez un financement pour vos travaux

La rénovation d’une fenêtre : ce qu’il faut savoir La rénovation d’une fenêtre : ce qu’il faut savoir

Rénovation : à quoi reconnaît-on une fenêtre performante ?

L’isolation des fenêtres peut présenter de nombreux avantages (plus de confort, des économies d’énergie, un geste pour la planète…). Mais, pour cela, il faut que les parois vitrées que vous choisissez pour remplacer vos anciennes fenêtres soient performantes. Autrement dit, veillez à la qualité du vitrage et du cadre.

A titre indicatif, le niveau de performance d’une fenêtre se mesure grâce au coefficient de transmission thermique Uw (pour « U window »). Plus ce coefficient est faible, plus le vitrage est performant.

Concernant le cadre, il est conseillé d’opter pour des menuiseries bois, PVC ou aluminium à rupture de pont thermique. Dans tous les cas, il doit être étanche pour ne pas laisser passer l’air et l’eau.

N'oubliez pas les volets ! La qualité des fermetures est aussi importante que celle des fenêtres pour diminuer les pertes de chaleur en hiver et pour vous protéger du soleil en été.

 

 

Quelles sortes de vitrage privilégier ?

En cas de rénovation de vos fenêtres, vous avez le choix entre trois types de vitrage pour une bonne isolation thermique et phonique.

 

Le double vitrage classique

Composé de deux verres qui emprisonnent une lame d’air, il permet de lutter contre l’effet de paroi froide, les pertes de chaleur et la condensation.

Le double vitrage à isolation renforcée (VIR)

Il se constitue de deux verres avec au milieu une lame d’argon (un gaz incolore et inodore). Il est deux à trois fois plus isolant qu’un double vitrage classique, et quatre fois plus qu’un simple vitrage(1). L’été, il permet aussi de limiter la surchauffe. 

Le triple vitrage

Il comprend trois verres emprisonnant deux lames de gaz (argon ou krypton). Excellent d’un point de vue de la performance thermique, il est légèrement moins efficace qu’un double vitrage en ce qui concerne la transmission lumineuse.

Vous recherchez avant tout à améliorer votre confort acoustique ?

Optez pour un double vitrage asymétrique, par exemple de type 10-6-4 (c’est-à-dire avec une vitre de 10 mm, une lame d’air de 6 mm et une vitre de 4 mm), ou un double vitrage haute performance de type « feuilleté acoustique ».

Les trois techniques de rénovation d’une fenêtre

Pour installer vos nouvelles fenêtres, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il vous conseillera également sur la meilleure technique à adopter parmi les trois suivantes :

 

Changer de fenêtre en gardant le dormant existant

Si votre dormant (partie fixe de la fenêtre) est en bon état, vous pouvez simplement le recouvrir d’une nouvelle fenêtre (en bois, en PVC ou en aluminium). A noter : la place dédiée à la vitre sera réduite, ce qui peut engendrer une légère perte de luminosité. 

Remplacer totalement la fenêtre

Si votre ancienne fenêtre est trop dégradée, choisissez cette solution qui vous assurera une meilleure performance thermique, acoustique et lumineuse. Il vous faudra tout de même prévoir quelques travaux de finition côté maçonnerie : à garder en tête !

Installer une double fenêtre

Le principe ? Vous ajoutez une deuxième fenêtre (à l’intérieur ou à l’extérieur) de la fenêtre existante.

Dans ce cas, pensez bien à prévoir 12 cm d’intervalle entre les deux vitrages et des entrées d’air pour une bonne ventilation.

Financez vos travaux d’isolation de fenêtres !

L’isolation de vos fenêtres et l’installation de modèles plus performants énergétiquement entre dans le cadre des travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez donc prétendre à certaines aides financières de l’Etat (TVA réduite à 5,5 %, éco-prêt à taux zéro…), à la prime éco-énergie ou encore aux prêts travaux BOOST de Gaz Tarif Réglementé.

(1) Source : Ademe, guide pratique « Isoler sa maison », juin 2017

(2) Source : site de l’Ademe, « Les fenêtres »