Comment choisir son thermostat ?

Beaucoup de foyers se préoccupent aujourd’hui de la maîtrise de leur consommation énergétique. Pour la planète, mais aussi et surtout pour réduire leur facture. L’une des solutions consiste à s’équiper d’un thermostat. Pour comprendre son fonctionnement et choisir un thermostat, suivez le guide…

Comment choisir son thermostat ? Comment choisir son thermostat ?

Comment marche un thermostat ?

Les modèles de thermostat sont plus ou moins évolués. Certains disposent d’une molette permettant de définir la température souhaitée. D’autres se présentent sous forme de boîtier électronique. L’utilisateur détermine la température à l’aide d’un écran digital. En augmentant la température, l’utilisateur demande au système de chauffage de s’allumer ou d’élever le niveau au sein des pièces concernées.
 

Sur quels appareils l'installer ?

Dans la plupart des cas, l’utilisateur dispose d’un système de chauffage permettant l’accueil d’un thermostat. Il est en effet possible d’équiper une chaudière au gaz ou un chauffe-eau. Les radiateurs peuvent quant à eux se voir agrémentés d’un robinet thermostatique pour faire varier la température de l’eau qui y circule et la répercuter dans la pièce.
 

Comment choisir un thermostat adapté ?

Il existe plusieurs sortes de thermostats.

  • Tout d’abord, le thermostat d’ambiance permet de réguler la température dans l’habitation. Le prix de ce thermostat est assez bas (entre 20€ et 50€) et son utilisation plutôt simple.
  • Plus évolué, le thermostat programmable électronique, dont le prix varie entre 50€ et 150€, est quant à lui très pratique.

La fonction thermostat permet ici de définir des programmes selon le mode de vie, les heures de la journée ou le planning de la semaine. Le modèle sans fil ou radio est plus performant, assurant un contrôle à distance, mais aussi plus onéreux. Ces modèles de thermostats intelligents ou connectés peuvent coûter plus de 200€.
 

Pour en savoir plus

Le thermostat d'ambiance

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation de votre système de chauffage, mieux vaut bien comprendre le principe du thermostat d’ambiance. C’est ce qui vous permettra de réguler la chaleur à l’intérieur de votre logement.

  • Sans thermostat, vous devez sans cesse régler les appareils de chauffe, ouvrir les fenêtres, ou enfiler un pull pour compenser les modulations de la température dans votre intérieur.
  • Avec un thermostat, il vous suffira de déterminer la température qui vous sied. Peu importe que vous vous trouviez au plus froid de l’hiver ou à l’orée du printemps, votre système de chauffage s’adapte à la température demandée.

À noter qu’il est généralement recommandé de ne pas dépasser une température intérieure de 20°C. En effet, chaque degré supplémentaire sollicité représente un pourcentage significatif de dépenses énergétiques.
 

Thermostat d'ambiance : un fonctionnement simplissime

Utiliser un thermostat d’ambiance chaudière gaz est un jeu d’enfant, même pour les personnes réfractaires à la technologie. C’est notamment le cas des modèles mécaniques sur lesquels il suffit simplement de positionner la molette sur la température désirée.

Pour les thermostats d’ambiance programmables, il faudra en revanche se référer à la notice pour bien appréhender l’appareil et profiter de toutes ses possibilités dans le but de vous conférer confort et économies de gaz naturel. Quant à son emplacement, il doit être stratégique pour donner la pleine mesure de son efficacité.

Le thermostat mesurant constamment la température, il ne doit pas se trouver à proximité d’un radiateur ou d’une source de chauffage. Il est également conseillé de le placer à l’abri des éventuels courants d’air et d’éviter de l’exposer au soleil.

En outre, installer un thermostat dans une chambre paraît peu judicieux. La cuisine est quant à elle soumise à d’importantes différences de température (aération, four, plaques de cuisson…). Bref, le salon semble être la pièce la plus favorable pour positionner le thermostat.

 

Une grande variété de modèles de thermostat d'ambiance

Il existe plusieurs familles de thermostats d’ambiance. Comme nous l’avons déjà évoqué, le thermostat d’ambiance mécanique demeure le plus simple d’utilisation et le moins onéreux. En effet, vous trouverez cet équipement pour moins de 50€, et profiterez de la régulation du chauffage. Il s’agit d’un boîtier pourvu d’une molette qu’il faut tourner pour sélectionner la température.

Si vous disposez d’un budget compris entre 50€ et 150€, vous pourrez également opter pour un thermostat programmable. Ce choix s’avère généralement pertinent et rentable. En effet, le fait de pouvoir programmer des plages horaires lors desquelles la température n’a pas besoin d’atteindre 20 °C permet de réaliser chaque jour des économies. 

Pour un coût qui dépasse généralement 150 €, vous accéderez au nec plus ultra : le thermostat d’ambiance sans fil. Ces thermostats connectés ont aujourd’hui le vent en poupe. L’appareil utilise le réseau wifi, ce qui permet à l’utilisateur de commander son chauffage à partir de son smartphone et ce, depuis n’importe quel endroit sur la planète.

Cette solution est particulièrement utile pour optimiser les heures de tarif réduit en chauffant son logement précisément selon ses besoins. Les utilisateurs connectés optent généralement aussi pour un mode de paiement dématérialisé.

Le thermostat programmable

Le thermostat est un dispositif conçu pour définir la température de chauffage souhaitée à différents moments de la journée. Il est relié à la chaudière et dispose d'un boitier de commande pour paramétrer les périodes de chauffe souhaitées. Comme son nom l'indique, un thermostat d'ambiance programmable permet d'anticiper les besoins en chauffage du logement.

En pratique, il est possible de programmer le déclenchement ou la mise en veille de la chaudière, la hausse ou la baisse des températures suivant les périodes d'occupation de la maison. Pour assurer le bon fonctionnement du thermostat, il est généralement placé dans la pièce à vivre de la maison, à une hauteur de 1,50m du sol.
 

Les critères pour bien choisir un thermostat d'ambiance programmable 

Choisir un thermostat programmable ne doit pas être fait à la légère. Les modes et les options proposés sur le modèle définissent les programmes qu'il est possible de paramétrer sur l'appareil.  

Ils peuvent également être dotés d'une sonde à fixer sur un mur extérieur pour capter les changements de température et d'adapter de manière intuitive la programmation du chauffage. À ce titre, il existe des modèles connectés. Le thermostat intelligent NEST peut être piloté à distance depuis un ordinateur ou un Smartphone, grâce à une connexion Wi-Fi. 

La compatibilité avec les appareils de chauffe présents est également un critère déterminant dans le choix d'un thermostat. Il existe des modèles polyvalents qui s'adaptent aussi bien à une chaudière au gaz naturel qu'à un chauffage électrique, un chauffe-eau ou un radiateur. 

La transmission entre le thermostat et le matériel de chauffage est un autre point à retenir. Elle est filaire ou sans fil. Dans ce cas, le thermostat fonctionne par onde radio.
 

Les avantages et inconvénients

Avantages : une fois l'installation achevée par un artisan qualifié, la prise en main du dispositif est aisée. L'utilisateur n'aura qu'à définir les plages horaires et les températures de chauffage qui lui conviennent. 
La plupart des thermostats pour chaudière permettent de reproduire le même cycle tous les jours de la semaine. Certains proposent des fonctionnalités supplémentaires pour s'adapter à votre mode de vie. La programmation peut alors se faire heure par heure afin de maintenir une ambiance agréable dans toute la maison.

Inconvénients : les possibilités de personnaliser la programmation du thermostat sont parfois limitées. Le type de transmission peut aussi être contraignant.
Un modèle filaire doit ainsi être disposé aussi près que possible de l'appareil de chauffage sans être affecté par la chaleur qu'il dégage. Il en va de même concernant l'accessibilité à une alimentation électrique.
Un modèle sans fil doit être placé de manière à ne pas gêner la transmission des ondes radio.
 

Comment régler ce type d’appareil ? 

Avant toute chose, il faut savoir que le chauffage doit fonctionner en permanence s'il est actif. Cela évite les changements brusques de température mais également le gel pendant l'hiver. Alors, comment régler un thermostat d'ambiance programmable en fonction de vos préférences ?  

La programmation est basée sur vos habitudes et les périodes d'occupation de la maison. Lorsque le logement est habité, il est courant de maintenir la température à 19°C(1). La nuit et pendant les heures où vous êtes au travail, le thermostat est réglé pour qu'il abaisse la température à 16°C(1).  

Pour les absences prolongées, il est conseillé de régler le thermostat sur 12 à 14°C(1) si la maison reste vide au-moins 72 heures(1). Au-delà, le thermostat est réglé pour abaisser la température en "hors gel"(1).  

La programmation devra tenir compte du temps de chauffe de la maison, en passant d'une plage horaire à une autre. Il faut en effet prévoir entre 20 minutes et une heure pour atteindre la température de consigne. 
 

Pour quel coût ? 

Il faut compter à partir de 30€ pour obtenir un thermostat programmable(2). Mais plus le modèle propose de fonctionnalités, plus le tarif est élevé. C'est le cas pour les thermostats intelligents qui coûtent environ 200€(2). Les modèles les plus perfectionnés peuvent facilement dépasser 300€(2)

Le thermostat connecté

Vous avez l’habitude de gérer votre chauffage gaz en réglant la température de vos radiateurs manuellement ? Quand vous vous absentez, vous devez baisser à chaque fois le thermostat de votre chaudière pour éviter de chauffer inutilement votre maison ? Avec les thermostats programmables et maintenant connectés, vous n’avez plus besoin de vous en soucier.
Le thermostat connecté s’occupe de réguler votre chauffage avec intelligence et selon vos souhaits.
 

Avec le chauffage connecté, les économies sont à la clé

Les fabricants sont de plus en plus nombreux à se lancer sur le marché de la domotique pour améliorer votre bien-être. Les objets intelligents ont le vent en poupe et notamment le thermostat connecté car, couplé à une bonne isolation, il permet de faire gagner entre 10 et 15% d’économies d'energie.
 

Comment fonctionne un thermostat connecté ?

La mécanique est simple. Une technologie sans fil relie le thermostat de votre chaudière et vos robinets thermostatiques connectés à une application mobile. Vous installez cette application sur votre smartphone ou votre tablette. Puis, c’est facile, vous programmez et/ou pilotez à distance votre chauffage connecté à différents moments de la journée :

  • Baissez le chauffage pendant vos heures de bureau 
  • Choisissez la température idéale pièce par pièce
  • Réduisez la température ambiante des chambres quand vous dormez pour ne pas dépasser les 16° recommandés par l’Ademe
  • Enclenchez le chauffage à distance quand vous rentrez de vacances…

 

Comment bien choisir un thermostat connecté ?

Radiateurs connectés, chauffe-eau connecté, thermostat d’ambiance connecté… L’offre s’est énormément étoffée. Pour faire le bon choix, vous devez tout d’abord :

  1. Faire le point sur vos équipements actuels. Est-il possible de les améliorer pour les connecter à un thermostat ou devez-vous changer votre installation ? En effet, les thermostats connectés ne s’adaptent pas à tous les systèmes de chauffage.
  2. Vérifier la compatibilité du modèle avec votre type de chauffage : fioul, gaz naturel, électrique, pompe à chaleur, bois…
  3. Dresser la liste des fonctions que vous souhaitez : capteur d’humidité, prévisions météo, programme vacances, écran tactile, apprentissage, géolocalisation, bilan et conseils…
  4. Définir votre budget car les prix des thermostats programmables varient entre 70 euros et plusieurs centaines d’euros.
  •  

Votre système de chauffage connecté apprend à vous connaître !

Les technologies actuelles permettent de construire des équipements intelligents qui s’adaptent à vos habitudes de vie. Le thermostat connecté mémorise vos préférences, les couple avec les caractéristiques de votre logement, la température extérieure…
Ensuite, il combine le tout pour vous offrir un chauffage idéal, dans toutes les pièces et à n’importe quel moment de la journée.

Ecouter le podcast sur la maison connectée

 

Comment régler le thermostat de son radiateur ?

Que vous soyez équipé d’une chaudière au gaz ou d’une installation de chauffage électrique, bénéficier d’un thermostat d’ambiance ou de robinets thermostatiques permet une véritable régulation du chauffage. Objectifs : améliorer le confort thermique avec une chaleur constante et réduire sa facture énergétique.
Il suffit à l’utilisateur de déterminer la température qu’il souhaite atteindre dans son logement. Le système de chauffage fait le reste. La température est ainsi maintenue au même niveau grâce au thermostat qui évalue en permanence la chaleur au sein de l’habitation.
 

Quel type de thermostat pour mon radiateur ?

Un thermostat de radiateur à eau peut se présenter sous diverses formes : le thermostat d’ambiance, le thermostat programmable et le thermostat intelligent. Le premier se règle manuellement à l’aide d’une molette. Il s’agit du type de thermostat le moins onéreux et le plus facile d’utilisation.

Le thermostat programmable est quant à lui très pratique puisque vous pourrez déterminer plusieurs modes de chauffe. La nuit, par exemple, la chaudière ralentira d’elle-même pour ne pas surconsommer inutilement. Le thermostat intelligent ne nécessite pas de programmation. Il enregistre vos habitudes et détecte votre présence pour affiner de façon autonome la température.
 

Comment régler le thermostat radiateur de chaque pièce ?

Équiper ses radiateurs de vannes thermostatiques permet de définir précisément la température souhaitée dans chaque pièce. En effet, on ne chauffe pas la pièce principale comme une chambre.

Il est généralement admis que la température dans les pièces régulièrement occupées (salon, salle à manger, chambre d’enfant) doit être comprise entre 19°C et 20°C. Une température de 12° à 14°C est requise pour une pièce inoccupée comme une chambre d’amis par exemple. Une température de 16°C à 17°C suffit bien souvent dans la cuisine qui est généralement soumise à d’autres sources de chaleur. Enfin, la salle de bains nécessite, lorsqu’elle est utilisée, une température minimum de 23°C.

Pendant la nuit et lorsque personne n’occupe le logement, les pièces principales peuvent être réduites à 15°C. Programmer ces températures idéales offre un excellent confort thermique tout en maîtrisant sa consommation.

Comment régler le thermostat de sa chaudière ?

Pourquoi installer un thermostat sur ma chaudière ?

Cet équipement permet de réguler votre chauffage. En effet, un thermostat est indispensable pour régler la température, la maintenir au même niveau, et ainsi profiter d’un bon confort de chauffe. Généralement, on considère qu’un thermostat chaudière permet d’économiser 10 à 25% d’énergie.
Sans thermostat, votre système de chauffage est livré à lui-même. Vous devrez alors contrôler chaque appareil de chauffage et réguler la température vous-même en ouvrant les fenêtres par exemple lorsqu’il fait trop chaud. 

En outre, les thermostats les plus perfectionnés permettent même de régler la température depuis l’autre bout du monde ou depuis son bureau. Très pratique pour ramener votre intérieur à une température agréable avant votre retour !
Mais au final, l’objectif visé est le même : ajuster sa consommation en évitant de chauffer inutilement tout en profitant d’une chaleur douce et régulière dans son intérieur.
 

Comment fonctionne un thermostat sur une chaudière ?

Le fonctionnement de ce type d’appareil est assez simple. Le thermostat évalue la température de la pièce en permanence, et commande au système de chauffage de ralentir ou de chauffer davantage si respectivement la température augmente ou baisse. Ainsi, quelle que soit la température extérieure, votre thermostat régulera la température intérieure pour assurer une chaleur constante. À noter qu’il est possible d’associer un thermostat chaudière avec une sonde extérieure pour améliorer encore l’adaptation au climat.

Le thermostat mesurant la température, il est important de bien définir l’endroit où le placer. Il ne doit pas être installé à proximité d’un appareil de chauffage ou d’une grille d’aération, et il doit demeurer à l’abri du soleil et des courants d’air. Il est également préférable de ne pas le dissimuler derrière un rideau, car son évaluation de la température pourrait être altérée.
 

Quel thermostat choisir pour une chaudière ?

Avant d’engager les travaux d’installation d’une chaudière et d’un thermostat, il convient de déterminer le type de modèle le plus adapté à sa future utilisation.

  • Vous avez besoin d’un thermostat simple à utiliser et peu onéreux ? Orientez-vous vers le thermostat d’ambiance mécanique. Il vous suffira d’indiquer à l’aide d’une molette la température souhaitée, et vos appareils de chauffage comme vos radiateurs la maintiendront. À noter, toutefois, que vous devrez régulièrement régler manuellement cette température.
  • Si le thermostat électronique programmable est plus coûteux, les économies de gaz naturel seront en revanche supérieures. Tout comme votre confort. Car en programmant l’appareil, votre chaudière fonctionnera au ralenti la nuit, et se remettra en route avant votre réveil pour que vous bénéficiiez d’une chaleur suffisante dès la sortie du lit.
  • Vous pourrez également opter pour le thermostat sans fil permettant de commander une chaudière ou un chauffe-eau depuis un smartphone. Installation facile, utilisation ludique, précision de la température… Ce type de thermostat est par contre plus onéreux que les deux modèles précédents.

Comment régler le thermostat de son chauffe-eau ?

Avant d’engager des travaux pour changer votre chauffe-eau, il est conseillé de comprendre comment cet appareil fonctionne. Un simple réglage peut suffire et son remplacement n’est pas toujours nécessaire. Le thermostat du chauffe-eau à l’image d’un thermostat de chaudière permet de détecter si la température du cumulus correspond bien à celle déterminée. Lorsque cette température se trouve en deçà, la résistance du chauffe-eau se met en route de façon à relever cette température jusqu’à ce que la température souhaitée soit atteinte.

À noter que pour bien maîtriser sa consommation énergétique, un contacteur chauffe-eau est généralement installé afin de chauffer le ballon pendant la nuit, soit en heures creuses.
 

Thermostat chauffe-eau : choisir la bonne température

Par delà le confort d’utilisation, la température du chauffe-eau est essentielle pour éviter les brûlures lorsqu’elle est trop élevée et les affections bactériennes lorsqu’elle est trop basse. En effet, en dessous de 50°C, il est possible que des bactéries se développent. En revanche, au-dessus de 60°C, vous risquez de sérieuses brûlures. Le risque est d’autant plus grand pour les enfants qui peuvent accidentellement couper l’arrivée d’eau froide pendant leur douche.

Aussi, s’il est conseillé de régler son thermostat de radiateur entre 20°C et 21°C lorsqu’un logement est occupé, il est recommandé de régler le thermostat du chauffe-eau à une température allant de 55°C à 60°C. Celle-ci vous permettra également de réaliser des économies d’énergie et de ne pas détériorer vos équipements.
 

Comment régler le thermostat du chauffe-eau ?

Cet appareil allie électricité et eau. S’y attaquer comporte donc des risques lorsqu’on n’est pas professionnel. Faire appel à une personne habilitée peut être une solution, d’autant que vous pourriez peut-être faire en partie financer vos travaux. Si vous êtes bricoleur, au moment de réaliser des travaux sur le thermostat, il est important de procéder méthodiquement pour éviter les écueils.

Consultez si possible la notice de l’appareil avant d’engager vos manipulations. Il convient d’abord de couper le courant. Il faut ensuite dévisser le couvercle généralement placé sous le chauffe-eau et soit tourner la molette vers le + ou -, soit visser ou dévisser la vis de réglage. Refermez le couvercle puis rallumez le disjoncteur général. Le lendemain, vérifiez avec précaution la température à la sortie du robinet. Utilisez une sonde pour savoir si vous êtes parvenus à la température idéale.

Les avantages d'un système de régulation par programmation d'intermittence

Ce modèle évolué de thermostat vous permet non seulement de réguler la température intérieure, mais aussi de la programmer en fonction de votre emploi du temps :  le chauffage se met en marche et se coupe automatiquement de manière à obtenir la température idéale en fonction de vos préférences et de votre mode de vie. Vous vous offrez un confort optimal à domicile en toutes circonstances, tout en diminuant considérablement votre impact énergétique sur la planète... ainsi que le montant de vos factures de chauffage.

Ce type de système peut être installé quel que soit votre type de chauffage – chaudière au gaz naturel ou radiateurs électriques. L’intervention nécessaire à l’installation est rapide.

Plusieurs dispositifs vous permettent de bénéficier du système de régulation par programmation d’intermittence :

  • Comptez 50 à 150€ pour un thermostat programmable électronique.
  • Comptez 150 € minimum pour un modèle connecté et sans fil, vous permettant de piloter le système à distance via votre smartphone.

La programmation complète la régulation

L’occupation des lieux par ses habitants, le fonctionnement d’appareils de cuisson ou encore les éclairages contribuent à réchauffer sensiblement le logement, au même titre que la chaleur du soleil. A contrario, le froid extérieur peut faire baisser la température, d’autant plus lorsque le logement est mal isolé. Le premier réflexe, à chaque modulation de température, consiste à se vêtir ou se dévêtir, ouvrir ou fermer les fenêtres, ou encore régler à la hausse ou à la baisse les appareils de chauffage.

Grâce à un système performant de régulation du chauffage, vous maintenez la température de votre logement au niveau souhaité, peu importe les facteurs de réchauffement ou de refroidissement. Un simple thermostat d’ambiance mécanique, peu onéreux (compter entre 20 et 50 €(1)), suffit à réguler automatiquement votre chauffage en toutes circonstances. Des robinets thermostatiques installés sur vos radiateurs permettent même de maintenir les différentes températures souhaitées en fonction des pièces de votre maison. Très utile si vous aimez avoir très chaud dans votre salle de bain et moins chaud dans votre chambre ! 

Pour compléter le système de régulation, la programmation d’intermittence s’avère indispensable. Cette technologie permet de moduler la température en fonction des heures de la journée et des jours de la semaine. En effet, inutile de faire fonctionner le chauffage en votre absence (lorsque vous êtes au bureau ou en vacances, par exemple), pourtant vous souhaitez profiter du confort de la chaleur à peine rentré chez vous. La nuit, vous n’avez pas besoin de chauffer autant que le jour, mais il est agréable que la température soit suffisante au moment de vous lever le matin. Le système de régulation par programmation d’intermittence, via un thermostat d’ambiance programmable avec horloge intégrée, vous permet de répondre à ces problématiques. Vous paramétrez très simplement vos préférences, et votre système de chauffage les applique intelligemment !

Si vous exigez une température de 20°C dans votre chambre au moment de vous lever, à 7h le matin, le système ne se contente pas de se mettre en marche à 7h du matin. Dans la mesure où la température souhaitée ne peut être obtenue instantanément, vos chauffages se mettent en marche suffisamment en amont pour vous garantir une température de 20°C dès 7h.

Les avantages et les inconvénients du système

Il offre 3 avantages majeurs :

  • Votre chauffage ne fonctionne plus en continu : vous réalisez des économies importantes sur vos factures – jusqu’à 15%(2) !
  • En réduisant vos besoins au seul volume utile d’énergie, vous réduisez votre impact environnemental et faites un geste pour la planète.
  • En programmant vos températures intérieures eu égard à votre mode de vie, vous vous assurez un confort optimal chez vous, tous les jours et à toutes heures.

Ces avantages notables sont d’autant plus attractifs qu’ils ne nécessitent pas de gros travaux, puisque le système s’adapte quel que soit votre type de chauffage.
Seul (léger) inconvénient du système de régulation par programmation d’intermittence : vous devez programmer de nouveau l’appareil chaque fois que votre emploi du temps habituel est modifié (lors de votre départ et de votre retour de vacances, notamment).

Qu'est-ce que la domotique et quelles applications pour votre logement ?

La domotique recouvre un ensemble de techniques (électroniques, informatiques, etc.) utilisées dans le but de centraliser le contrôle d’un système ou d’un ensemble de systèmes (appareils de chauffage, porte de garage, etc.). En plein développement ces dernières années, la domotique pour la maison a pour mission principale de répondre aux attentes de confort, de sécurité et de communication des particuliers à leur domicile. On parle, le plus souvent, de rendre nos logements intelligents et capables de satisfaire nos attentes de façon autonome.

Comment fonctionne un système domotique ?

Un système domotique pour la maison se compose généralement de trois types d’éléments :

  • une box domotique : il s’agit du centre de commande qui centralise et déclenche toutes les actions ;
  • les capteurs domotiques : ce sont les "yeux" de la box domotique ; ils permettent, entre autres, de relever la température dans une pièce, de détecter une présence, de surveiller la consommation énergétique, etc. ;
  • les actionneurs : ce sont eux qui pilotent les appareils pour déclencher une action (fermer la porte de garage, mettre en marche un radiateur, etc.).

Quelles applications pour la domotique dans un logement ?

Les applications de la domotique sont nombreuses et extrêmement variées. Grâce à la domotique, il est par exemple possible de surveiller sa maison à distance et déclencher, toujours à distance, une alerte en cas d’intrusion ou de simuler sa présence à son domicile en programmant l’allumage d’une lumière. Vous pouvez également ouvrir/fermer l’ensemble des volets roulants de sa maison de façon simultanée et par un simple geste sur une commande domotique...

Comment installer un système de domotique et combien ça coûte ?

L’installation d’un système domotique à la maison se base sur deux principaux types de solutions : les solutions filaires et les solutions sans fils (infrarouge, réseau wifi…). Les solutions sans fils sont évidemment plus faciles à mettre en place. Elles vous épargnent la fastidieuse (et peu esthétique) étape du passage de câbles pour relier vos différents appareils.

Le prix d’un système de domotique oscille entre quelques centaines d’euros et plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’euros. Il dépend principalement du type d’équipement à domotiser, du type d’outil mis à votre disposition pour contrôler le système domotique de votre maison et de la solution mise en œuvre (filaire ou sans fils).

Domotique et chauffage

Aujourd’hui, la domotique à la maison fait partie des solutions en vogue pour mieux maîtriser son chauffage et réaliser des économies d’énergie. En installant un système domotique chez vous, il devient plus facile de réguler le chauffage en fonction de vos habitudes et de votre rythme de vie (présence/absence du logement). La domotique chauffage vous aide à programmer la température idéale de votre logement en fonction de différents scénarii. Tous ces éléments rassemblés vous laissent espérer des économies d’énergie de l’ordre de 10 % du montant de votre facture énergétique.

Vous envisagez d'installer un thermostat ?

Pour installer un thermostat et bénéficier d'aides financières, faites appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Il sera votre partenaire dans vos demandes de financement, cette certification étant une condition indispensable pour bénéficier de certaines aides.

Voir le tableau récapitulatif des aides