Quels étaient les différents niveaux de tarifs du gaz pour les professionnels avant leur disparition au 1er décembre 2020 ?

B0, B1, B2i… En fonction de votre niveau de consommation annuelle et de vos usages, il existait différents tarifs du gaz naturel pour les professionnels. Décryptage.

Les différents niveaux de tarifs du gaz pour les professionnels Les différents niveaux de tarifs du gaz pour les professionnels

Pourquoi plusieurs catégories de tarifs du gaz ?

D’un consommateur de gaz à l’autre, le niveau de consommation et les usages diffèrent. C’est pourquoi il existe différentes classes de consommation. Ces classes de consommation influent à la fois sur le montant de l'abonnement et sur le prix du kWh de gaz : plus on utilise le gaz naturel, plus le prix de l'abonnement est élevé mais, à l’inverse, plus le prix du kWh baisse.

 

Quels sont les différents niveaux de consommation pour les professionnels ?

  • Le tarif BASE s'appliquait aux contrats dont la consommation est inférieure à 1 000 kWh par an. Ce tarif correspondait à un usage du gaz naturel pour la cuisson des aliments.
  • Le tarif B0 convenait aux clients dont la consommation de gaz naturel est comprise entre 1 001 et 6 000 kWh par an, ce qui équivaut par exemple à la production d’eau chaude (chauffe-eau) et à la cuisson alimentaire.
  • Le tarif B1 correspondait aux consommations comprises entre 6 001 à 30 000 kWh par an de gaz naturel. Il était par exemple utilisé pour la cuisson, l’eau chaude et le chauffage au moyen d’une chaudière.
  • Le tarif gaz B2i était réservé aux professionnels dont la consommation est comprise entre 30 001 et 150 000 kWh par an. Il concernait essentiellement les immeubles de bureaux, les professions libérales ou les commerces de proximité équipés d’une petite chaufferie de copropriété.